Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 22:02
tlse22.jpgCe titre sous forme interrogative, c'est ce que la plupart des gens me demandaient ce matin en voyant la Garonne toute rose après son passage à travers la ville... rose. Certains, presque affolés, ont même eu peur suite à cette vision déroutante, les sirènes des pompiers résonnant par hasard à ce moment-là n'arrangeant rien ! Une personne a même cru à une performance artistique à l'occasion du Printemps de Septembre.
Heureusement, il ne s'agit que d'une simulation de pollution, beaucoup plus esthétique que dangereuse !

Le SMEAG (Syndicat mixte d'étude et d'aménagement de la Garonne) est un établissement public composé des différentes collectivités régionales et départementales riveraines de la Garonne. Dans le cadre de la protection des captages d'eau potable en Garonne, il réalise une opération à grande échelle de modélisation du parcours d'une pollution.  Un traçage consiste donc à injecter un colorant inoffensif (la rhodamaine B dans le cas présent)  en un point donné  et à suivre sa propagation temporelle et spatiale ainsi que sa dilution. Les résultats permettront aux collectivités et exploitants de stations d'eau potable de mettre en place les mesures nécessaires pour faire face à un accident (dispositifs et  stations d'alerte, délai et procédure d'intervention...).
L'Etude a été confiée au cabinet EATC et va se dérouler sur un peu plus de 2 ans. Les traçages concernent cette année la période des basses-eaux pour s'attaquer aux hautes-eaux en 2008. La zone d'étude va de Toulouse à La Réole et couvre 18 captages.

J'ai donc assisté à 2 traçages : entre Grisolles et Verdun (82) le 13 septembre, uniquement l'injection et entre Toulouse et Blagnac (31) aujourd'hui, injection et prélèvement aval. Sans plus attendre, voici le compte-rendu de ces opérations spectaculaires en images (cliquez sur les images pour les agrandir). D'autres photos sont disponibles sur Flickr (cliquez sur chaque traçage ci-dessus).
 
grisolle4.jpgL'injection se fait en 1 point au centre du pont de Grisolles.


grisolle2.jpgLa nappe, encore concentrée et de couleur soutenue, se propage assez lentement.

grisolle7.jpg
Les rives tranquilles de la Garonne à Grisolles.

tlse1.jpg
50 kg de rhodamine B dilués dans 800 L d'eau.

tlse3.jpg
Injection par temps très mauvais et vent soutenu depuis le pont des Catalans à Toulouse (le pilier à droite s'en souvient...). Le débit n'a pas trop augmenté suite aux violents orages de la veille, le traçage a bien lieu.

tlse12bis.jpg
Le Pont des Catalans et le Dôme de La Grave (que vous retrouvez sur  la bannière du blog, nous sommes ici plus sur la droite).


tlse13.jpg
La nappe continue sa propagation. Ici à Blagnac.


tlse5.jpgDigue de la Garonne à Toulouse, vue sur la rive droite.

tlse9.jpgLa nappe s'éloigne de Toulouse. Le Dôme en tout petit en arrière-plan...

tlse24.jpgLe pont de Blagnac, 1h30 plus tard. Un prélèvement manuel depuis le pont est en cours.

tlse23.jpgD'autres prélèvements sont réalisés par préleveur automatique en bord de rive (1 de chaque côté).

tlse19.jpg Prélèvement manuel depuis le pont de Blagnac. La concentration en colorant sera ensuite mesurée par fluorométrie.

Repost 0
Published by Sébastien - dans Toulouse
commenter cet article
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 22:19
J'ai rajouté à ce blog un petit agenda que vous trouverez dans la colonne de gauche, vers le bas.
Il regroupe des réunions, conférences, sorties, salons, manifestations... souvent en rapport avec l'environnement, mais pas forcément,  et dans le coin de Toulouse.
Il y a quelques chances que je sois présent à pas mal de ces rendez-vous !

 
Repost 0
Published by Sébastien - dans Autre
commenter cet article
11 septembre 2007 2 11 /09 /septembre /2007 17:26
La télévision est presque devenue un membre à part entière de la famille. Aujourd'hui son utilité principale est d'être un vecteur des idées dominantes et surtout de messages publicitaires. On se souvient tous des propos de Patrick Le Lay en 2004, alors PDG de TF1 "il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ”business”, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...). Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages". En face il y a un pseudo service public (qui court après la publicité et copie son maître TF1 ou qui éjecte Moati et Schneiderman). Arte semble tenir la route. Pourtant avec le cable, la TNT il y a un potentiel formidable de chaînes mais il paraît que la qualité n'est  pas au rendez-vous.

Je voulais donc vous montrer deux reportages sur la décroissance. L'une diffusée par M6, l'autre par Zaléa TV.

M6 a donc diffusé un court (forcément) reportage sur la décroissance "les nouveaux anti-conso" dans le cadre de son émission 66 minutes. Pour la petite histoire, j'avais été contacté par Tony Comiti productions (à qui M6 sous-traite les reportages) pour être filmé dans le cadre de ce reportage. Après une longue discussion avec une journaliste, j'avais fini par accepter. Elle avait su argumenter face à  mes craintes d'un traitement superficiel, réducteur et manichéen du sujet. Finalement les quelques minutes télévisées du "décroissant citadin en phase de transition" que j'étais sensé être n'ont pas été concrétisées pour des questions de temps (ces gens-là travaillent forcément dans l'urgence...) , à mon grand soulagement !
Au visionnage du document, mes craintes pré-citées sont devenues réalité ! Pire, aucune réflexion sur le sujet. L'interview de Bruno Clémentin dont m'avait parlé la journaliste n'y est pas, uniquement du visuel divertissant pour le téléspectateur-consommateur blasé du dimanche après-midi. Faites votre propre jugement.

 
Decroissance
envoyé par Tuttle7

Parallèlement, Zaléa TV diffuse sur leur site un documentaire beaucoup plus posé, fouillé, documenté sur le sujet avec une brochette d'intervenants. Le résultat est très instructif, pédagogique, clair. Il balaye le concept de la décroissance sous de nombreux aspects mais sans jamais devenir compliqué.
A voir et à diffuser car ce documentaire produit par Jean-Claude Decourt n'est pas projeté dans les grands cinémas (mais bientôt à l'Utopia Toulouse) ni sur les chaînes de télévision. D'ailleurs Zaléa se bat depuis longtemps pour obtenir des canaux de diffusion sur la TNT.
Jugez par vous même et la forme du reportage et son fond. Ca n'a rien à voir avec le précédent !

Repost 0
Published by Sébastien - dans Médias
commenter cet article
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 23:44
4x4.JPGLe quotidien régional La Détresse du Midi, euh.. La Dépêche du Midi pardon, sans doute l'un des seuls journaux en France dont le propriétaire et directeur soit président d'un parti politique (Jean-Michel Baylet, Radicaux de Gauche), nous gratifie d'un article savoureux sur le salon du 4X4 à Ax 3 Domaines.  Partenaire de cet évènement, la Dépêche semble avoir des scrupules :

" Soyons francs : nombreux sont ceux qui s'insurgent contre la présence de 4x4 dans les chemins, la campagne ou la montagne. Cependant ceux-là même reconnaissent aussi utilité, voire le côté indispensable de ces voitures « tout terrain » dans les cas d'urgence ou pour des secours. Le propos du salon organisé depuis maintenant quatre ans par « La Dépêche du Midi » dans la station d'Ax 3 Domaines n'est en aucun cas celui de détériorer la nature. Bien au contraire. Car l'environnement demeure une préoccupation au cœur de cette manifestation populaire. La meilleure preuve étant le fait que l'office national des forêts soit associé dans son élaboration. (...) Les concessionnaires ariégeois et haut-garonnais ont une nouvelle fois répondu présents à ce moment d'amitié sportive et mécanique qui réconcilie nature et voiture."

La Dépêche devrait se décomplexer par rapport à l'environnement, les conducteurs de 4X4 le sont en général. Cela leur éviterait de se fourvoyer dans de telles inepties. Un peu plus et le salon du 4X4 était un salon labélisé développement durable par le quotidien. L'article ne précise pas si les Amis de la Terre et la décroissance tiennent un stand, en toute "amitié sportive et mécanique" !
Repost 0
Published by Sébastien - dans Médias
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 23:04
rocade_003.jpgL'article d'avant-hier sur les changements positifs  à Toulouse en matière de place rendue aux piétons et cyclistes  a sucisté une réaction sur Naturavox, me reprochant de donner une image idyllique de Toulouse en occultant , entre autre, la place de la voiture. Je suis évidemment conscient que la politique générale du tout voiture n'est pas remise en cause.
Je le soulignais en relayant les propos d'Alternatives Economiques dans un article que j'ai écrit pour le journal de l'Association Vélo et que je publie ici avec un peu d'avance.

Alternatives Economiques publie un mensuel qui fait référence dans la presse économique. Cette SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production) édite des « hors-séries pratique » très documentés et faisant une large place aux initiatives locales. En juin dernier, ce guide était consacré au développement durable dans les collectivités publiques.


L’Edito plante le décor : « à un an des prochaines élections municipales, Alternatives Economiques a enquêté dans les vingt plus grandes agglomérations de France, interrogeant pour cela les élus, les fonctionnaires territoriaux en charge de ces dossiers et, bien entendu, des représentants d’associations. Résultat : Angers, Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Rennes et Strasbourg appliquent une politique dynamique de développement durable, tenant compte à  la fois des enjeux économiques, écologiques et sociaux. En queue de peloton : Marseille, Toulouse et Toulon»

 

Ce classement, qui se base sur des indicateurs tels la part modale de la voiture dans les déplacements ou le pourcentage de logements sociaux ainsi qu’un questionnaire sur les politiques mises en œuvre envoyé aux collectivités, permet d’attribuer 5 notes qui vont de ++++ (non décerné) à –. Toulouse se voit donc décerner la plus mauvaise note.

A première vue, il est intéressant de comparer la part modale de la voiture. Quand elle s’élève à 64% dans notre agglomération, les autres de taille comparable sont plus proches des 50%.

La rédaction n’est pas tendre avec la ville rose qui « se réveille en matière de développement durable » et montre clairement du doigt l’aberration que constitue la construction du pont sur le Canal du Midi dans le cadre de la LMSE. Naïri Nahapétian précise que « le Grand Toulouse s’obstine (…) à maintenir le projet extrêmement controversé de « liaison multimodale Sud-Est » (…). Il s’agit d’un pont routier dont la construction a été votée par l’agglomération, malgré les réserves par la commission d’enquête publique. Il est inscrit au plan de déplacements urbains comme prioritaire et devrait être réalisé en 2008 (…). Ce pont routier sur le canal du Midi défigurerait un écosystème unique, alors que des solutions alternatives de transport plus respectueuses de l’environnement ont été proposées par des associations. ».

Ce projet, que l’association Vélo ainsi que Véracruz, et les Amis de la Terre dénoncent depuis longtemps, fait actuellement l’objet d’un recours au tribunal administratif. 


Voilà qui a le mérite d’être clair et qui montre bien la bivalence du Grand Toulouse. D’un côté un affichage développement durable et une démarche Agenda 21 et de l’autre cette fuite en avant vers le toujours plus de voitures, sans véritable volonté de changement radical sur le fond. Un chiffre illustre bien ce propos : « alors que la part de la voiture dans les modes de déplacement n’a baissé que de… 2% entre 1996 et 2004, celles de la marche à pied et des deux-roues ayant respectivement augmenté de 1% ». Pour Alternatives Economiques,  « Toulouse reste une ville où la voiture est reine ».


Photo : rocade Toulousaine (pont du Chemin de la Salade Ponsan)

Repost 0
Published by Sébastien - dans Toulouse
commenter cet article
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 23:27

metro-033.jpgToulouse en en train se métamorphoser doucement. Juin avait vu la mise en service de la ligne B du métro mais cela se passe essentiellement sous terre. Les aménagements de surface ne concernent que quelques mètres de voirie à l'image des Carmes (ci-contre) où les voies de bus, également voie cyclables ont été rendues aux voitures, créant une discontinuité dans la rue du Languedoc.

Toutefois, en cette rentrée, les choses bougent et le réaménagement de l'artère principale, la rue Alsace-Lorraine, est une grande avancée. Cet axe très fréquenté sera désormais coupé en son milieu pour laisser la part belle aux piétons. Voici les photos prises ce soir, en comparaison du même endroit il a y 3 mois. Ca change et c'est une évolution importante vers la fin de la bagnolle au coeur de la ville rose. La Mairie parle de plus grand plateau piétonnier d'Europe (ça m'étonne et ces superlatifs m'énervent). On pourrait regretter la perte d'une voie cyclable (faudra partager la route avec les voitures sur la chaussé restante à droite), on peut aussi regretter l'interpellation du président de l'association Vélo pour "entrave à la circulation" alors qu'il manifestait pour protester contre cette perte pour les cyclistes (il passe au tribunal le 26 septembre). On pourra regretter également le manque d'audace de ne pas interdire carrément la voiture. 

Cliquez sur les photos pour les aggrandir

alsace0.jpgAvant...

alsace2.jpg... maintenant

 virgin1.jpg

 virgin2.jpg

 
Ne boudons tout de même pas notre plaisir. Toute la ville intra-boulevards va être limitée à 30km/h et les rues "à priorité piétonne", autrement dit les rues pavées, à 10km/h et, c'est énorme, le contre-sens cyclable autorisé !!!

alsace2.jpg

Cette évolution doit prendre effet dès septembre, je l'ai donc testé même si les panneaux ne sont pas en place. Cela entérine une situation existante mais les voitures ne semblaient pas trop apprécier de me voir arriver en face, quant aux 10km/h... autant dire qu'on touche du doigt la fin de la voiture dans l'hypercentre même si l'on n'y est pas, il y a un blocage psychologique chez les commerçants, certains élus et dans l'inconscient pétrole-voiture dépendant !!!

Et puis ce soir, j'ai été agréablement surpris par le nombre de cyclistes. Les étudiants commencent à rentrer (1/4 de la population toulousaine)  et ils se déplacent beaucoup en vélo. Qu'est-ce que cela va être en janvier quand les vélostations vont être installées : 135 stations automatiques et 1470 vélos dans un premier temps ! Le contrat a été passé avec le spécialiste des panneaux de pub J.C. Decaux pour 4 188 300 €. On regrettera peut-être que les vélos soient, semble-t-il, revêtus de pub, une première en France... Bref, des vélos partout, une ville calme... on est loin des autoroutes sur les berges de la Garonne ou sur le Canal du Midi. Que du bonheur !!

Repost 0
Published by Sébastien - dans Toulouse
commenter cet article
4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 23:59
La riposte de la décroissance à Attali n'aura pas traîné ! L'Institut d'Etudes Economiques et Sociales pour la Décroissance Soutenable vient de créer une parodie du site de la commission de la "Libération de la croissance". Je remarque qu'ils répliquent à l'ancien conseiller de Mitterrand par la phrase de K. Boulding présent dans la bannière de ce blog, comme je le faisais la semaine dernière, énervé moi aussi par cette commission...

Dans le même temps, le mensuel la Décroissance (édité par la même équipe) est dans ma boîte aux lettres aujourd'hui ! Je vous laisse, je vais m'en délecter de ce pas...

attila.JPG bug_fck
Repost 0
Published by Sébastien - dans Economie
commenter cet article
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 23:23

10-06pds1.jpgQuel joli nom que cette nouvelle commission présidée par un ancien gauchiste, Jacques Attali. 
Au début j'avais lu "libéralisation" des freins de la croissance et ça ne m'avait même pas perturbé. On est dirigé par des libéraux, qu'on a choisis, rien de plus normal de libéraliser davantage pour faire grimper le PIB !

On l'a bien compris, nos ministres et leur super chef se fixent comme objectif la croissance. Vous l'avez bien compris je ne suis pas un partisan de cette croissance à tout prix qui pour moi n'est pas viable à long terme et qui n'est pas la condition suprême pour qu'une Société (notez le S majuscule pour la Société des Hommes)  se porte bien.  
Quand je parle des dangers de la  croissance on me retourne souvent la métaphore du cycliste, évidemment. S'il n'avance plus il tombe. Bien couillon celui qui tombe à l'arrêt... Suffit de poser un pied à terre ! Si la croissance est la vitesse du cycliste alors nous accélérons, ou tentons de le faire, toujours et encore mais au bout de la route il y a un mur (les limites physiques de la planète). 2 solutions donc, soit on tombe à l'arrêt, soit on fonce dans le mur. On pourrait peut-être chercher des routes perpendiculaires...

Même si le mot de décroissance choque et agace, cette croissance perpétuelle qu'on nous vend est absurde. Il me semble indispensable d'évoluer vers d'autres buts, de réfléchir à des indicateurs alternatifs autres que le simple PIB. On pollue et on tue pour faire du PIB mais on en fait aussi en dépolluant et en soignant. Attali pense que la technologie nous sauvera et pour cela il faut de la croissance. Schématiquement, la technologie permet de construire une voiture qui émet 30% de CO2 en moins mais comme la consommation, moteur de la croissance, augmente il y a deux fois plus de voitures en circulation. Résultat, 40% de pollution en plus. Sans compter qu'il n'y aura pas assez de pétrole pour tout le monde,  à moins qu'on choisisse de conduire plutôt que de manger. 
L'environnement peut donc conditionner la croissance. Il doit être un élément central dans toute réflexion sur la croissance. 

Or, l'examen  du site web de la commission (liberationdelacroissance.fr) montre très peu de références aux limites naturelles à la croissance. Ce site fonctionne sous forme de 29 blogs permettant de créer un lieu d'échange. On remarquera à la marge 3 blogs :

- Croissance durable et ONG. La notion centrale de durabilité n'apparaît qu'ici. Quant aux ONG, je ne vois pas le rapport.

- Croissance de quoi ?. Cette question essentielle semble être rejetée en fin de liste alors que c'est la question de base. Il sera certainement question des indicateurs alternatifs.

- Les enjeux de l'environnement, frein ou moteur ?. La seule allusion à l'environnement, là encore question centrale.

Côté journaux, comme à leurs habitudes, ils prennent bien soin de dissocier croissance économique pure et dure d'un côté et interrogation sur la pertinence de cette croissance de l'autre. Là, nous sommes dans le premier cas, aucun recul et remise en question sur la viabilité de notre système. Demain, quand on annoncera que Kyoto n'est pas tenable alors ils s'émouvront de cette croissance bête et méchante dans un article de la rubrique écologie.

Le Point nous dit que "jamais, depuis 37 ans que le FMI publie ses études de conjoncture, l'économie mondiale ne s'est aussi bien portée : 4.9% en 2007" avant de préciser que "la planète est en plein boum (sic). Pour le FMI, les dangers sur la voie de l'expansion semblent reculer. L'inflation est revenue sous contrôle. Les prix du pétrole se stabilisent (...) Dommage que ces six belles années d'échappée belle n'aient pas profité à la France". 
Il interviewe Philippe Aghion, membre de cette commission, qu'il qualifie de gauche. Celui-ci préconise "le renforcement de la concurrence, en particulier dans le commerce. Les lois Royer, Raffarin ou Galland avaient pour but de protéger le petit commerce, mais elles ont eu surtout pour effet de restreindre la concurrence entre les grandes surfaces. Un signe ne trompe pas : la part du hard discount en France est de seulement 13%, contre 40% en Allemagne et 35% en Belgique" et de poursuivre "ce sont les réformes structurelles et leurs effets sur l'innovation qui assureront l'augmentation durable de notre croissance". Cela fait rêver, tous au hard discount dans une société ultra-concurentielle et ultra-libéralisée . Il conviendrait alors de définir le mot durabilité....
Nicolas Baverez , toujours dans Le Point (je ne suis pourtant pas fan de cet hebdo), aspire à une "base productive compétitive dans le grand marché et l'économie ouverte" "ce qui conduit à proscrire toute forme de protectionnisme et de dirigisme". 
Les notions environnementales, de durabilité et même de développement durable leur semblent totalement étrangères. Ils comptent sans doute sur la main invisible, chère aux libéraux, pour nous sauver.

La composition de la commission ne laisse pas la place à des spécialistes de l'environnement mais plutôt à des chefs d'entreprises, des psychologues. C'est plutôt la sous-représentation des économistes que souligne la presse. Attali cite alors Kenneth Boulding : "un économiste est un expert qui saura parfaitement vous expliquer demain pourquoi ce qu'il a prévu hier ne s'est pas passé aujourd'hui". Je lui renvoie une autre citation de cet économiste, inscrite dans l'en-tête de ce blog.

Les travaux de la commission devront être rendus en même temps que ceux du Grenelle de l'Environnement, fin octobre, mais soyons certains qu'il n'y a aucune passerelle entre les deux réflexions. Les écologistes travaillent dans leur coin, se donnent bonne conscience mais les "réalités économiques" ne doivent pas être polluées ! D'ailleurs la lettre de mission de M. Attali, signée de MM. Sarkozy et Fillon, ne fait aucune allusion à l'environnement ni au développement durable. Ils proposent le soutien et l'aide de différents Ministères (économie, justice, du travail, budget) en omettant le Ministère de l'écologie, du développement et de l'aménagement durable. Ce fameux super ministère a pourtant un nom pas tout à fait hors sujet !

Illustration : croissance.. des inégalités depuis 1980. Indictateur alternatif, le BIP40.

Repost 0
Published by Sébastien - dans Economie
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 22:32
10-06pano-p9-2.jpgUne nouvelle fois, voici que je fais suivre une chaîne. Il ne s'agit pas de raconter sa vie mais de créer une espèce de réseau de blogs "bloggers for positive global change" qui contribuent à soulever la nécessité de l'urgence écologique. C'est donc Elodie et son blog Repor'Terre qui m'a cité  et qui me laisse le soin de propager la chaîne vers 5 autres blogs. 
Avant de préciser mes choix, je relaye le parcours bloguesque qui a conduit à cet article. C'est donc parti des USA et c'est arrivé je ne sais comment chez , Dilettante puis chez Benka, Isabelle et So-Ann et enfin Elodie.

Voici la règle du jeu :
  1. - Quand vous êtes choisi, écrivez un billet contenant les liens de cinq blogs qui, selon vous, contribuent à changer le monde dans une voie positive.

    - Dans votre billet, assurez-vous d’avoir bien lié ce billet pour que les personnes retrouvent l’origine exacte de leur participation à la chaîne. 

- Laissez un commentaire ou un message aux blogueurs qu vous avez choisi afin qu’ils sachent qu’ils font maintenant partie de cette chaîne.

- Vous pouvez fièrement arborer la bannière Bloggers For Positive Global Change avec un lien sur le billet que vous venez d’écrire (ça, c’est en option).

Donc, voici les 5 nominés...

- Aleske de "Je digresse". Je fais honneur à Toulouse avec Aleske, étudiant toulousain mais aussi saint-gaudinois,  qui aborde régulièrement tous les problèmes liés au transport.

- Belan. Ce jeune urbaniste nous éclaire sur le rôle très politique, en particulier du point de vue social et environnemental, de son métier.

- Le Platane et sa feuille. Encore un Toulousain pour des infos et commentaires très... toulousains !

- Le plancher des vaches. 2 apprentis écolos nous font partager leurs expériences et leur approche de la simplicité volontaire.

- Tout simplement. On reste dans la simplicité volontaire avec cet objecteur de croissance.

 

Repost 0
Published by Sébastien - dans Autre
commenter cet article
23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 21:53

connerjohnny.jpgLes Etats-Unis ont tué officiellement et légalement la 1411ième personne depuis le rétablissement de la peine de mort en 1974, hier au Texas . Cet Etat, principal exécuteur américain, en est à sa 400ième victime. L’Union Européenne s’en est émue auprès du gouverneur, Rick Perry

La présidence Européenne rédigeait ce communiqué :

« . (…) L'Union européenne demande donc instamment à M. Rick Perry, Gouverneur du Texas, de faire tout ce qui est en son pouvoir pour surseoir à toutes les exécutions à venir et d'envisager l'instauration d'un moratoire dans l'État du Texas.
 
L'Union européenne s'oppose sans réserve à la peine de mort en toutes circonstances et n'a cessé d'appeler à son abolition universelle. Nous estimons que l'abolition de la peine de mort est essentielle à la protection de la dignité humaine et au développement progressif des droits de l'homme.
 
(…)L'Union européenne se félicite de sa coopération avec les États Unis sur toute une série de questions touchant aux droits de l'homme dans le monde et y attache une grande valeur. Elle saisit donc cette occasion pour appeler une nouvelle fois à l'instauration par les autorités américaines, tant au niveau fédéral qu'à celui des États, d'un moratoire sur l'application de la peine de mort, en attendant son abolition légale."

La réponse Texane est plutôt sèche et agressive :

logo-right.jpg
« Il y a  230 ans, nos ancêtres ont combattu dans une guerre pour se libérer du joug d’un monarque européen et pour gagner la liberté d’auto-détermination. Les Texans ont, il y a bien longtemps, décidé que la peine de mort est une punition juste et appropriée pour les crimes les plus horribles commis contre nos citoyens. Tandis que nous respectons nos amis en Europe, faisons bon accueil à leurs investissements dans notre Etat et apprécions leur intérêt pour nos lois, les Texans font du bon travail en gouvernant le Texas.» 
En résumé, les Européens, on vous a virés lors de la guerre d'indépendance alors maintenant occupez-vous de vos oignons !

M. Perry n'aurait donc pas de leçons à recevoir de l'Europe en matière de Droits de l'Homme. On peut être rassuré en lisant le site du Texas Department of Criminal Justice (TDCJ). Le département Texan de la justice criminelle se donne pour mission de "fournir la sécurité publique, de favoriser le changement positif du comportement des contrevenants, réintégrer des contrevenants dans la société, et aider les victimes de crimes." Il s'est édicté une philosophie et sera ainsi " ouvert, moral, et responsable envers nos concitoyens et fonctionnera en coopération avec d'autres entités publiques et privées. Nous stimulerons un milieu de travail de qualité exempt de polarités et respectueux de chaque individu. Nos programmes fourniront un continuum de services compatibles avec les normes actuelles, confineront , dirigeront, et traiteront les contrevenants criminels d'une façon innovante, rentable, et efficace" .  La peine de mort est-elle innovante, rentable et efficace ? 

Le couloir de la mort au Texas  est en effet géré par le TDCJ depuis 1928. 379 prisonniers y attendent actuellement leur exécution (3254  pour les USA), certains depuis plus de 32 ans tandis que le plus vieux est âgé de 70 ans.

10-06pds1.jpgJohnny Conner, la dernière victime de l'Etat, était noire (on parle race là-bas), comme 41.4% des condamnés à mort, et avait 23 ans au moment des faits qui lui ont été reprochés. Il est resté 8 ans dans le couloir de la mort soit un peu moins que la moyenne (10.26 ans). Son décès est survenu environ 7 minutes après le début de l'injection du thiopental de sodium.  Le coût des substances léthales s'élève à 86.08$. Dans quelques jours il sera même possible de connaître sa dernière déclaration avant de mourir. Ces chiffres morbides, que j'étale de manière provocante et avec dégoût, ont certainement pour but d'être dissuasifs puisqu'il paraît que c'est un des avantages de la peine capital. Cet argument est pourtant réfuté par nombre d'associations, de gouvernements et par l'ONU. 
Les USA autorisent depuis 1996 les proches de la victime à assister à l'exécution du meurtrier. Comme pour cultiver le sentiment de vengeance, de haine mais tout en continuant à favoriser une société créatrice d'inégalités, de pauvreté.  Il est grand temps que les USA prennent le chemin du moratoire, dernière "démocratie" avec le Japon à appliquer cette sentence juridique.

 En attendant,12 autres exécutions en principe auront lieu jusqu'à la fin de l'année au Texas (3 à la fin Août dont Kenneth Foster, voir le premier commentaire), la routine. Il paraît que les opposants à la peine capitale sont minoritaires là-bas et que même les journaux relatent très peu ce genre d’infos.

En attendant également, le 10 octobre aura lieu la journée mondiale contre la peine de mort. Quelques liens intéressants pour passer à l'action et mettre la pression : Amnesty International, ACAT, Coalition mondiale, Ensemble contre la peine de mort, Pékin 2008.

Photos : Johnny Conner qui a été exécuté hier (crédit tdcj) - Rick Perry, gouverneur du Texas (Etat du Texas) - Courbe des exécutions aux USA (bureau of justice statistics).
Repost 0
Published by Sébastien - dans Droits de l'homme
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher