Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 23:35
"As-tu compensé ton carbone ?" Voilà bien le genre de phrase que le jeune cadre dynamique demandera bientôt à son collègue qui rentre d'un voyage extraordinaire en Amérique du Sud où il a pu voir de formidables initiatives de préservation de la forêt amazonienne. Lui-même avait compensé son carbone pour son week-end à Londres la semaine passée en vol low cost à 15€.
"Nous vivons une époque formidable" comme disait Philippe Meyer sur France Inter dans le poste tous les matins. Le progrès, tant social que technologique, associé à une énergie extrêmement bon marché (et non taxée pour le kérosène) permet cet acquis, le voyage à l'autre bout du monde, comme on prenait la voiture il y a 50 ans. Cet acquis semble difficilement négociable aujourd'hui.

Seulement un voyage en avion émet beaucoup de gaz à effet de serre ( dont l'impact est renforcé en altitude) et efface en quelques heures tous les fastidieux efforts de la vie quotidienne en matière d'écologie. Alors est arrivée une formidable idée, la compensation carbone. Il est facile d'estimer les rejets de CO2 que représente un voyage, il n'y a  plus qu'à payer pour financer des projets visant à réduire les émissions de CO2.

Un article paru dans Agoravox par Simon Ferniot explique le principe, quelles sont les associations ou entreprises permettant de compenser. Pour l'occasion je reprends son tableau que j'adapte pour un Paris - New-York A/R en classe économique (pas mal de différence avec le sien).

Nom du site Pays T de CO2 €/tonne Remarques
Climatecare.org GB 1.63 18 11 10% de frais de gestion
Greenseat.nl Pays-Bas 1.28 21.64 16.9 = 64 arbres
2.57 T tout GES = 128 arbres
Atmosfair.de Allemagne 3.72 75 20.16 dépasse les 3 T de CO2, seuil de soutenabilité pour la terre par personne
Myclimate.org Suisse 2.251 54 22.7 3.379T et 81 € en classe affaire
Co2solidaire.org France 2.94 71 24.1
Actioncarbone.org France 2.569 38.53 15 - 5.995 T en classe affaire et 8.992 T en première classe
- 66% de déduction fiscale
- la terre ne peut supporter que 1.8T edCO2/hab

Il convient de préciser au préalable que 4 de ces sites sont à but non lucratif : Greenseat, Atmosfair, CO2solidaire et Actioncarbone, les autres pouvant dégager des bénéfices ou verser des royalties à un groupe.

Premier enseignement, il y a une grande disparité entre les quantités de CO2 rejetées, de 1.28T pour le site Greenseat à 3.72 T pour Atmosfair soit un rapport de presque 3. Dans les 2 cas on parle bien de CO2 et non de tous les gaz à effet de serre.
Atmosfair se base sur de multiples études d'organismes indépendants et vérifiées par l'Agence Fédérale Allemande de l'Environnement. Les détails, très poussés, sont disponibles sur leur site.  Quant à Greenseat, il fait allusion au Centre Néerlandais de Recherche sur l'Energie sans trop de précisions si ce n'est 2 chiffres un peu étranges. Pour les longs courriers (trajet supérieur à 2500 km) les rejets retenus sont de 130g CO2/km et pour les courts courriers ( moins de 2500 km) les rejets tombent à 100g/km. Cela peut paraître étonnant dans la mesure où la phase de décollage est la plus gourmande en carburant et  représentera une proportion de la consommation de kérosène d'autant plus importante que le voyage est court.

Le prix à la tonne de CO2 varie également beaucoup, il passe de 24.1 € (Co2solidaire) à 11€ (Climatecare) dans un rapport d'un peu plus de 2... pas mal non plus. Y-a-t-il déjà une concurrence sur la compensation carbone ? Ce marché deviendra peut-être très porteur et comme le souligne Simon Ferniot, certains proposent même des cadeaux compensations ! Pour le coup on peut réellement parler de droit à polluer.

Concernant les projets, je suis vraiment interpelé. S'il y a bien des pays qui émettent trop de gaz à effet de serre et qui doivent faire des efforts, être sobres, ce sont bien les pays du Nord. Hors, presque tous les projets (sauf un en Hollande) sont réalisés dans des pays du Sud. C'est se foutre de la gueule du monde (des plus pauvres en particulier) que de proposer le remplacement de pompes diesel en Inde par des pompes à pied !!! Dans l'absolu pourquoi pas mais commençons par nous. Installons des pompes à pieds dans nos maisons en Europe pour s'alimenter en eau potable.... Pourquoi ne pas proposer des compensations réelles plutôt ou en plus de compensations financières ? Par exemple s'engager dans sa vie à changer quelque chose.

La compensation carbone n'est évidemment pas un principe à rejeter, elle contribue à la prise de conscience et pour les déplacements  difficilement compressibles, pour certaines entreprises par exemple, c'est une piste intéressante. En revanche il convient de faire attention au retour de boomrang. La compensation est perçue comme un dédouanement moral, un soulagement de conscience, voire même un droit à polluer poussant certains à conclure " je ne dois pas hésiter à prendre l'avion puique je compense et que finalement je ne pollue pas". Il est clair (pour moi du moins) que l'on ne compense rien du tout car le CO2 a plusieurs centaines d'années de vie. Une fois les énergies fossiles brûlées c'est trop tard. Quand on aura reboisé toute la planète en guise de compensation, que fera-t-on ?

La compensation carbone est un peu symptomatique du développement durable, c'est-à-dire verdir son mode de vie sans le remettre en question. Cela suffira-t-il ? Il semble tout de même que non tellement les premiers résultats de Kyoto sont mauvais. Le dernier Alternatives Economiques (toutes les alternatives sauf celle de la décroissance), tire la sonnette d'alarme sur  le non respect, et même au-delà, l'insuffisance du protocole.  Compenser son carbone c'est bien mais l'éviter c'est mieux. "Combien as-tu évité de carbone ce week-end ?" devrait-on dire prioritairement.  On pourrait alors répondre "2.5T, j'ai annulé mon Club Med au Brésil mais avec ma famille et des amis on a loué un gîte en montagne, on s'est tous retrouvés, ça a été un moment extraordinaire !"

Photo : www.toulouse.fr  L'A380, qui vient de recevoir son certificat de navigabilité, sera une source d'exercice physique pour les Indiens.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Décroissance
commenter cet article
14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 00:03
Les amis de choc de Nicolas Sarkozy  sont en grande  forme. Doc Gynéco s'est fait rattraper par le fisc et doit lui payer 700000 € d'amende alors que Johnny défraye la chronique car il veut s'installer en Suisse, il en a "marre" de donner de l'argent à l'Etat français. Finalement ils incarnent bien l'idée que je me faisais de leur copain Nicolas, de bons portes-paroles.  Finalement pour gagner plus il n'y a pas besoin de travailler plus !
Dans une autre catégorie, plus patriote mais moins économique, toujours au rang des soutiens UMP, il y a Pascal Sevran pour qui "la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique" et la solution  "serait de stérilier la moitié de la planète".
 Avec de tels esprits, je vous laisse imaginer la France d'après !!!
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Politique
commenter cet article
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 18:16
C'est reparti pour le téléthon. Je ne regarde plus ce marathon télévisuel (étymologie du mot)  car je ne regarde presque pas la télé. J'ai quand même aperçu quelques animations en ville et notamment la présence de voitures sur les allées piétonnes Roosevelt. Des voitures de la concession Fiat en vente au coeur de Toulouse pour le téléthon, certains ne vont pas perdre leur week-end mais peut-être reverseront-ils leur chiffre d'affaires pour la cause et des gens les achèteront-elles pour la bonne cause (celle des maladies génétiques, pas celle de la pollution, des cancers, du réchauffement climatique...).

En fait je devrais être aussi concerné que n'importe quel citoyen car le téléthon sert à financer la recherche. Elle revêt un intérêt général dont l'Etat doit être responsable. C'est lui qui doit donner les moyens pour mettre au point les traitements permettant de soigner les maladies génétiques, ces maladies terribles que la dure loi de la nature a transmise à certains. Cette même loi de la nature que d'autres voudraient aussi voir s'appliquer dans le monde économique et social, et ils y arrivent puisque nous vivons dans une société de plus en plus libérale où le chacun pour soi devient la règle et où l'Etat, garant de l'égalité, se désengage de pas mal de domaines. Alors que ce soient les citoyens via une association et une chaîne de télé qui se substituent à lui, c'est tout bénéfice, même s'il octroie 66% de déduction fiscale sur les impôts, à condition de payer des impôts...

En définitive pour financer la recherche publique on paye moins d'impôts !!! formidable. En espérant quand même que tous les services publics ne soit pas obligés de faire un téléthon pour exister...
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Social
commenter cet article
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 22:18
A l'heure où les pompiers, les agents municipaux, la Poste vendent leur calendrier, il y en a un qui m'excite plus particulièrement. Ce ne sont ni les machos du Stage Français ni les prostitués de Pirelli mais le calendrier électoral.
J'avais envie d'en afficher ici les principales lignes, d'une part parce qu'il est peu connu (réalisé par le Conseil Constitutionnel) et d'autre part parce que 2007 sera tout de même un grand crû ! Les deux plus importantes élections pour la France, présidentielles et législatives, vont nous tenir en haleine le premier semestre (et nous tiennent déjà).

Date
Evènement
16/12/2006
équité dans le traitement des candidats par les radios et télés
30/12/2006
clôture des inscriptions sur les listes électorales
à partir du 01/01/2007
Interdiction pour les candidats de diffusion d'appels téléphoniques ou télématiques, de tout affichage électoral*, de la publicité commerciale par voie de presse ou audiovisuelle
vend. 16/03/2007

18h : date limite de réception des présentations (dont les 500 signatures)
mar. 20/03 (date indicative) et le 06/04 au plus tard
publication de la liste des candidats
jeu 22/03
le Conseil Constitutionnel statue sur les réclamations
à partir du 20/03
début de l'affichage officiel*
versement  de l'avance forfaitaire de 153 000 € aux candidats
du lun. 26/03 au sam 07/04
mise en place de la campagne radiotélévisée, fixation et répartition des temps de parole des candidats**
lun 09/04
début de la campagne électorale officielle
égalité de traitement des candidats radio et télé
lun 16/04
fin de délai de dépôt de la situation patrimoniale du Président sortant (publication le 24/04)
ven 20/04
24h fin de la campagne officielle
sam 21/04
0h : interdiction de toute propagande par voie électronique et de diffusion de sondages
dim 22/04
premier tour de scrutin
mer 25/04
examen des réclamations et décision du Conseil Constitutionnel à 20h
jeu 26/04
publication des résultats
24h date limite de retrait d'un candidat pour le second tour
ven 27/04
publication du nom des candidats du second tour
début de la campagne électorale officielle
égalité de traitement des candidats radio et télé
ven 04/05
24h fin de la campagne officielle
sam 05/05
idem 21/04
dim 06/05
second tour de scrutin
mer 09/05
examen des réclamations
jeu 10/05 (date indicative)
proclamation des résultats
ven 11/05
publication de la situation patrimoniale du candidat élu
mer 16/05
24h fin du mandat de Jacques Chirac
ven 06/07
limite de dépôt des comptes de campagne (publication le 06/08)
sam 06/01/2008
Fin du délai prévu pour l'examen des comptes de campagne. Décisions faisant suite non planifiées

*règles de l'affichage : l'affichage n'est autorisé après le 01/01/07 que sur les panneaux prévus à cet effet et disposés par les communes

**l'égalité de traitement radio et télé  (à l'exception de celles n'émettant que sur le web ou dédiées à la propagande spécifique d'un candidat).
- du 16/12 au 19/03 : équité entre candidats (c'est à dire proportionnellement aux résultats de 2002 et de la capacité à manifester l'intérêt d'une candidature selon le CSA)
- du 20/03 au 08/04 : égalité de temps de parole, équité de temps d'antenne (reportages...)
- du 09/04 au 06/05 : égalité des candidats

Dans l'état actuel des candidatures, la dynamique des collectifs de la gauche antilibérale me plaît, la diversité des membres est intéressante (beaucoup de non-encartés, à Toulouse centre en tout cas). Le programme est ambitieux mais reste un peu décevant sur le plan écologie et un peu trop ancré vers le productivisme même s'il s'en éloigne timidement sur certains points.
Le candidat investi sera désigné le week-end prochain (9 et 10/12). Yves Salesse semble faire le consensus dans le collectif Toulouse centre, c'est le seul qui rassemble vraiment et qui ne cristallise aucune opposition. Bové était celui qui me plaisait le plus par son côté écolo et anti-productiviste mais il souhaite se retirer et il ne fait pas l'unanimité, ses actions divisent ce qui l'empêche de susciter l'adhésion la plus large. Salesse de part ses compétences, son expérience, ses engagements semble être un bon candidat, le seul capable de rassembler toutes les sensibilités.
Sur le plan national, j'ai épluché les premiers PV disponibles sur le site de l'alternative. Il semble que Marie-Georges Buffet soit la plus souvent citée. Elle reflète le nombre important de militants PC engagés. Au-delà du personnage à qui je n'ai rien à reprocher, son appartenance au PCF est un handicap, d'une part parce que la LCR ne se joindrait pas aux collectifs si elle c'était elle qui était choisie (guerre des partis) , mais aussi parce que beaucoup de gens identifieraient les collectifs au PC (dont l'image est un peu défraîchie ceci dit au passage) et non à un collectif diversifié. De toute façon si cela se confirme, il ne m'étonnerait pas que la gauche unitaire explose et qu'au final tout ça n'ait été que du vent !

Je tiens ici à montrer ma déception pour la guerre des chefs. Besancenot joue perso et la LCR va se rétamer sans le collectif, c'est certain. Le comportement de certains militants PC voulant imposer MGB (à Nice 5 collectifs tous pour elle ! autoritarisme de militants dans certains collectifs) est très discutable.

Les autres candidats ?
- LO je n'y pense même pas. Ce n'est pas un parti de pouvoir constructif, je n'ai jamais été sur la même longueur d'onde qu'eux.
- Les Verts : parti pour lequel je me sens proche mais la non investiture de Cochet m'a déçue. L'écologie ne doit plus être l'affaire d'un parti et puis ils sont trop à attendre un appel du pied du PS.
- Le PS : Ségo... le populisme de centre gauche ! Si elle est opposée au second Tour à Sarko alors oui j'irai vers Ségo mais juste pour battre la droite.
- Le reste ce n'est même pas la peine d'en parler. Cap21 a tout de même ma sympathie un peu comme les Verts, à la grande différence qu'ils ont une approche de droite, ce qui pour moi est totalement antagoniste avec la protection de notre Terre, bien commun s'il en est !

Photo : Pour ceux qui ne le connaissent pas, Yves Salesse (http://www.reseauxcitoyens-st-etienne.org)
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Politique
commenter cet article
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 19:24
Dans un de mes premiers articles, j'avais indiqué 2 sites permettant de calculer son empreinte écologique. Il y avait Agir21 et le WWF. Mes empreintes écologiques étaient respectivement de 2.6 et 2.95 planètes (planètes nécessaires si tous les humains vivaient comme moi). Les efforts de cette année me conduisent à 2.5 et 2.37 planètes. J'ai découvert d'autre calcul dans ce sens :

Le site défi pour la terre de Nicolas Hulot propose avec l'Ademe un mini bilan carbone "climact très simplifié permettant d'estimer ses rejets de CO2. Pour ma part ils sont de 6138 kg/an dont 4013 kg en rejet direct, le reste étant ma part des rejets au titre des infrastructures publiques.

Enfin, un autre site, Kyot'home, offre la possibilité de calculer ses rejets de CO2 domestiques à partir des consommations gaz électricté, fioul et bois. Pour novembre, je suis à 81 kg de CO2. Ce chiffre relativement faible s'explique par une météo très douce.

L'Ademe propose des bilans carbone plus complet à destination des entreprises et collectivités.

Ces tests sont à faire régulièrement car tout l'intérêt est de progresser. Evidemment les puristes scientifiques dénonceront le peu de rigueur. Il est en effet difficile d'évaluer les impacts écologiques individuels avec une dizaine de questions. Mais la précision est suffisante pour que l'on puisse évaluer l'impact d'une modification de notre comportement en simulant une amélioration sur un paramètre. C'est ainsi que j'ai découvert que ma consommation de viande avait un impact important, je mangeais des protéines animales à chaque repas. Je ne mange donc de la viande que le midi en semaine, fini le soir et le week-end si je suis chez moi. La France est quand même un impressionnant pays de carnivores !

A ce sujet, quelques chiffres sont intéressants. J M Jancovici explique bien le problème. La France réserve 65-70% de sa surface agricole à l'alimentation... des animaux (80% au USA) alors que les cultures de légumes et de fruits équivalent à 2%. L'augmentation de cette consommation animale (triplement en 1 siècle) est à l'origine de l'agriculture intensive actuelle. Ainsi une agriculture 100%  bio serait complètement réalisable à condition que l'on mange moins de viande (une baisse de 50% des rendements serait acceptable!). Ainsi engrais, pesticides, OGM deviendraient inutiles.
Jancovici a également fait des bilans carbone de l'agriculture pour l'Ifen (Institut Français de l'environnement). Il met ainsi en évidence que  manger 1 kg de boeuf revient à parcourir 100kg en voiture  soit environ  6 kg de carbone. Le veau quant à lui rejette 13 kg de carbone !!!
Un boeuf bio permet de réduire les gaz à effet de serre de plus de 35% par rapport à un boeuf normal. Pour le veau on est un peu au-dessus de 30% d'économie. En passant, le blé bio rejette 85% de gaz à effet de serre de plus que le "traditionnel" !!!

Un simple calcul de l'empreinte écologique peut donc nous apprendre que notre consommation de viande n'est pas anodine et explique l'existence d'une agriculture intensive destructrice aujourd'hui. Désormais vous ne pourrez plus manger votre bavette à l'échalotte (j'en raffole pourtant...) la conscience tranquille !!!
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Ecologie au quotidien
commenter cet article
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 22:00
La Faute à Fidel n'est pas une super production pleine d'effets spéciaux et de héros irrésistibles, ni même un film culte génial hors du commun. Non, La Faute à Fidel est un très beau film sur l'utopie et les révoltes des adultes vues par un enfant qui n'a rien demandé.

Ce film est le premier long métrage de Julie Gavras, la fille de Costa Gavras connu pour ses films engagés et souvent polémiques. Distribué par Gaumont, il n'était pourtant pas visible dans le complexe du même nom. Heureusement le formidable ABC le joue. Ce ciné associatif est d'ailleurs toujours en sursis.

L'actrice principale est donc une petite fille d'une dizaine d'années. De famille bourgeoise, elle a toujours été élevée dans ce milieu prospère ; elle fréquente une école catho de bonnes soeurs. Elle se plaît dans ce cocon, plus attirée par les histoires de princesses que par ce qui se passe dans le monde des adultes. Seulement ce monde, celui de ses parents, va changer. Une de ses tantes est hébergée par ses parents après avoir fui Franco. Anna ne va pas comprendre ce qui se passe. Pourquoi déménage-t-telle dans un appartement sans jardin ? Pourquoi change-t-elle de nounou ? Pourquoi y-a-t-il plein de gens chez elle ? Anna va essayer de comprendre. Ses parents seraient devenus communistes, ils raisonnent "esprit de groupe". Pourtant son ex-nounou l'a bien mise en garde contre ces communistes de Fidel qui l'ont chassée de Cuba. Différentes définitions du communisme lui seront apportées par sa grand-mère très conservatrice, ses parents, les amis de ses parents. La pauvre Anna va essayer d'y comprendre quelque chose entre le général, Fidel, le Chili, Allende, l'esprit de groupe qu'il ne faut pas comprendre avec l'esprit de mouton de panurge. Et finalement, pour quoi ,faire et qui a vraiment raison ?

Le jeu de la petite Anna est parfait, elle est attachante mais aussi énervante. Sa révolte intérieure n'est pas celle de ses parents, c'est une révolte réactionnaire. La jeune actrice est très juste mais aussi très marrante. En effet sa naïveté, ses raisonnements réducteurs sont souvent très rigolos. Sous cette simplicité apparente se cache une réflexion sur l'engagement, sur l'éducation, sur l'influence de l'environnement. Les dialogues sont souvent touchants, certaines scènes sont pittoresques comme lorsque la grand-mère lui explique le communisme ou lorsque la petite se rebelle en classe à propos de l'histoire de la chèvre de M. Seguin.

Bien entendu le film est un peu caricatural par moments mais il est engagé. Ce n'est pas une ode au communisme même si la réalisatrice prend parti sur les valeurs de  partage. Pour ceux qui avaient aimé "Mon Ami Machuca" racontant la fin d'Allende vu par des enfants d'horizons différents, ce film devrait vous plaire. Sans prétention, simple, calme ce "petit" film vaut pourtant le détour par les "petits" cinémas.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Culture
commenter cet article
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 12:09

Hier mercredi l'Europe a rendu un premier verdict quant aux quotas d'émissions de CO2 de l'industrie proposés par chaque pays pour 2008-2012 dans le cadre du protocole de Kyoto.

Seule la Grande-Bretagne a vu ses quotas acceptés à peu près en l'état. Les 9 autres pays qui avaient rendu leur copie se sont vus imposer une baisse globale de 7% sur leurs propositions. Sont concernés l'Allemagne, la Suède pourtant réputés pour leur sensibilité écologiste. Les autres pays n'ont purement et simplement pas transmis à l'Europe leurs engagements, on retrouve des modèles en matière d'écologie : Autriche, Danemark ou des pays qui ont explosé leur précédent quota comme l'Espagne.

La France a in extremis retiré les siens, pour éviter "un blâme de Bruxelles" selon Le Monde. Elle avait en effet proposé 150 millions T/an  alors que ses émissions 2005 se montent à 132 millions de T/an, bien inférieures au précédent quota (152 millions de T). Cette surestimation est à l'origine d'une chute du prix du CO2 sur le marché des quotas de 28 à 10 euros la T au printemps dernier (8 euros au 30/11). La sévérité de l'Europe a fait remonter ce prix à un peu plus de 18 euros actuellement, un prix élevé étant indispensable pour avoir un réel effet.

Sur le fond, voilà les faits mais sur la forme ça devient plus rigolo. Les journaux ont bien évidemment relaté l'information. Le Monde nous gratifie d'un beau papier magnifiquement illustré avec une publicité (en bas à gauche sur l'image ci-dessous) pleine d'espoir : "bien respirer..." montrant un sprinter dans les starting blocks. Je n'évoquerai pas ici la pub en haut à droite pour une compagnie aérienne (voyager à l'autre bout du monde est devenu "non négociable" comme dirait GW Bush !!!). Bien respirer à l'heure où les pays ne semblent pas motivés à l'idée de diminuer les rejets de gaz à effet de serre, qu'est-ce que cela peut-il bien cacher ??

 

La publicité est en fait une animation avec défilement d'images... on va vite être fixé !!

  

Renseignements pris, la Range Rver Sport est un magnifique 4X4 de 390ch V8 de 4.2L. J'ai cru un instant que c'était au 100km, mais non, c'est simplement le volume  du moteur !!! Pour dresser son portrait complet, elle est limitée électroniquement à 225 km/h, rejette 374g CO2/km selon l'ADEME et consomme en ville 22.8L/100km. Sa surtaxe CO2 est de 596 euros, soit 0.97% de son prix d'achat...

Sur Libé, l'article équivalent est illustré, outre les inévitables pubs pour les voyages en avion et les investissements boursiers (c'est normal pour un journal de gauche), par une réclame automobile, en l'occurence un moteur Peugeot HDI FAP qui rejette 10 000 fois moins que les diesels sans filtre à particule. Là on est en plein dans le développement durable, Peugeot culpabilise les possesseurs de voitures anciennes  avec cette illustration ci-contre, "pardon". Peugeot n'a pas dû compter l'énergie nécessaire pour la fabrication d'une voiture neuve. Garder ma vieille 106 âgée de 14 ans est sans doute anti développement durable et je l'assume !!!

Revenons à la Range Rover et au développement durable. Le Monde ne pouvait décemment pas associer un papier sur la pollution à une publicité vantant un monstre symbole de ... la pollution. Heureusement, j'ai été rassuré lorsque j'ai trouvé sur le site de Land Rover une page sur le développement durable. On peut y lire que "tous les Land Rover fabriqués aujourd'hui bénéficient d'une technologie de dernier cri qui encourage un changement d'attitude envers l'environnement et une approche responsable dans la manière de conduire". Je vous laisse savourer la suite de ce sommet d'écologie sur leur site web. Le développement durable est vraiment le paroxysme de l'irresponsabilité et du mensonge. Il pourrait être traduit par "faisons croire qu'on est écolo afin de faire plus de profit et de développer notre système productiviste et pollueur". Ce développement là ne me semble pas très durable !

Finalement Le Monde avait raison un peu malgré lui. Pour illustrer un article sur l'irresponsabilité (ne rien faire en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre) et le mensonge (en faisant croire qu'on agit en parlant de facteuir 4 ou de développement durable) des dirigeants politiques en matière de réchauffement climatique, rien de mieux que l'irresponsabilité et le mensonge d'un constructeur de voitures. Sous une apparence mercantile, les grands médias sont parfois plus  fins communicants qu'il n'y paraît... à l'insu de leur plein gré !!!

Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Médias
commenter cet article
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 00:43
Le nucléaire déchaîne les passions, c'est un sujet qui divise profondément, les choix sont en général assez radicaux, pour ou contre. Même l'alternative unitaire de la gauche antilibérale a des points de vue très divergents  en son sein sur le sujet  et appelle au débat public pour trancher la question.

Les pro-nucléaires avancent l'indépendance énergétique, une énergie qui ne rejette pas de gaz à effet de serre et sur laquelle reposent de grands espoirs à long terme (ITER) ainsi que son faible coût.

Du côté des anti-nucléaires c'est essentiellement le problème des déchets dont on ne sait que faire si ce n'est les enfouir, la frontière fragile entre nucléaire civil et militaire (cf Iran), la sécurité des centrales et l’opacité qui les entoure.

Je suis en accord et en désaccord avec des arguments de chaque camp même si je me sens bien entendu plus proche des anti. Je pense néanmoins que la priorité numéro 1 est la lutte contre le dérèglement climatique et les rejets de gaz à effet de serre qui en sont la cause. A cela s'ajoute la pénurie de pétrole à venir donc la flambée des prix et les instabilités géopolitiques qui en découleront. On ne peut donc refuser en bloc une énergie qui, en France, est prédominante. L'Allemagne s'était engagée (et fait marche arrière) à sortir du nucléaire mais son parc est bien moindre que chez nous. En France 80% de l'électricité est d'origine nucléaire alors que ce taux baisse à 6% au niveau mondial. Il ne s'agit pas en effet de refuser le nucléaire pour en acheter chez nos voisins ou construire des centrales à charbon.

Le nucléaire civil et militaire est étroitement lié puisque les déchets des uns peuvent servir aux autres et que les techniques d'enrichissement de l'uranium sont communes. Je suis très sensible à cet argument mais je suis persuadé qu'il est possible de découpler les deux. La grande majorité des pays qui utilisent le nucléaire civil n'ont pas l'arme atomique. Cette technologie a un côté bénéfique et un côté néfaste et comme le disait Rabelais "science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Interdire le nucléaire civil n'empêchera pas un pays d'enrichir de l'uranium pour en faire une charge sur un missile, à partir du moment où la technologie est connue et où la volonté politique est là. Il faut donc commencer par se battre pour interdire le nucléaire militaire, à commencer par les donneurs de leçon comme le France ou les USA.

Par rapport aux déchets, ce problème est également très préoccupant car c'est une véritable fuite en avant. Les enterrer en espérant pouvoir un jour les traiter peut relever de l'inconscience et de l'irresponsabilité 
vis-à-vis des générations futures. J'ai tout de même relativement confiance dans les conditions de conservation qui, je pense, seront surveillées encore longtemps. Il faut tout de même relativiser avec l'urgence du réchauffement qui semble bien plus prioritaire et nécessite des choix forcément imparfaits. La perfection n'existe pas en matière énergétique.
 
Le débat le plus important doit être celui des choix énergétiques d'un pays et des moyens à y consacrer. Aujourd’hui la France a fait le choix de miser à fond sur  le nucléaire et je crois davantage au scénario Négawatt : sobriété (rationaliser et changer les comportements et les modes de vie), efficacité (supprimer les pertes à la production et à l’utilisation), renouvelables.  Ce scénario ambitieux permet pratiquement de se passer du nucléaire qui doit donc être un dernier recours et ne doit absolument pas être un blanc seing à la croissance énergétique. De toute façon les réserves de combustible fissible (importées) sont de 100 à 200 ans. Quant à ITER, personne n'est aujourd'hui capable de s'avancer sur sa faisabilité au niveau production industrielle, on ne peut donc construire des scénarios dessus. 
 
Il est par ailleurs évident qu’une politique énergétique cohérente, la plus écologique possible, équitable, sécurisée, axée sur le long terme doit être publique, avec des moyens de production appartenant à l’Etat et exploités par lui et surtout pas ouverts aux appétits des actionnaires et des chercheurs de profit.

Le débat pro ou anti nucléaire est avant tout passionnel et idéologique. Je rêve évidemment d'un monde où toute l'énergie serait renouvelable, où l'empreinte écologique de l'homme serait inférieure ou égale aux capacités de la terre mais je pense être un minimum réaliste. Refuser le nucléaire c'est inévitablement se reposer à court terme sur le charbon , le gaz ou le pétrole qui, au-delà de leurs rejets fatals en CO2, seront épuisés dans quelques dizaines d'années. Je rejoins les anti concernant la sobriété,  la décroissance énergétique mais là où se reposer complètement sur le nucléaire est une fuite en avant, le refuser en bloc est un aveuglement car l'énergie parfaite, propre et infinie  n'existe pas.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Energie
commenter cet article
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 00:23
Vous trouvez que la société de consommation est malsaine, qu'elle influence trop nos vies, qu'elle génère injustice et pollution, que c'est une forme moderne de dictature  capitaliste et  libérale ? Alors n'achetez rien ce samedi, le 25 novembre. Cette journée internationale  (buy nothing day) a une valeur symbolique et sera fêtée dans de nombreuses villes.

A Toulouse le rendez-vous est  fi
xé à 14h30 place de la Trinité (derrière Esquirol) pour une grande séance d'Hypnose avec le  grand fakir "Tandasha".

Toutes les infos sont disponibles sur le site de Casseurs de Pub. Le texte explicatif ci-dessous est tiré du site :


La société de consommation est aveugle, il n'y a pas de croissance et de développement économique infinis possibles sur une planète dont les ressources sont limitées. Nous extrayons aujourd'hui deux fois trop de ressources fossiles, et nous émettons dans l'atmosphère plus de deux fois plus de gaz carbonique que la planète ne peut en absorber. La biodiversité s'effondre. C'est aujourd'hui que l'extraction du pétrole entre en déclin.

La société de consommation engendre un pillage et l'injustice : 20 % de la population de la planète, les pays riches, consomment plus de 80 % des ressources planétaires. Notre niveau de consommation a un coût : l'esclavage économique de populations entières.
La société de consommation est mortifère, elle réduit l'humain à n'être qu'un agent économique : producteur-consommateur. Elle nie nos dimensions politique, culturelle, philo
sophique, poétique ou spirituelle qui sont l'essence même de notre humanité. Nous devons nous libérer de cet obscurantisme qui consiste à croire en la toute-puissance de la technoscience et à nous défausser sur elle de nos reponsabilités. La science repose sur le doute et non sur la foi. L'espoir est de réanimer notre conscience et de traduire nos idées au quotidien dans nos actions. Renouons avec notre capacité d'autolimitation, individuellement, avec la simplicité volontaire, et collectivement, grâce à la décroissance.

Dès aujourd'hui, faisons un geste symbolique : pour une journée, ce samedi 25 novembre... cessons d'acheter. Annoncez-le autour de vous. Dites-le à vos amis. Impliquez votre famille. Simplifiez votre vie. Copiez l'affiche de la Journée sans achat. Placardez-la à votre travail, chez vos voisins, partout autour de vous.

Fêtons la Journée sans achat.

Pour rester dans le cô
té festif, coloré et animé, voici un florilège d'affiches du monde entier et quelques vidéos (Danemark et USA)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Décroissance
commenter cet article
19 novembre 2006 7 19 /11 /novembre /2006 18:12
Cette semaine j'ai utilisé ma voiture en ville. Cela faisait quelques mois que ça ne m'était pas arrivé. Après la culpabilisation de participer à cette grande foire automobile, j'ai réellement ressenti de la frustration, coincé au fond de mon siège à subir la rue, attendre dans la file de voitures, impuissant. J'avais heureusement prévu environ le double de temps que ce que je mets à vélo d'habitude. A 17h un jeudi ce n'est pas très fluide !!! Quand j'ai vu un vélo me doubler, que j'ai redoublé par la suite mais qui ensuite m'a définitivement dépassé, j'ai ressenti de la jalousie, je me suis dit qu'il fallait vraiment être inconscient pour s'enfermer dans une bagnolle, se couper du monde par individualisme ou pour je ne sais quelle raison !!!

Je stigmatise la voiture comme la bête immonde pour interpeller et provoquer bien sur mais pour moi son omniprésence est réellement le symbole de l'évolution de la société : dépendance, domination, compétition, pollution, société de consommation, dévoreuse d'argent, différentiation  sociale, superficialité, machisme... A travers quelques images glanées à droite à gauche, voici ce que veut dire voiture pour moi.

La voiture est synonyme de liberté nous dit-on !!!
Il est écrit en bas "shift city life" (changer la ville) et  rejets CO2 160g/km (soit un D sur l'étiqutte énergie qui va de A à G)
Comment le voiture s'approprie l'espace piétonnier. Remarquez, elle s'est serrée, peut-être pour ne pas gêner la circulation sur la chaussée !!
Avenue de la Grande Armée à Paris, un 4X4 et une Porsche sur le trottoir, pour que les piétons aussi voient qu'ils sont riches !!!
La voiture ne pollue pas et en plus elle sent bon !!!! (parking souterrain François 1er à Paris 8 chez les bourgeois) Ce monsieur sur la droite est fier de nous présenter comment bloquer à la fois la piste cyclable et la chaussée !

Vous avez pu voir à l'occasion de mes précédents articles que le risque élevé d'accidents à vélo et la pollution respirée importante tenaient plus de la croyance populaire que de la réalité. La voiture est une aberration, on vient de le voir, alors êtes-vous convaincus par le vélo ? Se croise-t-on bientôt dans les rues toulousaines ?

La conclusion pour Didier Tronchet, tirée de son ouvrage "Petit traité de vélosophie"

Le préalable d'une ville sans voitures permet donc avant tout la libération de l'imaginaire. Car sur une table rase, tout redevient possible. L'horizon urbain nettoyé dégagera aussi l'horizon mental. Sur cette chaussée libre, dans cette ville qui nous paraîtra tout à coup plus vaste, toutes les folies imaginatives pourront enfin se déployer. C'est peut-être cette fois au niveau individuel, personnel, que le territoire urbain sera investi. La rue réinventée par ceux qui la vivent, comme ce vieux rêve de " la terre à ceux qui la travaillent". Cette réappropriation de la rue pourrait se révéler une belle prise de la Bastille.
Après tout, c'est dans la rue qu'ont toujours commencé les révolutions."
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Transport
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher