Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 17:04
planet-terra.fr-mc-do.jpgAlors que je me rendais au centre ville de Toulouse il y a quelques semaines, deux publicités m'accrochaient particulièrement. Rassurez-vous, je ne vais pas louer la création artistique de la pub, ni même un jeuxde mots rigolo. C'est plutôt la provocation ostensible de deux publicités dont je souhaite vous parler.

Je n'ai presque pas vu la première, je pense que la campagne a été brève et certainement écourtée. J'ai d'ailleurs utilisé une image issue du très bon site planete-terra pour l'illustration car je ne la trouvais plus en ville. Il s'agit de Mac Donalds qui ironise sur le réchauffement climatique et prend le contre-pied en faisant la promotion pour leur climatisation. Le slogan : NON au réchauffement de la clientèle--- Nos restaurants sont climatisés". Pour de la provocation, on est bien servis, nous autres écologistes. Remarquez,  ils s'en foutent pas mal, ces doux rêveurs mangent bio et ne fréquentent pas les fast food !!
Uminate, Fédération Midi-Pyrénées des Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement, publiait à ce sujet un communiqué de presse.
alpes-094.jpg
La seconde pub s'inscrit dans un effet de mode dans le monde de la pub, parodier les mouvements révolutionnaires, Mai 68 entre autre. On l'avait vu avec Leclerc qui prétend lutter pour le pouvoir d'achat (de ses actionnaires et de Michel Edouard ?). Cette fois-ci c'est une agence immobilière qui prétend faire la révolution. Leurs pubs sont placardées partout à Toulouse. Celle sur fond bleu ci-dessous reprend un des principes fondateurs de leur révolution : abolition des commissions au pourcentage. Cela veut dire que quand vous achetez un bien par leur intermédiaire, vous leur payez non pas un pourcentage de la valeur de la transaction mais 8500€. Donc si vous êtres pauvre et que vous achetez un petit studio à 80000€ au Mirail , les frais d'agence couteront 10.9% du prix d'achat (plus cher que la moyenne) alors que si vous êtes riche et déboursez 500000 € pour une villa à Vieille-Toulouse, les frais représenteront 1.7% du prix du bien(sensiblement moins cher que la moyenne).
pub-006.jpgSacrée révolution, non pas celle du prolétariat mais plutôt celle du patronat ! Si l'on creuse leur site web, on voit aussi qu'ils sont spécialisés dans la défiscalisation. 'Vous payez trop d'impôts ?" annoncent-t-ils... Ils proposent donc aux foyers qui payent plus de 2500€ d'impôts sur le revenu (donc aux riches) de ne plus en payer ou en payer moins en devenant propriétaire de logements qu'ils s'engagent à louer 10 ans. Avec une révolution comme ça... Sarkozy sera le nouveau Che Guevara. Ils méritent un bon pavé dans leur vitrine.

Ces deux exemples sont bien la preuve que la publicité est on ne peut plus perverse. On la savait polluante à bien des égards mais là, les publcitaires et leurs clients se foutent vraiment de notre gueule.
Ce genre de pub plaira certainement à ceux qui vont au Mc Drive en 4X4 et se foutent royalement de l'environnement tout comme aux plus aisés qui rigolent bien face aux utopistes gauchistes et leur désir de justice, d'égalité et de solidarité. Comme si le fossé se creusait entre différentes franges de la population.
Repost 0
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 15:00
MSN  m'a demandé d'imaginer la France dans un an à l'occasion des élections législatives. Je me suis mis dans la peau de Gérard, Français moyen ayant voté Sarkozy...  Si vous trouvez que c'est un peu long, votez à gauche dimanche, c'est un bon résumé.

Lesombre, la vie, la vraie

Travailler plus pour consommer le dimanche

J'aime déambuler dans les rayons sans fin de l'hypermarché Lesombre. C'est un endroit vivant, plein de lumière, ça grouille et il y a tellement de belles choses à voir ! Chaque samedi c'est un peu comme un rituel. Disons chaque samedi ou dimanche car depuis que Sarkozy a autorisé l'ouverture des magasins le dimanche, ma femme, qui travaille ici, doit faire des heures supplémentaires dominicales. Au début elle refusait mais au bout de 3 fois elle s'est sentie obligée d'accepter. Du coup on a du mal à aller faire les courses ensemble. Quand nous sommes en famille, nous commençons toujours par le rayon des eaux minérales et on termine par la hi-fi et le high tech. En général nous restons ensemble pour l'alimentation en se répartissant les rayons puis on se sépare. Christelle et la petite vont aux vêtements et à la décoration alors que moi je vais plutôt voir les dernières nouveautés à l'informatique, à la vidéo et au son. Ca me donne envie de tout acheter à chaque fois !

Le PREA (plan retraite en actions) indispensable en vue de 2020

Mais il ne faut pas croire, avec ma femme nous gagnons 3000 euros nets. Nous sommes la «classe moyenne» même si je dirais plutôt la «classe moyenne moins». C'est vrai que certains impôts ont baissé mais dans l'ensemble c'est assez difficile en fin de mois. Les cotisations pour la mutuelle ont doublé depuis que les taux de remboursement de la sécu ont baissé à 50% et maintentant je verse une somme chaque mois sur mon PREA (Compte Retraite en Action) car le ministre l'a dit, la retraite par répartition ne sera plus garantie après 2020, l'Etat ne peut pas tout. Je m'étais sans doute fait un peu trop d' illusions rapidement lors de la présidentielle de 2007 mais je pense que si l'on se serre la ceinture aujourd'hui nous les consommateurs, c'est pour permettre aux patrons et à ceux qui tiennent les rênes de l'économie de créer des emplois et de retrouver confiance alors ça nous touchera en suivant, c'est pour mieux rebondir. Du coup, nous faisons très attention aux prix et d'ailleurs avant de venir ici nous notons scrupuleusement les promotions sur le catalogue que l'on reçoit dans la boîte aux lettres pour faire des affaires. Par exemple là j'ai acheté 3 kg de beefsteak pour le prix de 2. Il ne faut pas hésiter. C'est vrai que cela fait beaucoup mais on congèle, ça n'est jamais perdu !!

L'agriculture bio-raisonnée, une filière développement durable et bon marché

En plus chez Lesombre c'est la qualité garantie. Les produits sont plus écologiques. Depuis que l'agriculture bio-raisonnée a été mise sur pied et est davantage subventionnée, on peut manger des produits de qualité, respectueux de l'environnement à des prix concurrentiels. C'est quand même mieux que l'agriculture biologique qu'il y avait avant. C'était pour les bobos. L'Europe l'a démocratisée et rendue accessible à toutes les bourses. Les jusqu'au-boutistes se sont pourtant fait entendre, criant à la fin de tout espoir d'une vraie agriculture écologique. Je trouve que Sarkozy a été intelligent. En introduisant une tolérance aux OGM et un minimum de traitements chimiques, mais en les contrôlant sévèrement, on généralise un modèle agricole tout de même moins pire que ce qu'il y avait autrefois. C'est mieux que rien et c'est bien, pour nous consommateurs ! En plus les OGM il y en a partout maintenant, du moins c'est ce qu'il semble.

Les biocarburants grâce aux OGM (ou l'inverse).

On le voit bien avec les biocarburants. L’autre jour, au journal de 20h, il y avait un reportage. Depuis que les cultures de maïs OGM sont répandues et que la betterave OGM commerciale a été lancée, une véritable industrie des carburants verts se met en place avec des centaines d’emplois à la clé. Montosan a ouvert une usine qui emploie 700 personnes. Ils fabriquent à la fois des semences OGM et le pesticide qui va avec. AFZ ouvre aussi une usine (au Maroc il est vrai) pour fabriquer des engrais azotés. Il était temps car l’essence à la pompe augmente sacrément. Certains montrent du doigt la taxe carbone créée par Sarkozy mais elle représente tellement peu que les fluctuations du baril d’un jour à l’autre sont bien supérieures. Hier il était à 95 $ alors qu’une semaine avant il est monté à 110 $. Il est vrai que les menaces de frappes franco-américaines préventives en Iran ont poussé haut ce prix. De toute façon il faut être fataliste, la guerre est inévitable si l’on veut établir une paix durable là-bas et l’essence va s’envoler, il en va de la lutte contre le terrorisme et de notre sécurité.

Le 4X4 Natura pour des vacances exotiques

Pour ma part j’ai acheté la nouvelle 4X4 Natura de chez Penault. Elle fonctionne à 100% au bio diesel. Avec le crédit d’impôts voitures propres, j’ai payé ma voiture 20% moins cher. Je ne suisplus aussi dépendant du prix de l’essence et je ne pollue plus !. Avec ma femme, nous commencions à nous restreindre ces derniers temps par rapport au prix à la pompe. Nous allions moins loin en week-end et j’allais travailler en train.

C’est vrai qu’on a découvert de très beaux endroits tout près d’ici, qu’on ne connaissait même pas mais pour la petite c’est bien d’aller plus loin pour qu’elle voit du pays et puis à l'école elle ne va quand même pas dire qu'on a fait du camping dans les Gorges de l’Aveyron, on passerait pour des parents fauchés!

Service minimum ou service réduit au minimum ?

Je vous parlais aussi du train que je prenais pour faire des économies. C’est une expérience qu’il faut que je vous raconte car je reviens à la voiture. Quand Sarkozy a été élu, que l’Assemblée était aux ¾ de sa couleur, il a mis en place le servie minimum en plein été (il valait mieux car les fonctionnaires étaient en vacances). Les trains étaient ainsi assurés aux heures de pointe entre 7h et 9h et 17h-19h. Enfin une réforme audacieuse qui va de l’avant. Une espèce de rupture avec notre tradition sociale qui fige tout et nous empêche d’aller de l’avant.

Et puis les impôts je les paye, je dis avoir un service convenable en retrour. Que quelques personnes prennent la France en otage, c’est une honte. Bref, plus de grèves pour aller travailler. Seulement, la SNCF prépare sa privatisation, Juppé, le ministre de je sais plus quoi de durable l’a confirmé. Leur fond de commerce est le TGV, d’ailleurs à Toulouse on l’attend pour dans 5 ans. Du coup les TER circulent un peu aléatoirement. La région, qui en est responsable, tente de colmater les brèches mais elle a déjà augmenté ses impôts de 10% cette année. Elle dit privilégier sa politique sociale et devoir établir des priorités. Du coup plus de grèves mais on est bien plus embêté car en moyenne 1 train sur 5 est annulé pour panne ou manque de locomotive. Du coup j’ai repris la voiture pour aller travailler. Ce n'était plus possible. Je prends mon mal en patience dans les bouchons.

Le développement durable de la voiture.

Dans quelques années nous aurons la seconde rocade. Là aussi Juppé l’a confirmé, elle sera écologique avec les dernières normes développement durable comme l'impose son ministère. Par exemple des tunnels spéciaux pour que les animaux puissent traverser ou un revêtement qui permet de consommer 1% de moins. Il y a des affiches partout au bord des routes qui l'expliquent. Réconcilier croissance et écologie c’est le leitmotiv du Grenelle de l’environnement, je crois qu’ils ont réussi. Et puis ça va me permettre de faire construire à Caraman en plein Lauragais . Je lorgne sur un terrain qui sera à moins de 5 km du grand contournement autoroutier. Je serai à 40 kilomètres de Toulouse mais qu'en 30 minutes ! En plus on sera du côté du centre commercial, idéal pour les sorties du week-end.

TVA éco-efficiente, consommer plus, polluer... plus

Excusez-moi je dois vous laisser. J’ai rendez-vous pour un prêt à la consommation. J’ai acquis un écran plat de 150cm de large. Avec la TVA à 15% sur les produits éco-efficients. j’en profite pour changer celui que j’ai pour un plus grand ! Ce n'est pas négligeable face à la TVA standard qui a pris 2% en début d'année.

Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 21:18
53-liste.JPGAujourd'hui en visitant le site web de la préfecture de la Mayenne avec une collègue, nous avons été interpellés par un petit menu intutilé "vous êtes..." sur la page d'accueil, sur la gauche. Il s'agit de choisir sa qualité de visiteur : un particulier, un(e) élu(e), une femme, un jeune. Les deux premières catégories sont plutôt classiques alors que les autres le sont un peu moins, disons qu'on se demande ce qu'elles viennent faire ici... Passons sur l'élu(e) mais explorons les autres et voici ce qui me passe par la tête...

53-particuliers-copie-1.JPGLe particulier.

Le particulier a entre 30 et 40 ans, est hétérosexuel, blanc, dynamique, bronzé (il revient de l'ïle Maurice car à Laval il n'y pas assez de soleil, à moins que ce soit les séances d'UV), propre sur lui (même si la jupe de madame est un peu courte...) et semble financièrement assez à l'aise financièrement . En effet, ce couple est consommateur et ramène de nombreuses courses à la maison. Nos jeunes tourteraux semblent se parler ou du moins penser à plein de choses à en juger par les bulles : leur nouvelle villa avec piscine est bientôt terminée. Il faudra d'ailleurs rechercher une femme de ménage dans le quartier. Le jardin sera grand et ils s'amuserons avec les enfants. La famille c'est sacrée !  Ce sont aussi de bons citoyens. Ils ont voté pour Sarkozy aux deux tours de la présidentielle et bien entendu ils lui donneront une assemblée forte en juin. D'ailleurs ils ont pris leur carte à l'UMP. Ils sont quand même bien en France, le pays de Marianne.
Je ne me retrouve donc pas trop dans le particulier Mayennais. Allons voir le jeune...

53-jeune.JPGLe jeune.

Le jeune est travailleur, dans le bâtiment. Il semble exercer un métier difficile sous la chaleur. Alors qu'il tape sur son burin il pense lui aussi... à sa jeunesse, quand il allait à l'école ; à ses années lycées, nostalgique, c'était le bon temps et la rigolade. Lui reviennent aussi en tête ses petites amies (lui aussi est hétérosexuel) et les vacances sur la plage mais aussi les bancs de la fac où le bonnet est de rigueur car, en manque d'argent , elle ne chauffe plus. Il faut dire qu'avec l'autonomisation des facs, celle de Laval n'a pas attiré les sponsors, c'est un université au rabais. Alors il travaille pour se payer les frais d'inscription très élevés pour l'année prochaine. Il n'a pas intérêt à trop rêvasser, avec le nouveau contrat unique il peut être licencié d'un jour à l'autre. D'ailleurs il ne sait pas tellement quand il termine ce boulot. Après tout c'est par le mérité, le labeur et le sacrifice que l'on réussi. Les feignants savent ce qu'ils leur reste à faire.
Tout cela ne fait pas rêver... allons jeter un oeil du côté de la femme....

53-femme.JPGLa femme.

La femme est jeune, à des cheveux blonds et longs, comme sa fille. Elle s'occupe de ses deux enfants, de beaux enfants. Un garçon et une fille. Mignons comme tout, gentils, et surtout bien élevés. Dans ce grand moment de bonheur lui viennent à la tête des images. Elle voit la bonne mère au foyer, gentille, soumise, toujours souriante, attentionnée, bonne cuisinière qui s'occupe de ses enfants à la perfection mais qui s'emmerde.Qu'est-ce qu'on se fait chier au foyer. Pourtant elle avait fait des études en médecine et rêvait de devenir chirurgien. mais Jean-Charles l'avait demandée en mariage à 23 ans et lui avait fait un premier enfant un an plus tard. Elle a donc arrêté ses études pour s'occuper de ses charmants enfants. Elle ne voudrait pas râter leur éducation et qu'ils tombent dans la drogue et aient de mauvaises fréquentations. Il faut qu'ils réussissent et qu'ils soient cadre dans la banque comme papa ou chirurgien. En tout cas, elle n'envie pas les femmes émancipées qui travaillent. Elle imagine souvent ce que pourrait être l'égalité homme-femme au travail... Finalement elle est quand même mieux à la salle de gym avec ses copines. Elle y soigne sa ligne (en buvant Vittel) et tchache de la star' ac avec ses copines. Mais quand même, qu'est-ce qu'elle se fait chier comme femme au foyer !

Travail, famille, patrie. Mme Buccio, préfète de la Mayenne, est une bonne représentante du nouveau Sarkoland.
Repost 0
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 19:53

Le week-end dernier, alors que je faisais du vélo, j'ai croisé sur la route des camions publicitaires à l'image de ceux en photo ci-contre. Ces camions  conçus uniquement pour brûler de l'essence et pour ne montrer que les affiches qui l'ornent. Une aberration environnementale (environnement naturel par les rejets polluants du camion, environnement mental des personnes qui liront la pub et environnement sécuritaire des automobilistes qui seront distraits en le regardant : ces camions étaient sur une route nationale). En les croisant, j'écoutais en même temps une émission radio : "Terre à Terre" sur France Culture (en écoute en suivant ce lien) qui explique parfaitement la perversité de la publicité. L'idée de cet article m'est venue alors spontanément !!

La publicité est une composante essentielle du capitalisme. Elle permet de créer des besoins matériels, de mettre les gens dans une situation mentale les poussant à consommer toujours plus et les rendant véritablement dépendants de l'acte d'achat. Même avec du recul, même en ayant l'impression d'y être imperméable, elle nous atteint de manière insidieuse, et ce d'autant qu'on est conditionné depuis notre plus jeune âge.

Du coup il me semble intéressant de lister quelques moyens de se prémunir.

- Démarchage téléphonique

Je suis inscrit gratuitement sur la liste Orange de France Télécom. Mon numéro de téléphone ne doit donc pas être utilisé pour le démarchage publicitaire (dans l'annuaire ou sur les pages blanches il y a un petit logo à côté du nom). Ca fonctionne moyennement.

- Publicité adressée

Contre les publicités qui nous sont adressées personnellement mais qui ne sont pas sollicitées, il existe la liste Robinson. J'avoue ne pas y être inscrit.
Pour ma part je n'ouvre pas l'enveloppe, je barre mon adresse avec la mention "refusé" et j'ajoute "merci de supprimer mes coordonnées de vos fichiers" puis la mets dans une boîte de la Poste. Ca semble assez efficace puisque la quantité de pub reçue (dont beaucoup d'ONG dont je ne supporte pas leur manière marketing de susciter la pitié) a bien diminué.

Egalement, quand je donne mon adresse (abonnement, achat par correspondance...) je fais une petite faute d'orthographe dans mon adresse me permettant de repérer qui a transmis mes coordonnées à qui !

- Publicité non sollicitée dans les boîtes aux lettres

J'ai évidemment collé l'autocollant Stop pub.
Ces autocollants sont disponibles dans les mairies et imprimables sur le site de du MEDD. Pour ma part ça fonctionne plutôt bien.

Lorsque malheureusement je reçois des imprimés, j'écris un mail à l'enseigne qui est sur la pub pour lui signaler le non respect de l'autocollant.

A noter que depuis cette année les imprimés non sollicités déposés dans les boîtes aux lettres sont soumis à une taxe à la tonne ou à la mise à disposition d'encart à destination des collectivités pour la promotion du recyclage. Les sommes récoltées par EcoFolio (8.75 €/T d'imprimés produits en 2006 et 35€/T à partir de 2007) seront reversées aux collectivités en charge du recyclage de ces déchets.

Selon moi, la distribution de ces prospectus devrait être interdite sauf présence de l'autocollant "je souhaite recevoir de la publicité".

- Spams

Thunderbird, logiciel libre de messagerie développé par la fondation Mozilla, propose un très bon anti-spam. Il nécessite un petit apprentissage (à la réception d'un spam il faut indiquer que c'en est un... mais il apprend très vite !). Pour ma part les spams sont mis en quarantaine afin que je puisse détecter une éventuelle erreur mais jusqu'à présent aucune ne s'est produite. Le logiciel détecte également les e-mails suspects ou frauduleux type phishing mais le fonctionnement est plus aléatoire.

Enfin, lorsque vous recevez une chaîne de mails à faire suivre, une pétition suspecte, consultez hoaxbuster qui répertorie toutes les arnaques et canulars.

- Publicité dans les sites web

Les sites sont truffés de pop-up, de bandeaux de pubs, d'annonces Google... Pour surfer sur le web j'utilise Firefox (même famille que Thunderbird) qui possède de base un bon anti pop-up.

Mais le grand atout anti-pub est l'extension, adblock plus qui est redoutablement efficace. Elle supprime absolument toutes les pubs des pages web (annonces Gooogle, bandeaux, videos incrustées...). Ainsi quand je surfe, je ne vois aucune pub !!!
Une fois téléchargée cette extension pour Firefox et Mozilla, il faut s'abonner à une liste (une seule française mais efficace). Cliquer sur "outils", "Adblock Plus", "filtres", "s'abonner à une liste de filtres", "afficher tous les abonnements"  et sélectionner "adblock.free.fr".

Concernant les pubs sur les blogs, j'ai choisi Over-Blog car il n'y a aucune pub en consultation.

Quelques adresses indispensables : Les déboulonneurs, Casseurs de pub, Résistance à l'agression publicitaire, Brigade anti-pub, Paysages de France. Voir également une critique par L'Alliance pour la Planète de la pub qui exploite l'écologie.

Photo : www.mediatrafic.com, un camion pub "Leader Price" -  autocollant distribué sur demande par la mairie de Toulouse - publicité photographiée à Toulouse, le 4X4 "urbanproof", comprenez "à l'épreuve de la ville" tel que traduit en bas de l'affiche.

Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 22:17
Depuis quelques temps je me pose pas mal de questions sur la notion de compétition. Une personne et une discipline m'ont ouvert les yeux à ce sujet.

Albert Jacquard (que j'ai rencontré aujourd'hui, on en reparle), généticien, homme engagé m'a fait prendre conscience à travers ses nombreux ouvrages que notre société reposait toute entière sur la compétition, sur l'affrontement entre les hommes et sur la hiérarchie, et spécialement depuis l'école qui classe et classifie les élèves.
En parallèle la compétition sportive et plus spécialement le cyclisme dont je suis passionné et que je pratique m'ont beaucoup fait réfléchir sur la question. Pourquoi cette compétition ? dans quel intérêt ? pourquoi un tel engouement populaire ?

Libéralisme et compétition

J'ai alors fait un parallèle entre compétition sportive et économique. Dans tous les cas, le meilleur gagne et prend le dessus sur les autres. On appelle ça la loi de la nature ou loi de la jungle. Or, l'Homme, de part son intelligence, sa conscience et sa capacité à se projeter dans le futur, a su aller au delà de l'instinct de survie. La majorité des hommes sur Terre souhaite l'égalité, la paix, la fraternité mais la réalité est tout autre. Un peu comme si l'individu était vertueux mais la masse ne l'était plus, ou disons était capable du pire.

Notre mode de fonctionenemnt économique est le libre échange, le libéralisme. Les entreprises sont mises en compétition et seules les plus fortes gagnent et survivent voire prospèrent. Etre l'entreprise la plus forte cela veut aussi dire être celle qui détruit le plus l'environnement, celle qui est la moins regardante sur les droits de l'homme et sur les conditions de ses employés. Il faut donc être bon et productif pour s'en sortir, quelque soit sont niveau.... sauf si l'on est riche possédant car le capitalisme a ça de formidable, il permet à certains de s'appropprier les richesses crées par d'autres.

Afin de tout mettre en concurence, on a créé l'argent qui permet de mettre un chiffre unidimmensionnel sur presque tout ce qui existe afin de lui donner une valeur. La valeur est le rapport entre la quantité offerte et la quantité demandée. Si je suis doué, on me demandera beaucoup donc ma valeur augmentera et inversement si je ne suis pas formatable à merci.

La compétition apprise dès l'école

Dans la vie quotidienne, cette compétition est de plus en plus présente, notamment à cause de ce système qui s'insère partout. Dès l'école on est noté, classé, arbitrairement évalués afin de passer à l'échelon supérieur. Les plus faibles, disons ceux qui sont les moins rentables pour ce système, sont mis de côté et marginalisés. Il y a même des magazines qui classent les écoles, tout comme les hôpitaux, les villes...
Ensuite il faut chercher du travail, et être le meilleur candidat. Quand on est intégré dans une entreprise, il existe encore une compétition avec ses collègues, exacerbée par les promotions, primes au mérite et tout simplement la conservation de son emploi...

La compétition est également sociale. Montrer par ses possessions que l'on a réussi dans cette course. Posséder un 4X4, une maison en lotissement de banlieue avec piscine, des chemises de marque, sont les symboles absolus du vainqueur à la grande compétition à la réussite, à la domination. L'individualisme est la manifestation la plus concrette de cette compétition. Chacun pour soi, chacun sa merde et que le meilleur gagne !

Mais le paroxysme de cette course est le sport. Le sport de compétition doit-on préciser. Il s'agit d'un affrontement, encadré à l'image de l'économie sociale de marché, entre des êtres humains. On vante l'esprit sportif, le respect de l'adversaire, le fair-play, n'empêche il y a toujours une compétition qui désigne un vainqueur et qui dit vainqueur dit perdant.

On nous explique que la compétition peut être saine, faire progresser, provoquer une émulation. La loi de la nature aurait donc du bon.
Dans les pays riches, si la majorité des bébés arrivent à l'âge adulte, certains sociologues américains parlent de Darwinisme social. Ils en viennent à dire des monstruosités telles que la loi du marché, à l'image de la loi de la nature, sélectionne les êtres les plus performants dans la compétition économique. Ainsi il ne faudrait pas aider les plus pauvres car ils ne sont pas faits pour vivre dans notre système. En les favorisant on s'oppose à la loi "naturelle" de sélection de l'être viable économiquement

Solidarité plutôt qu'affrontement

Seulement, cette compétition est génératrice de stress, elle met en concurrence des personnes, coupe les liens ou en créé des superficiels et non sincères. Or, comme le répète Jacquard, l'Homme se construit par ses rapports à l'autre par un enrichissement mutuel. D'ailleurs, nous indique l'humaniste, la loi de la nature n'est pas une compétition pure et dure car c'est une victoire de l'aléatoire. C'est un défaut apparu au hasard de la duplication de l'ADN qui est devenu un atout. Quant à l'émulation, c'est l'inverse de la compétition. La compétition c'est gagner contre les autres en les dominant, l'émulation c'est vaincre sur soi même avec l'aide des autres.

Et si une coopération était plus saine, plus enrichissante et permettait à de gagner à tous plutôt qu'à certains. Echanger et fonctionner ensemble plutôt que s'affronter. Aller vers les autres plutôt qu'en avoir peur. Solidarité plutôt qu'individualisme. Egalité plutôt qu'inégalité. Sur le plan économique, l'économie solidaire se développe avec les coopératives, plus d'éthique dans les achats (car nous pilotons quelque part un peu ce système individuellement). Bien sur se passer complètement de la compétition et revendiquer l'égalité absolue est une utopie que ceux qui ont essayé de mettre en place ont transformé en système répressif et dictatorial.

Cette compétition nous a fait dompter la nature, nous l'a fait dominer mais nous a fait oublier que nous restons tout de même des constituants de cette nature et l'avenir  de la planète, en fonction de l'état dans lequel on l'a mise, pourrait bien nous le rappeler, violemment.

Photo : compétion cycliste (Ronde de l'Isard) chez les jeunes (19-22 ans)
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
26 août 2006 6 26 /08 /août /2006 16:00
Il y a quelque temps je me demandais dans ce billet si une action individuelle, si petite soit-elle, a une réelle utilité ou bien est-ce un simple moyen de soulager sa conscience.

Afin de tendre vers un idéal, il est soit possible de mettre en place des actions radicales (ce qui ne veut pas dire violentes), c'est-à-dire agir en effectuant un tournant à 180° ou au contraire procéder plus progressivement, petit à petit.

Agir radicalement implique souvent d'agir à contre-courant de l'opinion populaire, de passer pour un fou ou un extrémiste. En somme être incompris. Il est évident que lorsque l'on a des idées on veut les appliquer au plus juste, le compromis est alors synonyme de compromission. Le risque est en effet de s'éloigner de ses idées originelles et finalement d'aboutir un peu à l'inverse de ce que l'on voulait.

Commerce équitable et grande distribution

Je prends par exemple le cas souvent cité du commerce équitable. Le concevoir radicalement c'est rechercher une équité la plus large possible (production, transformation, transport, distribution) et donc refuser la grande distribution. Ainsi on s'accorde sur son idéal, on fait du vrai commerce équitable mais on se prive de sa popularité, d'une diffusion à grande échelle. Le commerce équitable n'est en effet viable que s'il est largement répandu.
Seulement, passer par la grande distribution est un compromis qui peut vite devenir de la compromission. On crée une filière pas vraiment équitable (c'est un peu facile de demander aux pays pauvres des garanties et nous de ne pas en exiger pour nos magasins) qui même si elle fait connaître ce commerce, risque de le laisser dans une niche et de le faire considérer comme un acte humanitaire.  Les multinationales de la distribution l'exploiteront ainsi à des fins de marketing et en feront leur caution éthique, se donnant le droit en parallèle de faire du commerce sauvage et basé sur le rapport de force.

Dans le cas présent, il est évident que j'encourage la petite boutique équitable et que j'y achète mes produits. Là où le compromis serait possible, c'est que le consommateur, quand il achète son paquet Max havellar à carrefour, prenne conscience qu'il est acteur en consommant et que son geste est incomplet ce qui le pousse à acheter équitable "intelligemment". Mais j'ai du mal à y croire s'il n'y a pas d'autres contraintes.

Nicolas Hulot et José Bové

Le cas de l'écologie est un peu différent. L'idéal à atteindre est une société qui ne puise pas dans ses réserves de matières premières et qui n'a aucun impact sur son environnement. Que la planète qui soit léguée aux générations futures soit dans le même état que celui dans lequel on l'a trouvée. Cela nécessite une prise de conscience générale et des changements énormes de nos modes de vie. Etre radical c'est pratiquement vivre en marge de la société, passer pour le dangereux fou extrémiste. Changer petit à petit est sans aucun doute plus efficace.
Ainsi ce que fait Nicolas Hulot ne me choque pas. Il profite du système consumériste, ses sponsors sont des entreprises pas spécialement écolos mais il bénéficie d'une formidable médiatisation pour faire passer ses idées. L'annonce de sa candidature aux présidentielles, même si elle n'aboutit pas à être réellement candidat, peut faire simplement réfléchir. Je pense qu'il fait beaucoup pour l'évolution des mentalités. Ceci dit, il ne faut pas perdre de vue ses objectifs et ne pas sombrer dans le développement durable paillette.

En définitive je crois plus au compromis au risque de choquer les purs et durs. La radicalité peut vite devenir une marginalité avec un effet nul. Etre plus modéré dans ses actes publics mais radical dans ses idées. Modéré dans ses actes publics ne veut pas dire forcément politiquement correct mais compris par la majorité. Ainsi ce que fait José Bové est illégal mais légitime et compris par l'opinion publique.

Il peut donc être intéressant de côtoyer des décroissants pour modeler son opinion, chercher l'idéal. Mais en politique je m'orienterais plutôt vers les Verts qui sont plus "réalistes". Je sais que les Verts sont devenus un petit parti mais s'orienter PS serait une vraie compromission et puis l'environnement ils s'en foutent un peu !

En guise de conclusion, un petit bijou de court-métrage qui n'a pas de lien direct avec les propos ci-dessus mais qui fait rire au début et moins à la fin...

Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 22:13
Je me pose souvent la question de savoir si une action individuelle est vraiment utile pour changer le monde, si les gouttes d'eau font les grandes rivières ou si c'est une goutte d'eau dans l'océan.

Les gouttes d'eau font les grandes rivières, cette phrase est d'une logique imparable. Toutefois, si cela peut sembler évident et mathématique, il est nécessaire qu'il y ait de nombreuses gouttes d'eau et qu'elles aillent toutes dans la même direction sinon c'est une goutte dans une océan...

Cette problématique que je me ressasse très souvent en ce moment est née de mon interrogation sur le commerce équitable (CE). Celui-ci se place complètement dans cette démarche car son objectif est de changer le commerce mondial donc changer radicalement notre manière de concevoir l'échange des biens, des services et du travail.

Faire une bonne action charitable en achetant son paquet de café équitable chez Carrefour

Le CE est perçu encore par beaucoup comme de l'humanitaire. Je fais une bonne action en achetant un paquet de café équitable, de la même manière que je vais donner un paquet de pâte à la Banque Alimentaire ou faire une chèque aux Restos du Coeur. On part donc du principe que le monde est comme il est, injuste, créateur de misère et d'inégélités et on agit pour essayer de réparer.

Cette démarche tant à prouver la fatalité de notre destin et notre incapacité à  le changer. Je pense en revanche que le CE doit se développer, autant par son chiffre d'affaire que par son action d'explication, de sensibililation et de dénonciation du commerce traditionnel et faire prendre conscience qu'on ne peut plus acheter en se contentant de regarder le prix et la marque. Cette prise de conscience est bien entendu individuelle et l'acte d'acheter équitable dépend de chacun.

C'est là où, bien souvent, si j'ai un objectif commun avec beaucoup (la grande majorité) , à savoir que le monde soit plus juste et équitable, mon chemin pour y parvenir se sépare de celui de bien d'autres et ça me fait mal quand ils sont de gauche.

L'Etat n'a qu'à changer la loi

Je suis pour ma part persuadé que l'action individuelle est à l'origine de tout changement de société. A l'inverse beaucoup pensent qu'elle est vaine et reposent leurs espoirs sur les élus et les dirigeants. L'Etat providence va agir pour l'intérêt de l'humanité. Il n'y a qu'à suivre le mouvement et voter correctement tous les 5 ans. On en vient à voir des gens fondamentalement choqués par les délocalisations, le réchauffement climatique, la pollution, se dire de gauche voire d'extrême gauche mais continuer à acheter au moins cher sans se soucier de savoir d'où vient leur produit et comment il est fabriqué, de vouloir toujours plus de choses en dépensant moins, de prendre leur voiture à tout va avec plus ou moins de détachement entre leurs idées et leurs actes.

Cette perversité est, j'ai l'impression, plus que courante et surtout très dangereuse. On est dans une société qui est de plus en plus diriger par l'économie et non plus par l'élu. "L'Etat ne peut pas tout" disait, désabusé, Jospin au moment du plan social chez Michelin. Il avait raison même s'il plaçait sa politique dans cette logique de main mise de l'économie sur le monde en se contentant de réparer ses injustices (social libéralisme). Ce constat doit donc nous conduire à se réapproprier le pouvoir et l'on parle ainsi beaucoup de démocratie participative.

La démocratie participative doit l'être sur tous les fronts : prise de décisions mais aussi consommation, comportement, actions individuelles.
Cela me parait logique, je refuse le modèle agricole productiviste alors j'achète bio, via une AMAP, des légumes et fruits de saisons. Ca me coute plus cher ? Mais je suis prêt à payer les choses à leur juste prix, à payer un vrai paysan qui aime la terre, à payer des rendements moins importants car en l'absence de produits chimiques. Je veux mieux quitte à en avoir moins. Cela implique de faire des choix : partir moins en vacances, ne pas avoir de téléphone portable... Et puis dire que c'est plus cher c'est ne voir pas plus loin que le bout de son nez . Quid des subventions de la PAC que l'on paye par nos impôts et qui ciblent les hauts rendements ? Quid des usines d'eau potable high-tech qui l'on construit pour éliminer les pesticides et les nitratres et qui sont payées par l'argent publique ? Quid des effets du réchauffement climatique causé par le CO2 rejetté par les camions qui font faire 5000 kms à notre yahourt aux fraises ?

"Quand on pense qu'il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça ne se vende pas !" Coluche

A ceux qui pensent que manger bio ou aller bosser en vélo ne sert à rien je rétorque que voter ne sert à rien. Sa petite voix ne pèse pas grand chose... Quand tout le monde vote pour quelqu'un, celui-ci est élu. Quand tout le monde consomme bio, tous les paysans se convertissent au bio.
Pour revenir sur l'exemple du commerce équitable, il ne pèse que 0,1% du commerce mondial mais si tous les gens qui y croient achetaient équitables alors les entreprises s'y mettraient. Bien sur la loi doit changer les règles du commerce pour qu'il soit réellement équitable mais elle ne sera votée que lorsque la pression, entre autre des consommateurs, aura été forte.
En effet, l'action individuelle ne concerne pas que son comportement de consommateur mais aussi son engagement dans une association, dans un mouvement de lobbying, de pression, de dénonciation, de sensibilisation ou d'éducation.

Enfin, on me repproche de ne faire que soulager ma bonne conscience en achetant équitable ou en allant en ville à vélo. Il est certains qu'acheter la première merde à Lidl et y aller en 4x4 me culpabiliserait... Non seulement je n'aurai pas soulagé ma conscience mais en plus mon impact sur l'environnement social, économique et naturel m'aurait éloigné, même d'un micromètre, de celui vers lesquel ma petite conscience me guide.
On vit dans un monde où l'on attend toujours un "retour sur investissement". S'il n'y a aucun retour, que mon acte est purement inutile pour amener un changement et même si j'en suis conscient alors je suis content de l'avoir fait, d'être persuadé d'avoir raison et fier de m'être opposé au système et d'avoir fait le contraire de la masse au nom de mon idée.

C'est ce que j'appelle être citoyen.

Quelques liens : http://www.actionconsommation.org   http://www.ethique-sur-etiquette.org/

Photo : campagne "jouez le jeu" à l'occasion de la Coupe du Monde de Foot (voir le site l'éthique sur l'étiquette ci-dessus).
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
16 mai 2006 2 16 /05 /mai /2006 22:31
En matière de  défense nucléaire on distingue deux attitudes : le nucléaire stratégique et le nucléaire tactique. La première, adoptée par tous les pays possesseurs de la bombe atomique, est "dissuasive". La bombe est là pour faire peur. La seconde attitude vise à faire usage de la bombe atomique, sous une forme plus légère ou "mini-nukes", dans les conflits. Les USA se sont engouffrés dans cette dernière voie alors que la France s'y refuse pour l'instant.

Neuf pays possèdent actuellement la bombe : les 5 "maîtres du monde" à savoir les membres permanents du conseil de sécurité des Nations Unis : USA, Grande-Bretagne, France, Russie et Chine mais aussi l'Inde, le Pakistan et, semble-t-il, Israël et la Corée du Nord.

En 1970, 180 pays ont signé le Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP) qui, renouvelé pour une durée illimitée en 1995, impose à ses signataires le désarmement total pour les possesseurs de la bombe et l'interdiction de s'équiper pour les autres. Des pays comme le Brésil, l'Argentine ou l'Afrique du Sud ont ainsi stoppé leur programme nucléaire de défense. D'autres tels l'Australie, le Canada, le Japon et la majorité des pays européens refusent de développer ce programme alors qu'ils en ont largement les moyens.

Toutefois la France a décidé de confirmer voire de renforcer sa défense nucléaire à travers le nouveau missile M51. Ce missile balistique sera embarqué dans les sous-marins et aura une portée de 8000 kms soit inter-continentale. La version M51.2 , opérationnelle en 2010, sera équipée de têtes nucléaires.

Jacques Chirac s'est justifié sur cette politique offensive lors d'un discours sur la base de l'Ile Longue (là où les missiles seront stockés) le 19 janvier dernier.

Il dénonce la prolifération et l'escalade de certains pays

"Notre monde est également marqué par l'apparition d'affirmations de puissance qui reposent sur la possession d'armes nucléaires, biologiques ou chimiques. D'où la tentation de certains Etats de se doter de la puissance nucléaire, et ceci en contravention avec les traités. Des essais de missiles balistiques, dont la portée ne cesse d'augmenter, se multiplient partout dans le monde. C'est ce constat qui a conduit le Conseil de Sécurité des Nations Unies à reconnaître que la prolifération des armes de destruction massive, et de leurs vecteurs associés, constituait une menace réelle pour la paix et pour la sécurité internationale."

---> NDLR : mais ce que fait la France, il avoue lui-même violer le TNP !!!

La stratégie nucléaire vise les intérêts vitaux, Chirac élargit ces intérêts

"L'intégrité de notre territoire, la protection de notre population, le libre exercice de notre souveraineté constitueront toujours le c?ur de nos intérêts vitaux. Mais ils ne s'y limitent pas. La perception de ces intérêts évolue au rythme du monde, un monde marqué par l'interdépendance croissante des pays européens et aussi par les effets de la mondialisation. Par exemple, la garantie de nos approvisionnements stratégiques ou la défense de pays alliés, sont, parmi d'autres, des intérêts qu'il convient de protéger. Il appartiendrait au Président de la République d'apprécier l'ampleur et les conséquences potentielles d'une agression, d'une menace ou d'un chantage insupportables à l'encontre de ces intérêts. Cette analyse pourrait, le cas échéant, conduire à considérer qu'ils entrent dans le champ de nos intérêts vitaux."

--> serait-il question des futures tensions pétrolières ?

Et, bien sur, le terrorisme

"les dirigeants d'Etats qui auraient recours à des moyens terroristes contre nous, tout comme ceux qui envisageraient d'utiliser, d'une manière ou d'une autre, des armes de destruction massive, doivent comprendre qu'ils s'exposent à une réponse ferme et adaptée de notre part. Et cette réponse peut être conventionnelle. Elle peut aussi être d'une autre nature."

--> là Chirac semble s'adresser à l'Iran. L'arme nucléaire, arme de "non emploi" mais tout de même à destination des pays encourageant le terrorisme.

La dissuasion nucléaire fait partie d'un moyen d'assurer sa souveraineté dans un monde aux multiples tensions selon ses partisans. De toute façon la France est une démocratie stable qui ne fera en aucun cas usage de la bombe nous disent-ils. Seulement cette politique ne fait que participer à la prolifération internationale. L'Iran et la Corée du Nord souhaitent s'équiper car nous avons la bombe, pour rivaliser, pour s'aligner. Pendant ce temps les USA étendent leur arme aux mini-nukes et banalisent l'arme atomique. Comment expliquer à un pays instable politiquement de ne pas s'équiper quand nous, "démocratie modèle", faisons la loi sur le monde en violant les traités internationaux ? C'est l'escalade. La guerre froide est pourtant terminée.

Des pays comme l'Allemagne, le Canada le Japon, qui ne possèdent pas l'arme atomique, ne sont pas en plus mauvaise posture diplomatiquement que nous. Le monde se polarise et les civilisations s'affrontent. Il faut montrer sa puissance pour capter les dernières gouttes de petrole plutôt que les partager et réfléchir ensemble à s'en passer. On appelle ça la statégie géo-politique. Plutôt que donner des signes d'apaisement, chacun bombe le torse. Cette vision est pour beaucoup malheureusement une réalité incontournable... Incontournable pour ceux qui n'osent pas la contourner. On me traitera d'idéaliste utopiste mais l'affrontement inter-civilisationnel ira-t-il loin ?

Dernier point et non des moindres, les missiles M51 ont été commandés à la firme EADS (3 milliers d'euros). N'oublions pas que les membres du Conseil de Sécurité de l'ONU précédemment cités, en plus d'être les possesseurs "déclarés" de l'arme atomique, sont également les plus gros vendeurs d'armes de la planète. Pour me mettre en phase avec l'actualité, l'affaire Clearstream n'est que la suite des rétro-commissions suite à la vente de bateaux militaires (les fameuses frégates) à Taïwan. Finalement on en revient toujours à la même chose, la guerre économique...

Photos : missiles - frégate telle celles ayant défrayées les chronique
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 01:09
Le centre commercial de Portet sur Garonne détient deux records : c'est le plus grand de Midi-Pyrénées (60600 m2) mais aussi le plus grand hypermarché d'Europe (Carrefour, dont le slogan est "mieux consommer c'est urgent"...cynique de la part de cette multinationale).

Le grand temple de la consommation va bientôt faire pâle figure. Une cathédrale va en effet voir le jour sur la commune de Plaisance-du-Touch (31). Sur la  ZAC de la Menude, le centre commercial des Portes de Gascogne n'aura d'attirant que le nom. Jugez plutôt : 63200 m2, 1 hypermarché Casino de 12000 m2, 27 moyennes surfaces (34700 m2) et 138 boutiques (16550 m2) avec 4300 places de bagnoles, le tout sur 40 ha.

Ce projet a été adopté en 2005 par la commission départementale d'équipement commercial. Sur les 6 votants, 3 élus locaux, 1 association de consommateurs, la CCI et la chambre des métiers ; seule cette dernière a voté contre. Tous les autres ont approuvé ce projet monstrueux.


Les arguments avancés : la taxe professionnelle et surtout la sacro-sainte création d'emplois.
Seulement, en y réfléchissant un peu, il est facile de comprendre que les gens qui iront s'endetter là-bas... n'iront plus ailleurs (à moins qu'ils gagnent tous au Loto) . La balance est donc au mieux nulle. Les emplois créés ici disparaîtront autre part.
Mais voilà, les hypermarchés rationalisent leur personnel, font des économies d'échelle et statistiquement un emploi créé en hypermarché signifie 5 emplois en moins dans le petit commerce.

Cette zone va donc supprimer des emplois sur l'agglo toulousaine, détruire le tissu social des centres-villes environnants, saturer la circulation automobile du lieu (déjà pas brillante, à moins que de l'argent public serve à construire une voie rapide pour drainer tous les fidèles à la grand-messe de la consommation...), gaspiller toujours plus d'énergie (soyons sûrs que cette zone ne sera conçue que  pour la bagnole), polluer, détruire le paysage et l'écosystème local et nous conforter dans l'acte de consommation qui devient notre raison de vivre, notre religion.

Qui veut vraiment de cette société ?  assurément très peu de monde.

Le site du collectif qui s'y oppose ainsi qu'une pétition  truc.abri.org.

Photos : détournement de pub par la brigade anti pub , animation de l'Eglise de la très sainte consommation, et maquette d'une partie du projet : http://www.altoonporter.com
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 01:18
Carrefour (dites Carrouf' si vous êtes fashion) est devenu un lieu commun de la vie de beaucoup de Français et de Toulousains. Certains, et j'ai même l'impression qu'ils sont assez nombreux vu le monde sur les routes, y passent une partie de leur temps libre. Allez faire ses courses au grand temple de la consommation est devenu un loisir comme un autre. On prend les bouchons pour aller bosser en semaine, on les reprend pour aller faire ses courses le samedi.
Je suis mauvaise langue, au grand temple il y a aussi le cinéma, le restaurant (Mc Donald est un  restaurant c'est écrit dessus), une mini ville quoi ! En plus c'est créé spécialement pour les automobiles (paroles de cycliste qui a déjà essayé de s'y rendre en vélo dans une ancienne vie).

Tout ça pour dire qu'au cours de ma sortie cycliste du samedi j'étais au milieu des consommateurs motorisés et j'ai vu une superbe affiche sur le bord de la route pour Carrefour Labège. Un homme, pousse son chariot dans lequel se trouve un enfant (son fils j'imagine, c'est sensé représenter une bonne petite famille de blancs bien propres sur eux). Il est écrit "la cool sensation". J'avoue ne pas avoir compris... En bas à droite de l'affiche est écrit le slogan de ce magasin: "la cool consommation". J'ai pas trop compris ce qu'il y avait de cool dans l'acte d'aller à Carrefour et d'acheter ou de pousser un chariot.

Est-ce un message d'apaisement pour déstresser le consommateur ? Pour moi il s'agit de capter une clientèle de jeunes cadres dynamiques complètement ancrés dans ce système, ou, presque pire, qui tient des discours contre la grande distribution mais qui la fréquente.
Si quelqu'un peut confirmer ou m'expliquer, je suis preneur !
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher