Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 12:45
Vous avez certainement reçu ce fameux mail qui circule à l'initiative de l'Alliance depuis près d'un mois "5 minutes de répit pour la planète" et qui propose une grande action de masse, à savoir couper ses lumières jeudi 1° février de 19h55 à 20h. Le but étant "d’attirer l’attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d’énergie et l’urgence de passer à l’action".

A Toulouse, le groupe Toulouse Décroissance et les Amis de la Terre Midi-Pyrénées vous proposent de participer à la mobilisation générale.
Rendez-vous jeudi 1er février sur la place du Capitole entre 18H et 20H ; du vin chaud bio vous sera offert.  Venez à vélo et participez à la ronde infernale sur la place du Capitole !

Une vidéo valant mieux qu'un long discours...

L'opération est d'ores et déjà un énorme succès car tous les journaux en parlent et même la Tour Eiffel sera éteinte pour l'occasion. Quant à Toulouse ils "participent à l'opération", la place du Capitole dans le noir à 19h55 ?

Côté RTE (réseau de transport d'électricité) on ne craint pas un nouveau black-out. La surveillance sera simplement accrue, en particulier au moment où tout le monde va rallumer en même temps ses lumières. Pour info, voici un lien vers la courbe au 1/4 d'heure près de la consommation électrique sur toute la France. Il faut garder à l'esprit que l'objectif n'est pas de créer un décrochage de la production, ni même de réaliser 5 minutes d'économie mais bien une action visible, simple, facile et dont on parle.
Pour ma part je suis vraiment motivé et je sens autour de moi de l'enthousiasme. Le peuple aura lancé un message clair à Chirac et les sommités qu'il reçoit à l'occasion de la "Conférence de Paris pour une gouvernance écologique mondiale" vendredi et samedi.

Ci-dessous le tract que nous distribuerons à cet te occasion place du Cap' et que vous pouvez télécharger ici.

--
Réchauffement climatique, l'urgence d’agir se précise

Le 1er février l’Alliance pour la Planète, collectifs d’associations, organise une action de masse
« 5 minutes de répit pour la planète » en invitant tout le monde à couper ses appareils électriques entre 19h55 et 20h afin d'attirer l’attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d’énergie et l’urgence de passer à l’action. Même la Tour Eiffel joue le jeu !!!

Pourquoi le 1° février ?
Car le GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) valide à ce moment là son 4ième rapport qu’il rend public vendredi.

Qu’est-ce que le GIEC ?
C’est une institution sous tutelle de l’ONU (tous les pays membres y participent) qui a été créée en 1988 et qui « évalue, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine humaine ». Il fait donc la synthèse et digère toutes les études scientifiques connues à ce jour. Tout ce qu’il publie est voté sur le principe 1 pays = 1 voix. Site web : http://www.ipcc.ch

En quoi ce rapport dévoilé demain est-il si important ?
Ce document extrêmement complet « changement climatique 2007 » permet de donner une image rigoureuse et compréhensible des connaissances actuelles en matière de changement climatique. Son élaboration a nécessité 6 années de travail (le dernier rapport date de 2001), 1250 auteurs et contributeurs et 2500 critiques scientifiques en provenance de 130 pays. Ce rapport est plus précis que celui de 2001, les fourchettes de prévisions plus fines et le consensus scientifique plus fort. Les scénarios extrêmes ne sont pas retenus, pas d’alarmisme exagéré et comme le dit un expert britannique y participant « ce document est très conservateur, c’est ce qui le rend effrayant !».

Que contient-il ?
Les premiers chiffres prévoient pour 2100:
- Augmentation des températures entre 2 et 4.5°C ( 5°C nous séparent actuellement de la dernière ère glaciaire).
- Elévation du niveau des océans entre 28 et 43 cm (50% de la population mondiale vit en zone côtière => émigration).
- Intensification des phénomènes extrêmes (tempêtes, canicules, inondations…)
- Consensus autour de l'origine humaine

Ecart à la moyenne des températures dans l’hémisphère
nord depuis l’an 1000. Source : GIEC, 2001

Y a-t-il un rapport avec l’effet de serre ?
Une partie de la chaleur de la terre s’échappe dans l’espace. Certains gaz comme le CO2 ou le méthane, quand ils sont dans l’atmosphère, retiennent cette chaleur. C’est l’effet de serre. Sans ce
phénomène, point de vie sur terre. Toutefois l’activité humaine est très génératrice de ces gaz et leur quantité augmente dangereusement depuis l’ère industrielle entraînant une augmentation sensible des températures. Le CO2, ou gaz carbonique, fait partie de ces gaz et provient essentiellement de la combustion des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel…). Il est donc urgent de réduire nos émissions.

Les rejets de gaz à effet de serre en France (2001/1990)
Source Mission Interministérielle de l’Effet de Serre
Qui est responsable ?
Il n’y a pas un responsable comme il n’y a pas une solution. Notre système économique repose sur la croissance et le toujours plus, induisant une surconsommation de biens dont le désir se substitue au besoin. Aujourd’hui les décideurs ne veulent pas toucher à ce système, préférant s’en remettre à d’hypothétiques avancées technologiques et quelques touches vertes par-ci par-là (développement durable).
De l’autre côté, il y a nous, citoyens (du Nord en particulier). Si nous n’avons pas les moyens de voter les lois, nous avons plus ou moins les moyens de choisir notre mode de vie. Faire de la politique c’est aussi choisir comment se déplacer, quoi manger, faire le tri dans ses achats, s’écarter du système consumériste…

Que pouvons-nous faire, chacun ?
Il s’agit donc de mener le combat sur deux fronts, collectif et individuel.
Influencer nos représentants, faire entendre notre voix, prendre part à des actions, signer des pétitions et tout simplement en parler autour de soi. Bien entendu, faire de la prise en compte de l’urgence écologique une base de choix pour les élections à venir.

Rejets par ménages (directs et indirects en T de CO2/an) Source : Source Mission Interministérielle de l’Effet de Serre

Quant au combat individuel et quotidien, il regorge de possibilités. Il s’agit tout simplement d’intégrer la notion d’impact environnemental dans ses choix, par exemple préférer les circuits courts aux grandes surfaces, manger moins de viande, préférer les transports en commun, la marche à pied ou le vélo à la voiture, voyager moins loin... Certains appellent cela la simplicité volontaire. Quoi qu’il en soit un mode de vie plus sobre et respectueux de l’environnement, s’il n’est pas choisi pourrait être subi car les ressources de la terre sont limitées tout comme ses capacités à encaisser nos rejets. Nous ne pourrons pas vivre à crédit sur le dos de la planète très longtemps.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Ca chauffe !
commenter cet article
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 23:37
La réalité du réchauffement climatique semble susciter encore des doutes. Je ne dis pas ça car la météo est en train de passer de 16°C à la neige en quelques jours mais plutôt à cause de ce que j'entends autour de moi. Les médias grand public sont plus sceptiques que les scientifiques comme le disait Al Gore dans son film. Les lobbies qui travaillent pour le monde industriel, directement mis en cause ou tout simplement par peur d'un ralentissement économique et d'une baisse de leurs profits, s'activent à exacerber ce doute. J'ai ainsi trouvé ces clips sur  le site du CEI (Competitive Enterprise Institute) : "Carbon dioxide, they call it pollution, we call it life" -  "le dioxyde de carbone, ils appellent ça la pollution, nous appelons ça la vie".



Vous n'avez pas tout compris... moi non plus. Je crois avoir quand même saisi le principal. Voici la réponse : "CO2, we call il death" - "CO2, nous appelons ça la mort", à l'initiative de je ne sais trop qui, et ne me demandez pas une traduction précise...
La dernière vidéo est un petit clip, en français, qui fait le point sur le réchauffement climatique, en particulier les conséquences à venir. Intéressant, concis et instructif (merci à sans-petrole.com)


Alors le réchauffement climatique, info ou intox ? Je pense que  notre développement n'est pas durable et le réchauffement climatique n'est donc qu'une conséquence de notre inconscience et ne notre fuite en avant (vous l'aviez remarqué depuis longtemps). Déjà, en 1974, René Dumont avait senti le danger et s'était présenté à la présidentielle pour alarmer le monde politique. Jugez plutôt  à travers ce petit reportage issu du 20h du 22 avril 1974. Son discours, celui-là même que les lobbyistes refusent toujours d'écouter, est on ne peut plus d'actualité.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Ca chauffe !
commenter cet article
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 12:05
Le facteur 4, voilà l'objectif de Nellly Olin notre ministre de l'environnement à la lecture du rapport de Nicolas Stern (coût estimé du réchauffement climatique 5500 milliards d'euros et récession économique de l'ampleur de 1929). 4 étant le chiffre par lequel nos émissions de CO2 doivent être divisées en 2050 ! Impressionnant. Et à y réfléchir on peut appeler cette annonce soit de la com (étape suivante du développement durable qui devait pourtant sauver la planète) soit du foutage de gueule. J'ai du mal à supporter les cris d'urgence de Chirac, Blair, Merkel sur le sujet.

Il est intéressant de rappeler des évènements récents :

- Le Canada réfléchit à sortir du protocole de Kyoto car ses objectifs sont incompatibles avec la bonne marche de ses grosses industries.

- L'Espagne et l'Italie sont quasi assurées de ne pas respecter leur premier objectif qui était la réduction de 8% de CO2 en 2012 alors qu'ils ont augmenté de 5%.

- 17 pays européens dont la France se sont vus refuser leur proposition de quotas de CO2 à  l'Europe (PNAQ2) car 15% supérieurs aux rejets réels 2005 des entreprises concernées (Kyoto concerne certaines industries seulement)

-L'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) a indiqué que la teneur en CO2 de l'atmosphère a grimpé de 0.5% en 2005 par rapport à 2004 et conclut "pour arriver à une simple stagnation des niveaux de CO2, il faudrait des mesures plus draconiennes que celles proposées aujourd'hui par le protocole de Kyoto». Rappelons que Kyoto retient un facteur 2 (-50%) et non 4 (-75%) comme la France !!!

Le problème est que le préalable inflexible repose sur le fait que  notre société basée sur la croissance ne doit en aucun cas être remise en cause et que la croissance économique (qui veut dire augmentation de la production et de la consommation) doit être compatible avec décroissance des émissions de gaz à effet de serre. On place l'économie comme priorité absolue et on ne veut pas sortir d'une logique consumériste basée sur le toujours plus. Ce principe est pour moi dangereux car il repose sur le scientisme. Qu'on m'explique comment résoudre cette équation avec tant d'inconnues ?

Pendant ce temps-à, d'autres, même s'ils surfent sur la vague alarmiste du réchauffement climatique, continuent à douter.
J'ai pu lire cette semaine l'édito de R.M. Simonnet (toujours un peu acide) de Journ'eaux, un hebdo de veille législative destiné aux "acteurs de l'eau". Il explique, à propos de l'augmentation du CO2,  "l’écosystème terrestre finira par absorber ce surcroît, mais avec un temps de réponse de plusieurs décennies, voire de plusieurs siècles". Simonnet minimise le phénomène mais fait une erreur en parlant d'écosystème, qu'en est-il de l'humanité ?
Enfin, après avoir expliqué que le réchauffement entraînerait la production d'immenses glaçons  à partir du Groenland, glaçons qui iraient se balader aux abords de l'Europe (mais que l'homme pourrait tracter au large), qui stopperaient le gulf stream et donc refroidiraient l'Europe, il conclut "il vaut mieux éviter de tirer des conclusions hâtives à propos du réchauffement planétaire". J'ai cogité longtemps et je n'ai toujours pas tranché entre second degré, mauvaise foi ou ignorance.

Jeudi, la Dépêche du Midi, journal régional à la point en la matière s'il en est, relatait une étude du CNES qui simulait une augmentation des mers de 80m avec Toulouse les pieds dans l'eau. La conclusion laisse aussi songeuse : "mais au fait, ce réchauffement va-t-il durer ? C'est toute la question autour de laquelle discutent les chercheurs. Avec, pour certains, cette évidence : plus nous polluerons, plus nous provoquerons un effet parasol au-dessus de nos têtes, de nature à freiner le rayonnement solaire, ouvrant ainsi la porte à un inexorable refroidissement." L'effet parasol, voilà un nouveau paramètre qui s'invite au débat !!!! Il me semble pourtant que les gaz à effet de serre sont opaques aux seuls infrarouges venant de la terre et non à ceux du soleil, contrairement à l'ozone.

Je pense pourtant qu'il y a quelques espoirs car incontestablement une prise de conscience s'opère, tous les partis politiques (sauf le FN) se disent alarmés par la situation. Ca tombe bien, la conférence internationale sur le climat de Nairobi au Kenya  débute la semaine prochaine. L'occasion de faire le point et de parler de l'avenir.

Au fait, aujourd'hui, 4 novembre, se déroule la journée internationale d'actions contre le réchauffement climatique, ça commence bien, j'ai allumé le chauffage pour la première fois de la saison...(je lance au passage un appel pour savoir comment isoler de l'intérieur un appart des années 68).

Photo : carte postale éditée par Casseurs de Pub
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Ca chauffe !
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher