Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 21:22
Après la petite phrase au salon de l'environnement "je voudrais dire un mot sur toutes ces questions d'environnement, parce que là aussi ça commence à bien faire", Sarkozy abandonne la taxe carbone, pourtant aussi importante pour lui que l'"abolition de la peine de mort".

Souvenir, il y a 6 mois...


Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 19:27
Tout le monde, disons tous les médias, en parle. Du 7 au 18 décembre aura lieu le "COP15", le sommet de Copenhague pour lutter contre le réchauffement climatique et permettre aux pays du monde de sceller l'après-Kyoto. Mais les experts sont négatifs sur un accord concret et ambitieux...

Les dirigeants du monde auront en effet entre les mains l'avenir de l'Humanité. Il est primordial que les populations leur mettent la pression et montrent qu'elles poussent à un accord audacieux !

Donc il faut nous aussi passer à l'action. Pour cela, j'en ai sélectionné 2.

La première pour les Allègre compatibles : il n'y a pas de problème de réchauffement et ne pénalisons surtout pas la croissance. Un petit tour en 4X4, vu dans 20 minutes, traitant quelques pages plus tôt d'écologie....

Comme si de n'était !





La seconde, ma préférée, est une manif sur Toulouse à vélo le 12. Le vélo est bien entendu un symbole d'une vie sans carbone. C'est également un moyen sympathique et visible de se montrer.

Il s'agit de la convergence samedi 12 au matin de 8 parcours en provenance des 4 coins de l'agglomérations. Il est recommandé d'arborer le drapeau arc en ciel "climat" que l'on peut se confectionner à partir de ce site.

Le point d'arrivée est la place Jeanne d'Arc. L'après-midi, rendez-vous à la fac du Mirail pour un cycle de conférence débats.

Toutes les infos ici :

- Page de l'asso Vélo qui co-organise le défilé vélo

- Tract au format pdf

- Carte des parcours





Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 22:16
Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 14:22
Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 18:22

Deux belles tempêtes en 10 ans, ça fait beaucoup, non ? Et pourtant on commence presque à s'habituer.
Ca me fait penser à la théorie de la grenouille que l'on peut voir dans le film d'Al Gore. Mettez une grenouille dans un récipient d'eau froide. Faites chauffer lentement, la grenouille ne va pas bouger jusqu'à ce que mort s'en suive. En revanche si vous mettez la grenouille dans de l'eau bouillante, elle va de suite s'en extraire. Et bien la pollution et le changement climatique c'est pareil.
Les catastrophes qui s'accélèrent sont comme une fatalité à laquelle on s'habitue. On va réparer, les assurances vont rembourser puis augmenter leurs primes et on va essayer de continuer à vivre comme avant, comme si de rien n'était, en attendant le prochaine tempête ou autre inondation, ou autre canicule...

Evidemment, on ne peut pas prouver que cette tempête est la résultante du changement climatique mais on ne peut pas prouver l'inverse non plus. Je suis sûr que beaucoup ont pensé à cette hypothèse mais l'ont vite écartée en imaginant un instant ne serait-ce que renoncer à la voiture quelques heures.

Les médias ont également fait preuve d'étroitesse de vue, préférant nous assommer de photos apocalyptiques et commerciales au détriment d'une réflexion de fond. On notera que l'AFP a publié cette dépêche, reprenant des propos de Jean Jouzel, mais peu reprise dans l'ensemble...

Si seulement les catastrophes pouvaient nous faire réfléchir... mais non, Sarko préfère relancer l'économie "business as usual" et assouplir les procédures d'autorisation pour les ICPE (installations classées pour la protection de l'environnement), autrement dit les investissements des industries présentant des risques pour l'environnement,  comme l'explique Laure Noualhat.

A défaut de laisser souffler la planète, elle en prend elle-même l'initiative !

Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 21:27
tigan1.JPGA l'issue du déjeuner, ma mère me demande sans trop savoir si j'allais faire un col en guise de sortie cycliste dominicale.  D'ordinaire, à cette période, il faut prévoir un équipement très chaud. La montagne attend en général mars pour rencontrer des vélos gravir ses pentes. Et bien j'ai décidé de faire un (petit) col : les Ares (798m). La douceur est tellement impressionnante que je ne vais pas me refuser ce plaisir. Même la dame de la météo dans la petite lucarne a dit qu'il avait fait 15°C à Superbagnères.

Je pars donc de St-Gaudens, ville située en surplomb de la vallée de la Garonne, au pied des Pyrénées. Cette situation, exacerbée par une splendide vue sur la montagne, fait qu'il y a pas mal de 4X4 (pourtant ce n'est pas une ville riche, peu d'emplois aux salaires mirobolants...). Je suis rapidement impressionné par le nombre de pubs pour les voitures au bord de la route. L'une d'elle retient mon attention : un 4X4 est garé en créneau entre deux éléphants. Un slogan apparaît en bas "Pour les accros de la ville". Voilà qui m'énerve. Alors que les 4X4 sont largement dénoncés dans les villes, les constructeurs, Volkswagen en l'occurrence qui se vante en parallèle d'être vertueux sur le plan écologique, utilisent l'argument du 4X4 en ville.

Quelques dizaines de minutes plus loin, je me retrouve sur la route du col des Ares, juste en bas de la montagne emblématique du Comminges : le Cagire. Il se dresse devant moi, face nord du haut de ses 1912m. Et bien il n'y a pratiquement pas de neige, c'en est effrayant en janvier, je n'avais jamais vu cela. Ce sommet paraît tel qu'il est habituellement au mois de mai quand les dernières neiges offrent d'ultimes reflets blancs. Je me remémore aussitôt cette publicité pour le 4X4. Pour moi le lien de cause à effet est évident

L'Humain est pourtant un génie. Mais comment peut-il se voiler la face de la sorte ? Qu'est-ce qui fera changer nos habitudes et notre inconscience ? Je repense à la grenouille du film d'Al Gore. Plongée dans de l'eau bouillante, elle a le réflexe de sauter immédiatement pour fuir. En revanche, plongée dans le l'eau froide, elle ne bouge pas malgré le réchauffement progressif de l'eau.  La planète commence à sérieusement chauffer et nous ne bougeons pas.
Sur cette réflexion pessimiste, je tombe sur une publicité sur internet. Voici le undefineddébut :

"LE JOUR OÙ LE MONDE SE RETROUVERA À COURT D'ÉNERGIE

Restez les bras croisés et perdez tout...

... ou agissez AUJOURD'HUI... (...)

La suite ici
On remarquera tout de même une explication du pic pétrolier et quelques chiffres intéressants même si aucune source n'apparait.

Toutefois nous atteignons des sommets en matière de cynisme. Est-ce cela aussi le génie humain ? Comment ne pas craindre pour l'avenir de l'Humanité avec de tels comportements qui, je le crains, ne sont pas isolés ?

Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 22:28

10-06pano-pds.jpgDemain samedi a lieu la journée mondiale pour le climat. En ces temps de Téléthon et d'élection de Miss France, n'oublions pas que le Grenelle de l'environnement est en cours de mise en application et que l'après-Kyoto est en discussion serrée à Bali. En vue de cette conférence, l'ONU, par le biais du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a publié son rapport intitulé " la lutte contre le changement climatique : un impératif de solidarité humaine dans un monde divisé". Je vous conseille l'article de So-Ann, très complet sur le sujet. 

Pour ma part je n'ai lu que le résumé et la phrase qui a le plus retenu mon attention est la suivante :

"L’une des plus rudes leçons qu’enseigne le changement climatique est que le modèle économique de la croissance et la consommation effrénée des nations riches sont écologiquement insoutenables. On ne pourrait pas infliger de plus profonde remise en question à nos hypothèses sur le progrès que le réalignement des activités économiques et de la consommation sur les réalités écologiques.

Ce constat dur et à destination des dirigeants des pays riches est toutefois tempéré de manière plus politiquement correct un peu plus bas "Dans ce rapport, nous avons émis l’hypothèse que si l’on procède aux réformes nécessaires, il n’est pas trop tard pour ramener les émissions de gaz à effet de serre à des niveaux tolérables, sans pour autant sacrifier la croissance économique : la prospérité croissante et la sécurité climatique ne sont pas des objectifs contradictoires." En tout cas ces deux phrases me semblent contradictoires. Dommage. 
Je conseille également vivement la lecture de la revue environnement des anciens de l'école polytechnique : "La jaune et la rouge" consacrée à "croissance et environnement"

Il est en effet temps de repenser la croissance économique. Presque tout le monde le dit mais presque tout le monde continue d'espérer 2 ou 3 % d'augmentation de PIB. Tout cela est décidément très contradictoire.

Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 22:56
006.jpgLa saison de ski approche et de nombreux Toulousains se réjouissent. Pas moi.
La Dépêche du Midi fait la promo des stations de ski pyrénéennes et je suis assez alarmé de lire ses propos ou ceux qu'elle rapporte. Morceaux choisis :

"«La saison 2006-2007 a été mauvaise faute de neige, reconnaît Benoît Clocheret (Altiservice, exploitant filiale de Suez- Lyonnaise des Eaux). Notre volonté est de considérer cela comme un accident climatique qui ne doit pas remettre en cause la confiance dans notre politique d'investissements ».

Sur l'ensemble de ses stations, Altiservice a ainsi dépensé 9 millions d'euros, essentiellement pour améliorer encore l'efficacité de la neige de culture.(..) Et cette capacité de production renforcée ne pose pas de problème de ressources. A Superbagnères, les précipitations ont été satisfaisantes cet été pour remplir les réservoirs ». Le réseau de canons neige a été porté à 156 unités grâce à l'investissement du SIGAS (Syndicat intercommunal de gestion et d'aménagement de Superbagnères) et des aides qu'il a reçu des assemblées départementale, régionale et de l'Etat"

"Altiservice place la nouvelle saison de ski sous le signe du développement durable. « Il s'agit de ne pas surfer sur une mode mais bien d'agir », a expliqué Benoît Clocheret, le P-DG d'Altiservice (...) Symboliquement, les dameuses de l'ensemble des domaines tourneront avec de l'huile bio à partir de cet hiver. Les stations vont également s'intéresser de près au tri des déchets"

L'avenir de la station, tel que le perçoivent les acteurs du développement économique local, réside dans le projet d'extension du domaine skiable : trois pistes supplémentaires, dont l'une dessinée sur 4,5 km, qui mènerait les amateurs de glisse jusqu'aux cimes enneigées à 2 166 m(...). Ce n'est pas un projet démesuré et destructeur pour l'environnement, reprend Jean-François Poroli (Mijanès). Juste la possibilité de faire évoluer la station comme ont évolué les attentes de la clientèle»" Avec ce projet évalué à 2 075 000 € (subventionné à 70 %), Mijanès et les 530 âmes du canton le moins peuplé de France entrevoient un avenir plus radieux".

On a anticipé, cette année, la production de neige de culture en débutant le 29 octobre, ce qui est assez rare de commencer si tôt. On a produit 300.000 m3 de neige. On a des canons de dernière technologie qui permettent de produire à 1° avec 30 % d'hydrométrie. Chez nous, les canons ne sont pas un complément, mais un produit à part entière qui équipe 50 % des pistes damables (60 hectares) et 90 % de nos remontées mécaniques. Aujourd'hui, on ne pourrait pas ouvrir sans la neige de culture.»" Noël Lacaze Peyragudes

Président de la confédération pyrénéenne du tourisme qui regroupe les 38 stations françaises du massif, Pierre Casteras, n'élude pas le sujet : « L'accident climatique de la saison dernière oblige les professionnels à s'adapter. Nous devons d'une part promouvoir un tourisme à l'année dans les Pyrénées d'autre part investir dans des moyens pour fabriquer de la neige ». «On sait fabriquer de la neige en étant respectueux de l'environnement. Si on ne développe pas la neige de culture, on aura un accident industriel et social majeur »

« dans une station de ski, 75 % des émissions de gaz à effet de serre sont produites par les transports touristiques» Jean-Henri Mir, le maire de Saint-Lary, qui vient de lancer son bilan carbone."


006.jpg Le ski est un des sports les plus néfastes pour l'environnement. Il y a l'impact des aménagements des pistes sur la montagne, de l'urbanisme, la construction et l'exploitation des remontées mécaniques, des canons à neige et leurs réservoirs d'eau et, comme le dit le maire de St-Lary, les déplacements. Les stations Ménuires et Val Thorens ont ainsi fait leur bilan carbone : 73 800 tonnes eq. C sur une saison soit plus de 72 kg par skieur. 74% de cette pollution provient des déplacements des skieurs de leur domicile à  la station, en sachant que le bilan ne porte que sur les séjours avec au moins une nuit, les skieurs à la journée ou résidant loin ne sont pas pris en compte.

Si le sport d'hiver subit de plein fouet le réchauffement climatique, il en est également un bon contributeur. C'est un peu l'arroseur arrosé. L'arroseur s'arrose de plus belle car il intensifie sa pratique : plus de pistes, plus hautes, plus de canons à neige. Les extraits de la Dépêche ci-dessus en témoignent. Près de St Gaudens, où j'ai grandi, une petite station plutôt basse marchait bien, Le Mourtis. Puis dans les années 90, il n'y avait plus de neige, elle fermait. Les années d'euphorie 2005 et 2006 voyaient sa réouverture avec des investissements. Soyons certains que les années à venir seront difficiles. Beaucoup de stations projettent, au nom de cette embellie passagère, de doubler leur capacité d'accueil avec des projets immobiliers aussi polluants que laids. Certains préfets comme celui des Hautes-Pyrénées résistent heureusement au lobby de cette activité et au chantage à l'emploi et les "gèlent"  car les stations d'épuration des eaux usées sont insuffisantes en taille.

On assiste à une véritable fuite en avant en se voilant la face. Le manque de neige est "un accident" et on investit toujours plus pour repousser le problème et l'accélérer. D'ailleurs les skieurs jouent le jeu car ils sont toujours plus nombreux. Il fallait voir les stations de ski l'été et les routes qui y mènent. Tout était en chantier. Pour reprendre la métaphore du ski, on fonce tout schuss vers la catastrophe. Au cours de la traversée des Alpes à vélo que j'ai réalisée en juin, l'hôte d'un petit gîte déplorait cette fuite en avant, expliquant que les stations de l'arrière pays niçois étaient mortes pour le ski et qu'il fallait réfléchir à les réorienter vers un tourisme moins impactant et plus durable.

Alors bien-sûr on me répondra qu'il y a des emplois derrière, de l'activité. Mais sacrifier l'enviropnnement en vaut-il la peine ? N'est-ce pas déplacer le problème de quelques années et l'aggraver ? Plutôt que cette vision courtermiste et irresponsable, ne faudrait-il pas mieux réfléchir développement durable, non pas à l'échelle du canon à neige pour qu'il consomme moins, mais au niveau des massifs ? Favoriser un tourisme respectueux et l'alimenter par des transports en commun.

De l'autre côté, les skieurs doivent aussi réfléchir à leur pratique. Quel est le prix environemental de ce loisir ? C'est évidemment difficile à calculer. Il n'est pas question de faire une croix sur le ski mais il existe des gestes efficaces comme limiter le nombre de sorties (là je vais me faire insulter, notre mode de vie n'est pas négociable...)  ou s'orienter vers des stations desservies par le train ou le bus. Dans les Pyrénées, les stations d'Ax 3 Domaines et Superbagnères sont accessibles en train puis télécabine. La SNCF propose d'ailleurs des forfaits train+ski intéressants, les trains sont équipés pour recevoir les skis.

Pour ma part je n'aime pas trop ce loisir. Outre le fait qu'il se pratique dans des zones artificialisées, faire la queue aux remonte-pentes et parfois se battre presque pour y monter, se trimbaler le matériel inconfortable, s'entasser sur des pistes pour monter, descendre, monter, descendre avec des gens qui bien souvent veulent être vus... Je sature vite et en plus l'ambiance m'insupporte et me stresse. Je suis sans doute à contre-courant parce que c'est un loisir  "fun" ( et en plus les portables passent presque partout maintenant).On construit même des pistes de ski à Dubeï !

Photo : Tignes en novembre 2006, les canons à l'action. www.r-montages.com - Piste de Dubei : www.mysterra.org

Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 13:02
Un petit calcul de coin de table en passant...Le conseil des Ministres a eu lieu en Corse. Selon un bilan carbone effectué, il a émis 2000T d'équivalent CO2 ce qui correspond à 544  T éq. carbone (3 Falcons dont 1 vide en secours, 2 Airbus, 15 avions pour la sécurité...).
La planète peut absorber sans conséquences 3 GT éq. C par an soit  500 kg pour chacun des 6 milliards d'Humains. Le Conseil des  Ministres a donc émis  en deux journées ce que 1000 personnes peuvent rejeter en 1 an pour que notre existence soit soutenable.

Sarkozy a exprimé son souhait, pendant ce Conseil, que les vols low-cost aient ce développent en Corse. Il avait également dit lors de son discours de clôture du Grenelle "comment devenir un exemple si on n'est pas capable de s'appliquer à soi les règles que  l'on voudrait  voir  retenues par les autres".

Pour sauver la face, Borloo a demandé à Nathalie Kociusko Morizet de jouer les potiches en venant en ferry, elle a refusé.  Le Conseil des Ministres pourrait à l'avenir être délocalisé dans l'Outre-Mer.

Toutefois, il faut souligner l'happy end de cette mascarade. Les 2000 T de CO2 seront compensées dans un projet d'hydroélectricité au Mexique (et pourquoi pas une centrale nucléaire en Iran ?).  Ouf, on a failli avoir chaud, la planète est sauvée, le carbone est compensé !
_bug_fck
Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 23:57
Ce soir avait donc lieu l'opération "5 minutes de répit pour la planète". Nous nous sommes donc retrouvés place du capitole à Toulouse. Les Amis de la Terre avaient pris le soin de déposer des bougies tout autour de la croix Occitane au centre de la place alors que le groupe décroissance se dépatouillait à préparer le vin chaud, distribuer quelques tracts aux curieux présents et tourner en vélo autour de la place. Quelques discussions sur la croissance, l'écologie, le militantisme et la vélorution !!! A 19h55, comme prévu, la place et la façade du capitole se sont éteintes. Il était alors temps de boire quelques verres de ce fameux vin chaud bio, dans la bonne humeur.

A près de 100 km de là, mon papa éteignait lui aussi ses lumières et se lançait dans l'évaluation de la baisse de consommation engendrée en France. Il faut bien convenir que le but de l'opération était de sensibiliser, médiatiser sur le réchauffement climatique. Toutefois il est intéressant de suivre l'impact sur la consommation. Voici son travail :
--
Le 1er février, les Français ont éteint leurs lumières, à titre symbolique. Ce geste a-t-il eu un impact sur la consommation totale de notre pays ?
Internet (RTE) permet d’accéder à la consommation moyenne de notre pays en temps réel. (En moyenne sur 15 minutes). Voici la courbe d'aujourd'hui, de jeudi dernier et d'hier pour comparaison (la zone entourée est la période 19h - 20h30 et le curseur gris est placé sur 20h à chaque fois).

Courbe du 01/02 (rouge conso réelle, bleu prévision)
En comparaison, la courbe de jeudi dernier
Et celle d'hier
L’analyse graphique des résultats donne les courbes suivantes :
En BLEU la prévision de puissance que fait EDF.
En ROSE la consommation réelle.
Ces 2 courbes sont décroissantes ; c’est en effet l’heure où l’activité se réduit. Pour la journée du 1er février, la consommation réelle est moins importante que la prévision : il a peut être fait moins froid que prévu. Pour les besoins de l’analyse, les 2 courbes ont été superposées au départ, mais les variations respectives ont été conservées.
La courbe avec des points JAUNES donne les écarts : prévision moins consommation réelle.

Conclusion :
La décroissance de consommation est comprise entre 1000 et 1400 Mégawatts, soit un réacteur nucléaire et demi.
--

Le Monde publiait une dépêche Reuters précisant que la baisse avoisinait les 800 MW. "Cette baisse correspondrait à la consommation de l'éclairage et des appareils en veille d'environ trois millions de ménages ou celle d'une ville comme Marseille" expliquait une porte-parole de RTE. On remarquera que cette filiale à 100% d' EDF ne compare pas avec une centrale nucléaire...

Joli succès donc pour cette opération qui aura fait parler, aura informé à propos du GIEC et de son rapport, aura créé une petite émulation autour de l'environnement.

Il y en a un qui tempère tout cela et qui semble détenir la vérité scientifique, Jean-Marie Le Pen... Je vous laisse visionner ce bijou d'analyse scientifique (son analyse du réchauffement climatique se trouve après 4'50"). Vidéo tirée d'une série d'interview réalisée en juillet dernier par Nicolas Voisin dans le Politic'show.

Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Ca chauffe !
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher