Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 16:58

Cela fait 37 ans que la ville rose attendait d'être vraiment rose. Espérons tout de même que le rose se teinte de rouge et de vert !!
Pierre Cohen, notre nouveau maire, a du boulot sur la planche. Sa première mission sera de remettre à plat les transports avec les Assises de la mobilité. Adieu les projets à la Moudenc, dignes d'une époque révolue du tout automobile : grand contournement autoroutier, LMSE... !

  Une autre mission d'importance sera de faire le point sur le gestion de l'eau. L'équipe sur le départ était très liée à Véolia. Il est temps d'auditer le système de concession en vigueur et de changer de mode de gestion ou au moins de renégocier les contrats.
A ce sujet, le 22 mars a lieu la journée mondiale de l'eau. Un collectif d'association "la Coalition Eau" lance une opération afin de sensibiliser les nouveaux élus sur la gestion de l'eau. Il est en effet nécessaire de la rendre aux citoyens, dans un esprit de solidarité et de service public, plus accessible aux plus démunis, de l'inclure dans une démarche écologique globale. Lire également à  ce sujet le papier de Marc Laimé sur Eaux Glacées.




Repost 0
Published by Sébastien - dans Municipales 2008
commenter cet article
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 22:48

rdp-gal.jpgLa toute première République des Blogs avait lieu samedi à Toulouse sur le thème des transports. A l'approche des élections municipales, quelques candidats déclarés ont fait leur cinéma au Buena Vista. Le café était plein de blogueurs, lecteurs et autres sympathisants, partisans ainsi que quelques curieux.
Dans une ambiance plutôt sérieuse et relativement calme (je suis toujours exaspéré par les portables qui sonnent à tout-va...), les candidats se sont exprimés les uns après les autres sur le sujet des transports, tant au sein de l'agglo que sur un plan plus large.  Merci à Damien le modérateur qui a su faire respecter  l'égalité des temps de parole et la sérénité des débats. Cette première République des Blogs a tenu toutes ses promesses. Voici donc un compte rendu chronologique assorti de mes commentaires.

Transports dans l'agglo

rdb-forget.jpgJean-Luc Forget (MoDem) : 
Il considère la problématique des transports comme une urgence car "la ville est au bord de l'asphyxie". Cette "situation grave" mérite la mise en place d'états généraux des transports et de la mobilité.
L'origine du problème réside selon lui dans le processus décisionnel et le type de gestion de Toulouse. "Gérer une ville c'est écouter les gens, ne pas imposer" explique-t-il. Il accuse également "les différents acteurs de se diviser, se neutraliser et finalement se paralyser". 
Pour le centre-ville, il préconise d'agir sur l'accès et particulièrement entre le centre et l'agglo. Pour cela il faut rassembler tous les partenaires. Il suggère également de "reconsidérer le centre-ville car il apparaît incohérent". Il illustre cela par le cas de la rue Alsace-Lorraine qui "est une caricature". L'aménagement n'a en effet pas été discuté, "on est dans l'essai par manque d'écoute" précise-t-il.
Le second exemple est "le vélib qui est considéré comme un loisir et non comme un mode de déplacement". Le problème a été pris à l'envers car "il aurait fallu commencer par un réseau cyclable et lui donner une cohérence".
Concernant le métro, il trouve cela "génial" et il a d'ailleurs à l'époque accompagné le choix du métro plutôt que le tram. 
JL Forget continue en dénonçant des projets tels le tram vers Beauzelle qui ne dessert pas l'aéroport ou bien l'absence de tram ou de bus en sites propres prévus pour desservir le Cancéropole (on construit puis on essaie de réaliser les TC par la suite). 
Il propose enfin de relier la couronne et ses quartiers entre eux mais après discussion dans "une vraie politique des transports".

Je suis plutôt d'accord sur le constat, à Toulouse les décisions arrivent d'en haut sans concertation, sans véritables comités de quartier qui soient écoutés. M. Forget a un bilan alarmiste assez démago car il reste cantonné à des critiques et ne propose rien de précis. Il justifie cette absence de "catalogue de mesures" par le fait qu'il ne faut pas imposer d'idées préétablies mais plutôt discuter. Il me semble toutefois qu'un candidat doit proposer un vrai projet aux électeurs...

rdb-lattes.jpgJean-Michel Lattes (représentant Jean-Luc Moudenc, absent, UMP ) :
Pour lui, le bilan n'est pas si catastrophique que ce que l'on dit. La preuve, on est passé de 90 millions de déplacements en TC en 2005 à 125 millions en 2008. Toulouse est très bien placée par rapport à des villes comme Bordeaux ou Montpellier.
Notre ville est inapte à des TC en extérieur comme Strasbourg au niveau de sa configuration. Cela explique le choix du métro qui est "l'architecture d'un réseau de TC". Toutefois le tram n'est pas exclu et la ligne de Blagnac est un début.  Suivra une ligne qui passera par la gare Matabiau.
Au sujet de la ligne E, il justifie l'absence de desserte de l'aéroport  car seulement  20% des voyages vers cette infrastructure sont concernés par le TC et qu'il y a un bassin de logements à desservir en priorité. Cette ligne peut également évoluer dans le futur après les Arènes (Cancéropôle notamment).
Les axes de travail s'orientent vers plus de relations avec les entreprises, la multimodularité du ticket entre les moyens de transport et la multimodalité métro - tram - vélo.
Pour la politique vélo, il y a un plan de discontinuité cyclable en lien avec l'assoc. Vélo. Pour lui la situation est bonne et beaucoup a déjà été fait (il est venu en vélo depuis Héracles sans souci).
La logique est celle du développement durable qui a débuté avec Baudis qui, en construisant le métro,  a sorti les bus polluants du centre ville [vous avez bien lu, les bus !!!]. Bref, "l'orientation est le développement de l'existant".

J'ai trouvé cela un peu juste. Il n'allait pas casser son bilan mais il n'y a rien de bien ambitieux. Tout va (presque) bien.

rdb-aurelia.jpgFrançois Simon et Aurélia Svanströhem (L'autre Liste) :
M. Simon précise qu'il était précurseur du tram circulaire mais n'avait pas été écouté et que maintenant on y vient, de même pour la piétonisation.
Il se place dans le double principe d'une "exigence écologique et sociale". Le contexte est que "dans 20 ans le transport individuel en voiture ne pourra plus être possible". Ses pistes d'action sont les suivantes :
- améliorer l'offre par des liaisons bus inter-quartiers en site propre et des lignes supplémentaires qui ont été supprimées par le métro
- liaisons banlieue à banlieue
- horaires assouplis : en nocturne et pour que les salariés en horaires décalés puissent aller travailler avec une densification en zone d'activité
- tram circulaire + ligne E prolongée de l'autre côté de la ville
- construction d'un contournement ferroviaire pour que les trains chargés de matières dangereuses ne traversent plus ni Matabiau ni le centre-ville.
- développer le covoiturage
- intermodalité entre le vélo et les TC et une offre vélo élargie
Les grands principes à venir sont la gratuité totale des TC "indispensable pour inciter à abandonner la voiture". Cela coûterait 35 millions d'euros (50 selon M. Lattes, c'est finalement ce chiffre que retient Simon) soit 2 à 3 pleins par an pour chaque foyer fiscal ! L'autre grand objectif est la piétonisation du centre-ville. Actuellement les conflits piétons-cyclistes sont dûs au fait que la voiture monopolise trop de place. Aussi, les parkings du centre-ville seront réservés aux riverains et travailleurs mais pas aux "consommateurs ou aux touristes".
Il se positionne contre des projets telle la LMSE et souhaite travailler en étroite collaboration avec le collectif PDU. Le financement pourra être réalisé par l'argent économisé par l'abandon du projet de grand contournement autoroutier (GCA).
La croissance de 19000 hab/an n'est pas raisonnable, il faut répartir la population et les activités dans toutes les villes de la région.

Je suis complètement dans l'esprit de cette vision des choses. Ambitieuse, mêlant écologie et social elle me semble pécher toutefois sur la gratuité. Je ne suis pas un fervent défenseur de la gratuité totale qui pour moi n'est pas la clé du problème et peut même s'avérer socialement injuste.

rdb-cohen.jpgPierre Cohen (PS) :
Il est arrivé un peu en retard et commence par souligner l'important...retard de Toulouse en matière de transport. Il est temps de rentrer dans "une démarche d'agglomération" dit-il. Il n'y a "aucune réflexion sur un vrai TC", cela est dû à un problème de gouvernance. Il y a urgence à mettre en place un vrai PDU.
Il pense à un plan d'urgence, en particulier pour le maillage du bus autour du métro avec des lignes en sites propres qui accueilleraient bus ou tramways. Il faut des lignes radiales et transversales comme Tournefeuille - l'Union ainsi qu'une circulaire Garonne - Canal.
Ce maillage ferait vivre les quartiers et participerait au "vivre ensemble". Il faut reproduire dans les quartiers ce qui se passe au centre (ex : navette). Il faut un changement radical "si l'on considère que la voiture n'est plus prioritaire". 
Concernant  VélôToulouse, c'est surtout de la com' tel qu'il est réalisé et pas inscrit dans une vraie politique vélo.
Cohen montre du doigt la stratégie de la mairie sortante qui s'est coupée des partenariats de financement comme le Conseil Général. Il faut donc élargir les partenariats et réfléchir plus largement dans le cadre d'une Communauté Urbaine. La culture en matière de transport doit évoluer et cela se fera avec tous les acteurs qu'il faut mobiliser.
Toulouse est une ville chère sur le plan des transports. Il propose un ticket civique au tarif réduit et de s'orienter vers la gratuité en parallèle de l'augmentation de l'offre. Cela a pour but de mettre en concurrence les TC et la voiture.
Enfin, il souhaite accompagner les entreprises pour que leurs PDE (plan de déplacement) soient cohérents.
L'urbanisation doit se faire autour des transports et non l'inverse.

J'adhère également à tout ce qui est dit. On sent une réelle volonté de changer la situation.

Par la suite chacun s'est exprimé sur quelques questions et thèmes :

- Coût et financement
Simon : 1 km de rocade coûte 14 millions d'euros. Ne pas construire le GCA et réinjecter l'économie réalisée dans les TC.
Lattes : le GCA sera en concession donc pas d'argent public fait-il remarquer.  La gratuité des TC serait un frein à l'intensification des TC, il y a déjà 40% de gratuité.
Cohen : partenariats avec Conseil Général et la Région pour de nouveaux financements.
Forget : faire appel à l'emprunt et à la dette si nécessaire. Il n'est pas un dogmatique de la dette 0. Envisage le recours à des  partenariats divers. Il estime que la gratuité totale s'oppose à la justice sociale mais y est favorable pour les jeunes et les petits revenus.

TC sur les voies d'eau
Simon : Projet Nautilus, tout à fait favorable.
Lattes : 4 km/h ça ne rime à rien, défavorable. Le Canal c'est pour le tourisme.
Cohen : envisageable sans être un enjeu mais un complément. A analyser.
Forget : il n'y croit pas, ce n'est pas un moyen à privilégier.

- Modes de gestion
Simon : Régie municipale (la gratuité des TC ne sera de toute façon pas incitative pour une multinationale)
Lattes : "évidemment" délégation pour une optimisation du service
Cohen : régie 
Forget : délégation avec "un contrat bien organisé"

Je pense que les voies d'eaux sont effectivement complémentaires mais à ne pas négliger. Si le financement doit peser sur la dette ou l'impôt, ce n'est pas un problème, je rejoins Cohen et Forget et bien sûr Simon dans le sens où si l'on est décidé à mettre le paquet pour un GCA, on doit pouvoir le mettre ailleurs. Enfin, la régie directe me paraît une évidence. Tisséo a presque toujours été en régie, elle l'est aujourd'hui, et il faut continuer pour une transparence complète sur le service et dans l'intérêt général. Rémunérer les actionnaires de Véolia ne m'intéresse pas.

Transports hors agglo

rdb-onesta.jpgGérard Onesta (Verts) colistier de Pierre Cohen (PS) : 
Toulouse est une ville livrée à la bagnole car elle est un aspirateur à voiture. Il faut donc se désintoxiquer de cette drogue. Le GCA en est la caricature et cette logique du tout voiture est "à éviter absolument". "Il reste donc l'air et le rail".
"L'air, ce n'est pas possible". Les nuisances pour les riverains sont énormes et ce mode de transport est incompatible avec l'urgence climatique. De plus le transport aérien sera inclus dans le protocole de Kyoto dès 2012. Il rappelle qu'aujourd'hui le kérosène n'est pas taxé or ce sont bien les compagnies aériennes qui doivent payer la pollution et non les collectivités.
Il existe des alternatives à l'avion comme la visioconéférence. En effet 50% des trajets vers Paris sont le fait de personnes en costume qui y passent la journée pour le travail. Ce trafic est prenable par la visioconférence mais aussi par le TGV à venir. Les liaisons ferroviaires doivent également être équilibrées dans la région.
Il est contre un second aéroport pour ces raisons mais également par le fait que le fret aérien peut être réparti vers les autres aéroports régionaux . Il explique également à un intervenant le traitant d'"écologiste rétrograde" et souhaitant un "éco-aéroport" que l'argument vert est souvent récupéré mais que cela ne peut en aucun cas être valable pour un aéroport.

rdb-simon.jpgFrançois Simon
"Le GCA est un contre-sens écologique" et serait un véritable aspirateur à camions, surtout avec le port sec.
Il se prononce pour un contournement ferroviaire pour que le fret ne passe pas en centre-ville.
Concernant le second aéroport, il est contre pour les mêmes raisons que précédemment. "Il faut se préparer à une crise dans ce domaine" précise-t-il. Il propose de délester Blagnac vers d'autres aéroports.
Par rapport au TGV, il faut aussi regarder vers Barcelone et pas seulement vers Paris.
Simon est en phase totale sur ce plan avec Cohen avec qui il veut gagner la mairie. Cohen marque alors une légère moue, comme une réticence à l'idée de gagner avec Simon...

Jean-Luc Forget :
Il partage les points de vue de Cohen et Simon. Le GCA est un faux débat qui est en fait le débat d'il y a 30 ans. "Ca ne règle rien".
Pour l'aéroport, idem. Il explique qu'on agrandit Blagnac alors que le trafic intérieur est en diminution.
Pour ce qui est du TGV, il tarde et "nous en paieronts les conséquences". Il faut prévoir celui-ci jusqu'à Narbonne.

Jean-Michel Lattes
Il fait le constat que la rocade est saturée. Un GCA à 10-20 km sera décongestionnant, sera une alternative en cas de blocage et aura un rôle structurant. Il est donc pour.
II précise bien qu'il est "contre l'idée du tout ou rien" et qu'une seule solution ne résoudra pas tous les problèmes.
Pour le TGV, il y est favorable, en complément d'un second aéroport. Il prend l'exemple de Nantes, ville desservie par le TGV, qui s'oriente vers un second aéroport en parallèle du TGV. Le TGV arrivera à Matabiau qu'il veut être un noyau multimodal de transports.

La position pro second aéroport et pro GCA de la majorité sortant est rédhibitoire pour moi. Les 3 autres tiennent un discours similaire même si Onesta a été le plus percutant et le plus persuasif. 

La note finale de la réunion revient à Gold31, blogueur semble-t-il très à droite qui a tenté de relever le débat en offrant à Cohen une image représentant un train surmonté du drapeau de l'URSS. Il semble traumatisé par la présence de communistes sur la liste du socialiste. Ridicule et misérable.

rdb-gal2.jpgFinalement, je note l'absence de la liste de Myriam Martin (anti-libéraux, Motivé-e-s et LCR) mais aussi de Jean-Luc Moudenc qui a préféré se faire représenter. Soit le sujet ne leur semble pas assez important ou bien ont-ils pris à la légère cette rencontre.  Quoiqu'il en soit, l'équipe sortante ne m'a pas convaincu car je suis en désaccord sur de nombreux points et ma vision des transports diffère de la leur. Concernant le candidat Modem, si ses réflexions sont intéressantes, il n'a pas de vrai programme et certains points me froissent (a défendu le métro plutôt que le tram, mode de gestion). Restent Simon et Cohen. Ils étaient accompagnés de personnes compétentes. Ils m'ont paru les plus convaincants et à l'évidence ont des projets plus aboutis et bien fournis et finalement une vision plutôt identique (en rapport avec le CollectifPDU). Il est à préciser que vraisemblablement Simon donnera ses voix à Cohen au second tour voire fusionnera sa liste s'il est lui-même au second tour. Si le candidat PS remporte la Mairie, il devrait y avoir un Vert (Stéphane Coppey s'il est élu à Balma) à la tête de Tisséo SMTC ce qui est un point positif très important. 
La prochaine étape côté transport sera la rencontre de tous les candidats avec l'Association Vélo à l'occasion de l'AG du 9 février. 

Une équipe municipale ne se juge pas uniquement  sur les transports mais cela reste un des critères fondamentaux. Mon choix n'est pas encore fait !

Repost 0
Published by Sébastien - dans Municipales 2008
commenter cet article
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 09:37
10-06moudenc.jpgSur son blog, Jean-Luc Moudenc, actuel maire de Toulouse et candidat  à sa propre succession en mars prochain, annonce ses ambitions pour Toulouse :  "dans la continuité de la vision de Dominique Baudis qui a œuvré pour une Ville Douce et une Ville Forte, je veux faire de Toulouse une métropole d’équilibre qui compte parmi les 20 grandes métropoles européennes. Le développement durable sera l’outil privilégié de cette ambition."

Typiquement le genre de phrase issue d'un pro de la com' : fourre-tout  et surtout contradictoire. Métropole d'équilibre, développement durable, ambition. On est dans le discours de com' par excellence. C'est surtout cette volonté  de croissance pour la ville, permise par le développement durable, qui me trouble.

Je ne comprends pas cette croissance démographique comme fin en soi. 20ième métropole européenne, 30ième et alors ? Si c'est pour avoir une ville complètement asphyxiée, moche,  fracturée de quartiers pauvres et de "ghettos de riches", saturée de voitures, pleine d'autoroutes, de grands contournements et d'aéroports, avec des usines AZF au milieu, je préfère alors  être la 100 ième ville ! Cette compétition de la première ville, la plus ceci, la mieux cela est absurde. La qualité n'est-elle pas préférable à la quantité ?

Il en rajoute une couche en expliquant que cela sera permis grâce au développement durable. Il a bon dos ce développpement durable. Il est sans doute utilisé ici dans l'esprit que toute évolution et tout développement quantitatif est possible du moment qu'il est peint en vert. Définition dont se sont emparées les multinationales désireuses de faire des bénéfices insolents encore longtemps.
Le développement durable est pourtant une traduction plus politiquement correcte de "sustainable development" soit "développement soutenable". Cela change pas mal l'esprit du mot. Le développement ne pourra  pas forcément durer mais devra être rendu possible en préalable. Le développement durable ne peut donc être l'outil de la  croissance d'une ville mais une condition, un cadre. C'est de la sémantique mais en la matière le développement durable peut signifier pour certains la porte ouverte à la croissance à tout va alors que d'autres l'interprètent comme une nécessité de décroissance.

Moudenc aurait plutôt du écrire "je veux faire de Toulouse une métropole d’équilibre qui compte parmi les 20 grandes métropoles européennes. Le développement durable sera le principal obstacle à surmonter" ou mieux "je veux faire de Toulouse une ville à taille humaine, chaleureuse, solidaire, agréable et qui réponde aux exigences du développement durable".  

Mise à jour du 28/11 : voir l'article que j'avais écrit à propos des critiques du DD à Toulouse par Alternatives Economiques qui plaçait la ville rose comme mauvais élève en la matière.
Repost 0
Published by Sébastien - dans Municipales 2008
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher