Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 22:29
Bruit Qui Court est un groupe de rock toulousain. Je les ai découverts en juin dernier et j'ai de suite accroché à leur rage et leur musique. Pour la définir, pas la peine de s'embêter, il suffit de recopier leur site web (et de piquer la photo par la même occasion)  "Etre ensemble sur scène, c'est chanter ce qui nous blesse, se moquer d'une société. Etre Bruit qui Court, c'est accepter de voir l'accordéon se mêler au hip-hop, le saturé embrasser l'accoustique, le derbouka réchauffer la caisse claire." Bref, 5 musiciens qui font du bien aux oreilles !
Vendredi 13 janvier (21h) ils se produisent à la Mounède à Toulouse. A cette occasion ils enregistreront un album live autoproduit. Je me permets donc de relayer cette date et de vous inviter vendredi soir à venir faire du bruit sur le disque !
Site web : http://bruitquicourt.free.fr
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Culture
commenter cet article
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 21:16
Je viens de (re)découvrir un petit test sur internet qui permet de se positionner politiquement. Il faut répondre à 12 questions sous forme de QCM. Faites-le tranquillement, en conscience, et bien entendu seul. Les thèmes abordés sont vastes : impôts, mondialisation, délinquance, immigration, religion, drogue, avortement, entreprises... Evidemment le résultat ne sera pas la vérité absolue mais il sera très proche de la réalité. Pour ma part ça confirme tout à fait ce que je pensais... verdict top secret !
Une bonne idée pour ceux qui se disent non concernés par la politique, qui ne savent pas trop où se situer (il doit y en avoir pas mal car  la France balance entre la droite et la gauche au fil des élections), voire qui se disent "apolitiques" (mais personne n'est apolitique).
Le lien : http://www.politest.fr
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Politique
commenter cet article
10 janvier 2006 2 10 /01 /janvier /2006 19:05
Dans l'article précédent sur le film "The Lord of war", j'évoquais l'hypothèse d'une résolution pour un éventuel engagement associatif. Admettez qu'évoquer l'hypothèse d'une éventualité, ça laisse peu de chance à la concrétisation, comme bon nombre des résolutions d'ordinaire oubliées dès février... Ehbien, je vous prends comme témoins, j'ai réfléchi et je vais, sous vos yeux, prendre 4 (quatre) résolutions. Régulièrement je vous tiendrai informés de leur état d'avancement et de leur respect par l'intermédiaire de la rubrique "la vie de Sebos31".

1- Ne plus fréquenter les hypermarchés et privilégier les circuits locaux pour les achats. J'adhère déjà aux "Jardins de Cocagne" pour les légumes qui viennent donc du Tarn-et-Garonne. Cela implique de choisir des magasins plus près de chez moi. Ce sera assez facile car j'ai abandonné Carrouf depuis déjà quelque temps même si je m'y suis surpris lundi 2...

2- Faire moins de kilomètres en voiture qu'en vélo (vélo "sportif" et vélo "déplacement"). Au jour d'aujourd'hui, ça marche puisque je cumule 182 kms à vélo alors que ma voiture qui affichait 163950 kms au compteur au 1° janvier n' a parcouru que 20 kms en 2006 pour aller à ... Carrouf' mais promis on m'y reprendra plus !

3- M'engager dans une association afin de mettre en acte mes idées. A priori je me dirigerais vers Amnesty International ou Artisans du Monde.

4- Ne pas me coucher après minuit en temps normal. Ca peut paraître tout con mais avec cet internet j'ai tendance à rester scotcher devant l'écran jusqu'à des heures avancées, sans plus lire les bons vieux livres ; les réveils sont  difficiles et la journée de travail se décale vers le soir...

Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans La vie de Sebos
commenter cet article
8 janvier 2006 7 08 /01 /janvier /2006 01:49
Seigneur de guerre, c'était le surnom de Charles Taylor, un des pires tyrans africains. Elu président du Libéria en 1997, il démissionne en 2003 avant d'être condamné pour les massacres de Sierra-Leone. Le Libéria est maintenant le premier pays africain à avoir élu une femme à sa tête, Ellen Johnson-Sirleaf, en lutte avec Georges Weah, l'ancien footballeur, au second tour des élections.

Seigneur de guerre c'est aussi le titre d'un film ( The lord of war en VO) qui vient de sortir et que je suis allé voir, à cause du sujet qu'il traite : le trafic d'armes.
Passées quelques improbabilités (le film est pourtant tiré de faits réels) sur la manière dont le personnage central, interprété par Nicolas Cage, gravit les échelons du commerce d'armes et lcertaines scènes trop hollywoodiennes, le film est bien fichu. La première scène met bien dans le bain : une personne sur 12 possède une arme, je dois convaincre les 11 autres nous explique le "héros" en tirant sur son cigare. La suite  est très efficace : la parcours d'une balle, de l'usine américaine jusqu'... à la tête d'un petit africain.

Bien sûr le trafic d'armes c'est une des choses les plus effroyables dans ce bas monde, on sait tous que ce sont des pourris qui le font, que ce sont bien des "riches" qui vendent les armes à ce Taylor et à tous les pays du sud. Mais encore faut-il le dire et le rappeler. A ce propos le producteur du film est français, la France est le 4ième exportateur d'armes, les studios américains ayant refusé. Comme quoi les évidences sont encore difficiles à dénoncer .
Ce que nous rappelle, ou nous apprend pour moi,  la fin du film c'est que les plus grands vendeurs d'armes sont ... les membres permanents du conseil de sécurité de l'ONU. Je rajouterai que 85% des ventes d'armes sont de leur fait. On peut se dire que pour un soldat de ces pays, une balle qui l'atteindra aura sûrement été fabriquée dans son pays, ce même pays qui l'envoie au casse-pipe.
Pour rester dans le cynisme et l'humour noir qui font aussi la force du film, voici le site d'un salon  de vente d'armes qui se tient en France... . Pour agir je n'ai rien trouvé d'autre que la compagne d'Amnesty : Control Arms .

Autant vous le dire de suite, je culpabilise après avoir vu un tel film car comme 99% des spectateurs je suis choqué et révolté et comme 99% des révoltés je tournerai la page demain... Que puis-je faire à part porter le tee-shirt ci-contre en photo ? Toutes les causes valent le coup... Il faut absolument que je m'investisse davantage dans une cause qui me tienne vraiment à coeur, il est temps d'agir. La prise de conscience est la première étape, l'action est la seconde. Au fait je n'ai pas pris de résolution pour 2006, je vais y réfléchir.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Culture
commenter cet article
7 janvier 2006 6 07 /01 /janvier /2006 23:12
Mon voyage au Cap-Vert du 24 octobre au 7 novembre me laisse un souvenir indélébile.

J'ai été marqué par l'accueil des capverdiens, par ce peuple tellement tolérant. La vie y est pourtant difficile, le pays est pauvre car sans ressources naturelles. J'essayais d'imaginer l'inverse... un Capverdien en vacances en France ; je ne suis pas sûr que tant de monde que ça irait vers lui comme on est venu vers nous. En France on a peur de l'autre, on se cache plutôt que d'aller vers lui.

J'ai enfin mis le site à jour avec 4 galeries photos, de la musique (des extraits afin d'éviter le piratage...). J'espère vous faire partager la beauté de ce pays tellement attachant !
Voir la page cap-Vert
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Voyages
commenter cet article
6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 22:53
En faisant un tour à la Fnac j'ai été agréablement surpris de découvrir, au rayon économie, un compartiment "décroissance" qui n'existait pas il y a quelques mois.
Il est vrai que d'une manière générale les ouvrages à la gloire du libéralisme deviennent rares au bénéfice de ceux dénonçant ce système. Certains économistes libéraux tirent d'ailleurs la sonnette d'alarme tel Patrick Artus "Le capitalisme est en train de s'autodétruire". Jai reçu ce livre pour Noël et  je l'ai placé dans la file d'attente des livres à lire...

On sent autour de nous (médias, ambiance générale, discussions avec M. Tout le monde...) que ce système économique n'est pas viable et s'effondre petit à petit en montrant ses limites, en particulier parce qu'il creuse les inégalités sur la planète, sans parler de l'aspect écologique...
Du coup, de plus en plus de personnes s'intéressent à la décroissance, cette théorie économico-politique semble de plus en plus prise au sérieux. Jusqu'à mon travail où je me suis aperçu que la revue "nature et progrès", publication de l'agriculture biologique, circulait. Elle fait une large place à la décroissance.

Pour ma part je suis néophyte en décroissance, outre une conférence et un abonnement à l'excellent bimestriel "La décroissance", je ne me suis pas trop penché sur la question. Lors de cette conférence était projeté un film sur un couple de gersois qui vit complètement à l'opposé de la société de consommation, c'était je pense trop radical. Ce genre d'expérience décourage plutôt qu'autre chose.
Mais le livre collectif  "Objectif décroissance"  figure en première position de la liste d'attente, il m'informera certainement plus largement sur la question. Ce qui est sûr c'est que j'adhère à fond au principe de base "Ceux qui croient qu'une croissance éternelle est possible sur une planète aux ressources limitées sont des fous ou des économistes". Et pourquoi pas participer à quelques groupes de discusison sur le sujet sur Toulouse... à voir. Deux sites internet pour s'informer : toulouse décroissance   décroissance.info

Je ne serais pas étonné de voir une nouvelle rubrique au rayon librairie de la Fnac intitulée "crise pétrolière". Le nom correct serait "fin du pétrole" mais ça fait trop peur alors que "crise" donne le sentiment que la situation est réversible, que c'est un mauvais moment à passer, en d'autres termes ça fait davantage croître les ventes...
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Economie
commenter cet article
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 20:36
Voici un petit bouquin dont je me suis délecté pendant les fêtes.

Il y a pas mal de temps j'ai aperçu ce livre sur le bureau de mon chef. M'en ayant dit le plus grand bien, j'ai eu l'idée de l'offrir à ma cousine, étudiante en DRH !!! A mon tour je l'ai entre les mains (je suis un vrai salaud d'offrir un livre avec l'objectif inavoué de le lire...). Après tout les futurs DRH ne doivent pas apprendre que ce qu'on leur dit dans les écoles mais prendre un peu de recul !

Tous ceux qui ont la chance, ou la malchance,  de travailler dans une structure assez grosse vont se régaler et se dire "mais c'est complètement vrai".
Corinne Maier nous explique en quoi notre petit rôle dans le monde de l'entreprise est ridicule, ne vaut rien. Tout n'est que foutaise et glandage. Alors que la Société (avec un grand S) sacralise le travail, en fait la valeur la plus élévée, notre boîte nous fait croire qu'on est quelqu'un, qu'on a des "responsabilités" ! En fait, du look au langage, en passant par les relations, les réunions, il s'agit d'une immense hypocrisie car finalement on travaille pour bouffer , non ?

Même sur mon lieu de travail, pourtant une administration publique (mais les techniques "managériales" du privé font bander le secteur public), je retrouve parfaitement les descriptions au poil des collègues, du traitement des employés (oups pardon, de la gestion prévisionnelle des emplois ...), du "management"... On se la joue au maximum pour brasser du vent.
Pour le plaisir je vous livre mes termes préférés et souvent entendus :  "communauté de travail", "repyramidage", "fonction transversale", "gestion en mode projet", "capacité d'expertise", "interopérabilité"... Je reconnais qu'on n'est pas très fort en anglicismes ! Notre maîtrise minable de l'anglais n'en n'est pas la cause, elle devrait au contraire être incitative selon l'auteur !

Ultime recommandation "l'idéal est de viser à "être placardisé".
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Culture
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 00:00

A l'occasion des fêtes de fin d'année, les villes et villages se parent de guirlandes lumineuses afin d'égayer les rues des centres-villes. Cela permet de mettre en évidence le patrimoine culturel et architectural, de reposer les gens et les mettre en condition pour consommer et dévaliser les magasins, bref leur souhaiter de bonnes fêtes.
Depuis quelques années (3 ou 4, guère plus), ces décorations fleurissent chez les particuliers. Qui n'a pas remarqué cette année la débauche de lumière dans les jardins des pavillons ?

 Le clou du spectacle, la musique !

Il convient tout d'abord de décrire les observations rigoureuses effectuées dans plusieurs régions françaises.
La guirlande lumineuse (la lumière est indispensable car elle conditionne l'effet visuel depuis la route) est bien entendu leader. Elle s'utilise pour souligner les arêtes des maisons (achetées sans doute à crédit), les contours du toit et orne également les arbres. Parmi eux, le plus grand  est surmonté d'une étoile  dont je ne préfère pas imaginer les risques pris pour l'accrocher !!!
Ensuite, de nombreux objets et personnages trônent au milieu de la pelouse, mis en valeur par... la guirlande lumineuse ! Le père Noël est bien entendu le personnage central . Il est affublé en général de certains accessoires : sur un vélo, accroché à la gouttière (il s'agit là de la déco de base non lumineuse visible également chez les "hors-compétition") ; sur un traîneau tiré par des rennes. Il pose généralement à la manière d'un nain de jardin au milieu d'un carré de pelouse bien tondue. Les nains de jardin ont eu leur front de libération, à quand celui des pères Noël lumineux ?
Clou du spectacle, la musique. Véridique,  un "douce nuit" a été entendu au milieu de cette débauche d'objets tous plus magnifiques les uns que les autres !
Evidemment, plus il y a de lumières au m2 et de couleurs, plus réussi sera le spectacle. Et oui il s'agit bien d'un spectacle puisque j'ai pu assister, dans une commune dont je tairai le nom, à un véritable pèlerinage familial avec crépitement de flash !!! Le décorateur devait être sacrément fier !!!

Une compétition acharnée

Ce phénomène m'intrigue depuis l'année dernière ; j'ai donc tenté de le comprendre. Mon observation me montrait que les maisons individuelles décorées se situaient dans les mêmes quartiers et qu'une inflation substantielle des moyens mis en oeuvre s'opérait d'année en année. On assistait donc à une course à la décoration entre voisins. La puissance électrique doit être impressionnante. Serait-ce une mise à l'épreuve d' EDF, entreprise privée ? J'en doute. Parmi les artistes certains ont bien dû acheter quelques actions et vu le cours, ils n'ont pas intérêt à le faire baisser davantage...

Non, il s'agit d'une compétition entre voisins. Chacun essayant de faire mieux que l'autre pour montrer son travail, montrer sa maison. D'ailleurs de source fiable on m'a rapporté une réflexion d'un gamin "cette année on a bien décoré la maison mais c'est encore un peu moins bien que X (les voisins)". A quand le 4X4 enguirlandé ?
Dans le secteur de la COMAGA (Communauté d'Agglomération du Grand Angoulême), la compétition est même attisée par un concours qui décerne le prix de la maison la mieux décorée.

Bonnes fêtes quand même

Outre le côté un peu kitch et beauf', mais ce n'est que mon avis, cette compétition est pour moi malsaine. Nous vivons dans une société où la compétition entre individus est devenue la règle. Il faut toujours faire mieux que l'autre, posséder plus ou du moins faire croire qu'on a plus de choses, qu'on a mieux réussi. De plus, les modes sont dictées par la publicité et s'en écarter relève de l'anormal, presque du trouble mental. Donc, pour être reconnu, il faut faire comme les autres mais en mieux.

Bon allez, c'est fête !!!! Et si on imaginait un instant que nos vies sont lumineuses et que notre avenir l'est aussi ?

Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
26 décembre 2005 1 26 /12 /décembre /2005 01:54
Je devais quand même commencer ce blog par une présentation approfondie de l'auteur.

Je crois que le plus simple est de vous diriger vers ma page perso : sebos31.

Celle-ci présente pas mal de photos mais aussi quelques pages en rapport avec mes centres d'intérêt (pas tous, c'est pourquoi j'ai fait ce blog, on en reparle plus bas...) : cyclisme, cinéma, concerts...

Alors pourquoi s'encombrer avec un blog ? Sur mon site j'ai souvent songé à faire quelques pages de réactions sur l'actualité, publier des coups de gueule ou de coeur... mais l'ergonomie et mes connaissances informatiques rendaient la chose compliquée et contraignante. Ce blog est en revanche parfait pour ça ! Sebos31 le site et Sebos31 le blog sont donc parfaitement complémentaires. Bon surf !
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans La vie de Sebos
commenter cet article
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 00:00

"Et si on arrêtait d'écouter de la soupe". Voilà le slogan de la compil que sort Radio Néo.

Disponible sur le web (très bonne qualité audio), cette radio, que je viens de découvir, émerge véritablement.

Les radios musicales du PAF c'est du formaté, des playlists étudiées au moindre centime, des artistes hyper connus qui passent en boucle.
Jusqu'à présent pour me sortir de ce carcan commercial j'avais trouvé le Mouv', Ouï FM et, bien sûr, France Inter la plus éclectique des radios.
Les deux premières se sont spécialisées dans le rock français avec finalement un peu toujours les mêmes stars de la nouvelle scène rock.
Pour le Mouv', elle se destine désormais aux adolescents avec ses émissions de tchatche tout droit venues des radios privées. Mais pourquoi une radio publique comme le Mouv' (qui n'a rien à vendre, contrairement à Inter, à part un numéro de SMS...) essaye-t-elle de concurrencer les privées  et joue-t-elle la course à l'audimat qui aligne tout le monde par le bas ? [ Une des conséquences quasi systématique de la concurrence, est de tirer la qualité vers le bas, quelque soit le domaine]. Radio Néo s'y fourvoie d'ailleurs avec Maurice, ce gars qui "se la joue" et est en complet décallage avec l'esprit de la radio.

Un numéro de SMS, seule chose à vendre

Tant qu'on y est, une autre petite critique. Il est en effet impossible de connaitre le nom de l'artiste en cours de diffusion... sauf à envoyer un SMS. Outre l'aspect mercantile de la chose, les non-possesseurs de portables (comme moi) sont bien avancés et au moins ne se feront pas prendre au piège (voici un avantage de ne pas posséder l'appareil devenu un nouvel organe de l'homme, voire son nouvel orgasme !)

Bref... Radio Néo "libérateur de talents" laisse leur chance à pleins d'artistes complètement inconnus, ce qui permet d'y écouter des styles très différents, des trucs vraiment originaux, le tout cadencé par des valeurs sûres (M, les Ogres, Camille, Tryo...).

 A Toulouse nous avons radio Mon Païs qui joue dans la même veine mais en mettant l'accent sur les artistes régionaux, mais aussi les initiatives, les associations... 90.1 Mhz sur la région toulousaine.

Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Médias
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher