Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 22:56
006.jpgLa saison de ski approche et de nombreux Toulousains se réjouissent. Pas moi.
La Dépêche du Midi fait la promo des stations de ski pyrénéennes et je suis assez alarmé de lire ses propos ou ceux qu'elle rapporte. Morceaux choisis :

"«La saison 2006-2007 a été mauvaise faute de neige, reconnaît Benoît Clocheret (Altiservice, exploitant filiale de Suez- Lyonnaise des Eaux). Notre volonté est de considérer cela comme un accident climatique qui ne doit pas remettre en cause la confiance dans notre politique d'investissements ».

Sur l'ensemble de ses stations, Altiservice a ainsi dépensé 9 millions d'euros, essentiellement pour améliorer encore l'efficacité de la neige de culture.(..) Et cette capacité de production renforcée ne pose pas de problème de ressources. A Superbagnères, les précipitations ont été satisfaisantes cet été pour remplir les réservoirs ». Le réseau de canons neige a été porté à 156 unités grâce à l'investissement du SIGAS (Syndicat intercommunal de gestion et d'aménagement de Superbagnères) et des aides qu'il a reçu des assemblées départementale, régionale et de l'Etat"

"Altiservice place la nouvelle saison de ski sous le signe du développement durable. « Il s'agit de ne pas surfer sur une mode mais bien d'agir », a expliqué Benoît Clocheret, le P-DG d'Altiservice (...) Symboliquement, les dameuses de l'ensemble des domaines tourneront avec de l'huile bio à partir de cet hiver. Les stations vont également s'intéresser de près au tri des déchets"

L'avenir de la station, tel que le perçoivent les acteurs du développement économique local, réside dans le projet d'extension du domaine skiable : trois pistes supplémentaires, dont l'une dessinée sur 4,5 km, qui mènerait les amateurs de glisse jusqu'aux cimes enneigées à 2 166 m(...). Ce n'est pas un projet démesuré et destructeur pour l'environnement, reprend Jean-François Poroli (Mijanès). Juste la possibilité de faire évoluer la station comme ont évolué les attentes de la clientèle»" Avec ce projet évalué à 2 075 000 € (subventionné à 70 %), Mijanès et les 530 âmes du canton le moins peuplé de France entrevoient un avenir plus radieux".

On a anticipé, cette année, la production de neige de culture en débutant le 29 octobre, ce qui est assez rare de commencer si tôt. On a produit 300.000 m3 de neige. On a des canons de dernière technologie qui permettent de produire à 1° avec 30 % d'hydrométrie. Chez nous, les canons ne sont pas un complément, mais un produit à part entière qui équipe 50 % des pistes damables (60 hectares) et 90 % de nos remontées mécaniques. Aujourd'hui, on ne pourrait pas ouvrir sans la neige de culture.»" Noël Lacaze Peyragudes

Président de la confédération pyrénéenne du tourisme qui regroupe les 38 stations françaises du massif, Pierre Casteras, n'élude pas le sujet : « L'accident climatique de la saison dernière oblige les professionnels à s'adapter. Nous devons d'une part promouvoir un tourisme à l'année dans les Pyrénées d'autre part investir dans des moyens pour fabriquer de la neige ». «On sait fabriquer de la neige en étant respectueux de l'environnement. Si on ne développe pas la neige de culture, on aura un accident industriel et social majeur »

« dans une station de ski, 75 % des émissions de gaz à effet de serre sont produites par les transports touristiques» Jean-Henri Mir, le maire de Saint-Lary, qui vient de lancer son bilan carbone."


006.jpg Le ski est un des sports les plus néfastes pour l'environnement. Il y a l'impact des aménagements des pistes sur la montagne, de l'urbanisme, la construction et l'exploitation des remontées mécaniques, des canons à neige et leurs réservoirs d'eau et, comme le dit le maire de St-Lary, les déplacements. Les stations Ménuires et Val Thorens ont ainsi fait leur bilan carbone : 73 800 tonnes eq. C sur une saison soit plus de 72 kg par skieur. 74% de cette pollution provient des déplacements des skieurs de leur domicile à  la station, en sachant que le bilan ne porte que sur les séjours avec au moins une nuit, les skieurs à la journée ou résidant loin ne sont pas pris en compte.

Si le sport d'hiver subit de plein fouet le réchauffement climatique, il en est également un bon contributeur. C'est un peu l'arroseur arrosé. L'arroseur s'arrose de plus belle car il intensifie sa pratique : plus de pistes, plus hautes, plus de canons à neige. Les extraits de la Dépêche ci-dessus en témoignent. Près de St Gaudens, où j'ai grandi, une petite station plutôt basse marchait bien, Le Mourtis. Puis dans les années 90, il n'y avait plus de neige, elle fermait. Les années d'euphorie 2005 et 2006 voyaient sa réouverture avec des investissements. Soyons certains que les années à venir seront difficiles. Beaucoup de stations projettent, au nom de cette embellie passagère, de doubler leur capacité d'accueil avec des projets immobiliers aussi polluants que laids. Certains préfets comme celui des Hautes-Pyrénées résistent heureusement au lobby de cette activité et au chantage à l'emploi et les "gèlent"  car les stations d'épuration des eaux usées sont insuffisantes en taille.

On assiste à une véritable fuite en avant en se voilant la face. Le manque de neige est "un accident" et on investit toujours plus pour repousser le problème et l'accélérer. D'ailleurs les skieurs jouent le jeu car ils sont toujours plus nombreux. Il fallait voir les stations de ski l'été et les routes qui y mènent. Tout était en chantier. Pour reprendre la métaphore du ski, on fonce tout schuss vers la catastrophe. Au cours de la traversée des Alpes à vélo que j'ai réalisée en juin, l'hôte d'un petit gîte déplorait cette fuite en avant, expliquant que les stations de l'arrière pays niçois étaient mortes pour le ski et qu'il fallait réfléchir à les réorienter vers un tourisme moins impactant et plus durable.

Alors bien-sûr on me répondra qu'il y a des emplois derrière, de l'activité. Mais sacrifier l'enviropnnement en vaut-il la peine ? N'est-ce pas déplacer le problème de quelques années et l'aggraver ? Plutôt que cette vision courtermiste et irresponsable, ne faudrait-il pas mieux réfléchir développement durable, non pas à l'échelle du canon à neige pour qu'il consomme moins, mais au niveau des massifs ? Favoriser un tourisme respectueux et l'alimenter par des transports en commun.

De l'autre côté, les skieurs doivent aussi réfléchir à leur pratique. Quel est le prix environemental de ce loisir ? C'est évidemment difficile à calculer. Il n'est pas question de faire une croix sur le ski mais il existe des gestes efficaces comme limiter le nombre de sorties (là je vais me faire insulter, notre mode de vie n'est pas négociable...)  ou s'orienter vers des stations desservies par le train ou le bus. Dans les Pyrénées, les stations d'Ax 3 Domaines et Superbagnères sont accessibles en train puis télécabine. La SNCF propose d'ailleurs des forfaits train+ski intéressants, les trains sont équipés pour recevoir les skis.

Pour ma part je n'aime pas trop ce loisir. Outre le fait qu'il se pratique dans des zones artificialisées, faire la queue aux remonte-pentes et parfois se battre presque pour y monter, se trimbaler le matériel inconfortable, s'entasser sur des pistes pour monter, descendre, monter, descendre avec des gens qui bien souvent veulent être vus... Je sature vite et en plus l'ambiance m'insupporte et me stresse. Je suis sans doute à contre-courant parce que c'est un loisir  "fun" ( et en plus les portables passent presque partout maintenant).On construit même des pistes de ski à Dubeï !

Photo : Tignes en novembre 2006, les canons à l'action. www.r-montages.com - Piste de Dubei : www.mysterra.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien - dans Ca chauffe !
commenter cet article

commentaires

yobat 15/12/2007 11:09

"Je peux te dire que certaines personnes n'ont pas trop compris ma démarche"
Les précurseurs sont souvent des incompris.

jeama 08/12/2007 18:58

C'est affligeant, triste, mais force est constater que ceux qui ont le plus les moyens, (financiers, entre autre) ne se sentent que très peu concernés. En changeant leurs habitudes de voyages en avion pour les vacances, renonçant de temps en temps aux sempiternels sports de neige... peut-être aurait-on une chance (?) de sauver nôtre environnement. C'est si facile de culpabiliser le smicard qui est obligé, lui, de polluer avec sa vielle bagnole, pour se rendre au travail... Bonjour à vous.

Sébastien 08/12/2007 22:49

Les pauvres polluent-ils plus que les riches ? Réponse dans le Groland. La scène finale peut-être remplacée par une séjour au ski...

Raph 08/12/2007 12:38

Moi je dis bravo ! L'application pour soi-même de ce qu'on préconise pour tout le monde est si rare...

Je me pose moi-même des questions : si un jour j'ai le bonheur de me voir proposer une tournée mondiale (je fais des chansons) est-ce que je vais avoir le cran de dire "ok mais en train et bateau !" ?
L'avenir me le dira...

Bonne continuation, ami objecteur.

Yobat 05/12/2007 19:33

Salut Sebos. Un truc m'intrigue. Concernant ton voyage au Maroc, quel moyen de transport a tu utilisé pour t'y rendre. Je n'ose imaginer que ce soit en avion, tu conviendrais tout comme moi que ramasser des sacs platiques à l'etranger en se déplaçant ainsi serait assez comique (et dramatique), on serait en plein dans l'écologie esthétique. D'ailleurs, ç'est sans doute un peu con comme idée mais ne serait-il pas salutataire de laisser ses sacs platiques s'accumuler pour éviter le tourisme de masse et la destruction qu'elle entraine ?

Sébastien 07/12/2007 22:13

Rassure-toi, je n'ai pas pris l'avion mais train + bateau + train + bus. Je devais prendre le bateau Sete - Tanger qui a été annulé au dernier moment (manque de voyageurs je pense) et j'ai donc traversé l'Espagne en train dirrection Algeciras. Là, ferry pour Tanger et ensuite train pour Marrakech puis bus pour Ouarzazate. A l'aller j'ai fait au plus vite (presque 3 jours) mais au retour j'ai visité Marrakech, Tanger et Madrid. Le voyage lent est une autre conception du voyage. Il est ponctué de rencontres, de paysages qui se succedent , d'une évolution lente depuis les paysages français jusqu'au désert. Une belle expérience humaine.En fait j'ai rejoint des amis qui y allaient en avion. L'avion faisait Toulouse - Casablanca - marrakech - Ouarzazate. 3 décollages et atterrissages !!! Mon voyage en train n'est pas neutres évidemment mais ce voyage (rando dans le désert) est un cadeau que j'ai essayé de rendre le moins préjudiciable pour l'environnement. Je peux te dire que certaines personnes n'ont pas trop compris ma démarche et m'ont pris pour un extraterrestre de venir de France de la sorte !!

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher