Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 21:40
Voilà une question que je me pose depuis que j'ai intégré l'établissement public sous tutelle du ministère de l'environnement qui m'emploie :

Les entreprises, établissements et administrations qui travaillent en rapport avec l'environnement sont-ils écologistes ?

Je pensais la réponse évidente, m'étant moi-même dirigé vers l'environnement en grande partie à cause de ma "fibre verte". Or, aujourd'hui je réponds : pas plus qu'ailleurs.
Pour moi travailler où je suis actuellement représentait (et représente encore un peu), outre le prestige du nom de l'établisement dans ma tête, l'exercice d'une mission de service public dans l'intérêt général de la collectivité (argument jamais lu dans les lettres de motivation que je vois), en rapport avec un domaine noble : la protection de l'environnement. L'idéal pour moi quoi !

Je me revendique écolo mais je suis très loin d'être irréprochable et bien entendu je suis plein de contradictions. Disons que je réfléchis à l'impact environnemental de mes actes en essayant de les rendre les moins préjudiciables possibles, tout en menant une vie normale et moderne. En fait pour moi le respect que j'ai pour l'homme est en relation directe avec le respect que j'ai pour la nature. Tout est lié et c'est pourquoi l'écologie peut constituer un véritable programme politique et ne doit pas constituer une simple partie de nos préoccupations qui sera traitée une fois que le reste sera réglé. Cette démarche intellectuelle est personnelle et je pensais que les établissements  de l'environnement et leur personnel l'avaient faite.

Concernant les entreprises privées, leur cas est désespéré car pour moi le rapport du capitalisme à l'écologie étant : polluer pour faire de l'argent et faire de l'argent en dépolluant. Je n'en parlerai donc pas.

Je me concentrerai sur l'établissement qui m'emploie (250 personnes) sans toutefois parler du fond de sa politique, qu'il ne décide pas seul mais qui se situe dans l'unique hypothèse du productivisme croissant.

Il existe une circulaire du premier ministre qui demande à ses ministres que les établissements publics soient "exemplaires" avec des objectifs chiffrés très précis. Cette circulaire n'a pas du tout été relayée et est inconnue sur mon lieu de travail. Si l'exemplarité est la même que pour les 35h, auxquelles nous sommes passés plus de 2 ans après ce qu'imposait la loi, on n'y est pas encore !

Circulaire du Premier Ministre aux différents ministres (pdf).

Passons... Le fait le plus significatif reste le tri du papier. Je n'étonnerai personne en disant qu'une administration est extrêmement consommatrice et donc productrice de papier , surtout quand on voit  le nombre de personnes imprimer leurs courriels, même les plus courts ! Linformatique n'a pas réduit la consommation, elle l'a augmentée.

Quand Toulouse a mis en place le tri du papier et des autres déchets recyclables, mon employeur n'a évidemment rien fait. Il a fallu des agents, choqués comme moi, pour mettre en place ce tri et créer un petit groupe informel : les Tritons. Coup de chance, la mairie nous a gracieusement mis à disposition des bacs bleus alors que nous n'y avons pas droit . Nous devrions passer par un prestataire privé qui refuserait au passage une grande partie de nos papiers (présence d'agrafes, de plastiques...). Ce tri a été relativement bien accueilli. Jeter son papier dans les bacs spéciaux est devenu un réflex.

Une compétence régionale mais des voyages en Amérique

Pour le reste, les lumières allumées dans les bureaux vides sont légions. Chaque mois nous avons droit au récapitulatif de nos consommations téléphoniques, internet, il devrait y avoir aussi nos consommations d'électricité, de papiers et.... d'essence.

Voilà un point sensible. Les véhicules. La circulaire citée précédemment impose des voitures de moins de 140 g CO2/km. Nos 307 essence font 159 g CO2/km. Mais ces grosses voitures sont sacrées. J'ai entendu que faire les déplacements longs en Clio n'était pas supportable. A ma connaissance, jamais l'argument environnemental n'a joué dans l'achat de ces véhicules.
Le test GPL a pourtant été tenté mais pour être vite abandonné par le mauvais accueil des employés. Il y a eu une seule voiture au GPL. Pour avoir un bilan objectif de cette expérience, ce n'est pas évident. Pêle-mêle, cette voiture était de mauvaise qualité car non équipée d'origine et il a fallu passer par un marché public national (pourquoi n'est-ce pas le cas sur le reste du parc?), il n'y pas assez de pompes GPL, elle n'était pas assez puissante...

A propos des déplacements, le problème va au delà. Une question que je me pose souvent : ce que j'apporte lors d'un déplacement est-il plus profitable pour l'environnement que la pollution qu'il produit ? La réponse est évidemment non mais la question est simpliste, elle mérite toutefois réflexion. Combien de réunions inutiles à Paris, au Mexique, au Salvador ? Quelques solutions consistent à regrouper les déplacements (pourquoi ne pas mettre en place un système de co-voiturage ?), à prendre le train et bien sûr à les limiter.

Côté voitures personnelles, les 4X4 sont présents dans les mêmes proportions qu'ailleurs et il n'est pas rare d'entendre des discussions sur les derniers monstres sortis...
Je ne m'étendrai pas sur les fontaines à eau de source munies de gobelets plastiques (les Tritons ont distribué des tasses mais personne ne les utilise, l'eau y aurait moins bon goût dedans...).

Mais l'espoir existe. Le budget pour un éco-bilan a été voté (sur demande des Tritons). Il s'agit de quantifier les consommations et les rejets dans tous les domaines de la vie de l'établissement. Après il faudra s'atteler à les diminuer. Les économies pécunières en perspective devraient aider.

Pour conclure je donnerai le nom du ministre de l'environnement qui, d'après plusieurs de mes collègues, a fait le plus de mal : Dominique Voynet (les Verts) . Je n'ose d'ailleurs pas dire que je me sens proche des idées des Verts.

photos : http://www.chez.com/hymenopterius/ - le triton est très sensible à la pollution
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Social
commenter cet article
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 19:21
Vous vous rappelez ? Ariel Sharon, le premier ministre israëlien, a été victime de plusieurs attaques cérébrales il y a quelque temps. On l'avait donné pour mort. Les médias en faisaient des flashs spéciaux et la "une" de leurs journaux et l'on s'attendait tous à une coupure des émissions pour l'annonce de sa mort.
Quelques semaines après, hors de danger, impossible d'avoir la moindre nouvelle de l'homme. Silence total !
Les médias outre le fait de dire tous la même chose au même moment, ne prennent décidément aucun recul sur leurs informations. On est clairement dans le sensationnel.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Médias
commenter cet article
8 février 2006 3 08 /02 /février /2006 23:01
Je sors un peu déçu de cette journée de mobilisation contre le CPE. 15 000 personnes selon les organisateurs, 3000 selon la police. Mon expérience des manifs me pousse à dire 10 000. C'est très moyen même si sur le plan national c'est pas mal. Les gens ne se sont pas mobilisés. Concernant mes collègues, nous étions 5 sur environ 180.

Comme prévu les salariés ne se sont pas bougés. Mon syndicat n'avait pas sorti les moyens habituels. Le cortège était donc en grande majorité étudiant et lycéen. Au moins c'est vivant, animé et bruyant !!
Je trouve ça quand même dommage que les personnes avec qui j'ai discuté et qui se disent plutôt contre le projet de CPE, aient suivi ce mouvement de loin, sans se sentir impliqués. Même si les plus âgés n'ont pas galéré pour trouver du travail, qu'ils pensent au moins à leurs enfants et leurs petits-enfants.
A contre-courant des syndicalistes, j'ai plus de mal à me motiver pour les causes corporatistes (salaires par exemple) que pour les mouvements plus collectifs tels la sécu, le CPE, la mondialisation ultra-libérale...

Au passage, après le carton rouge à Galouzeau de Villepin brandi par les manifestants, j'adresse un carton jaune à la CGT qui dégueulasse les rues toulousaines avec du papier (photo ci-contre). Ils disposent spécialement pour cela d'un fourgon dans lequel sont entreposés d'énormes rouleaux de papier blanc. Les centaines de kilos (c'est de cet ordre de grandeur à mon avis) de papiers dispersés représentent certainement plusieurs mois de tri sélectif sur mon lieu de travail. Ce papier n'est, de plus, pas recyclé (nettoyage et élimination à la charge de la collectivité) et laisse les rues dans un état déplorable donnant des syndicalistes l'image de gens respectueux des autres et de l'environnement...
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Social
commenter cet article
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 19:31
Cette magnifique citation est de Laurence Parisot, Présidente du MEDEF et remplaçante du baron Sellières. Elle date de septembre 2005 et concernait le CNE.

Depuis, un autre pas vers la précarité de l'emploi a été franchi avec le CPE. Les jeunes de moins de 26 ans pourront être embauchés avec une période d'essai de 2 ans. On nous ressasse, côté Etat et côté entreprise, le développement durable.
J'ai l'impression que c'est du développement précaire vers lequel on nous dirige, c'est à l'inverse du durable.

Sur le fond, les entreprises n'embauchent-elles pas car la période d'essai est trop courte ? Je ne le crois pas car elles recourent déjà largement aux stages, à l'intérim aux CDD. Dans notre système où la consommation et donc croissance est la (fragile) clé de voûte, précariser les travailleurs, mettre des freins à leur projets relancera-t-il la consommation ? C'est du très court terme tout cela, ça rassure les patrons au moment où la conjoncture s'éméliorerait légèrement (rappellons que le CAC 40 a pris 25% en 2005 alors que "la France est genou"...).

On a l'impression que le progrès social serait arrivé à son sommet et que désormais il faudrait revenir en arrière alors que dans le même temps la productivité augmente. On peut donc se dire qu'en contre-partie les prix vont baisser mais .... l'inflation se maintient. On pourrait se dire, le CPE va résoudre les problèmes du chômage mais alors en échange il n'y aura plus d'emplois-stages autorisés... que nenni,  on les légalise en demandant une rémunération après 3 mois.... payés 30% du SMIC !!! Alors on se dit le CPE va motiver les patrons mais en contre-partie le gouvernement va quand même favoriser le CDI pour qu'il reste la référence en réduisant les charges sociales (recettes favorites de l'UMP, baisser les charges) ... rien du tout, c'est le CPE qui bénéficie de la réduction de charges.Comprends rien...

De mon côté, je serai bien entendu dans la rue demain pour faire passer le message au gouvernement. Malheureusement mon syndicat n'a pas déposé de préavis de grève. Je trouve cela regrettable car la semaine dernière, pour l'augmentation des salaires dans la fonction publique, il avait déposé un préavis. Pour moi le combat contre le CPE est bien plus important que les salaires dans la fonction publique...

Demain 7 février, je souhaite que le maximum de Toulousains se rassemble à 11h en bas des Allées Jean-Jaurès !

A ceux qui sont contre ce CPE mais sont résignés je réponds que rester chez soi à brailler ne sert à rien. Un gouvernement, qui plus est 1 an avant les élections, ne peut pas rester insensible à la rue. L'histoire nous l'a montré à maintes reprises.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Social
commenter cet article
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 19:07
J'ai aimé cette réplique de Dominique Voynet (les Verts) sur RMC Infos aux Grandes Gueules à la question "l'écologie est-elle de gauche?" : "oui [...] parce que les causes de la dégradation des écosystèmes et de l'environnement sont les mêmes que les causes de l'exploitation de l'être humain, c'est l'organisation et le système de production qui nous proposent comme seul horizon : produire, consommer, produire, gaspiller".
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Politique
commenter cet article
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 13:54
Hier, sur RMC Info, le journal de 13h évoquait un problème de la plus haute importance : l'accroissement des personnes ayant perdu des points sur leur permis. La présentatrice expliquait que c'était "en partie la faute aux radars automatiques".  Par la suite elle donnait la parole aux Automobiles Clubs de France, pas lobbyistes automobiles et libertés individuelles pour un sou !
C'est bien vrai ça, ces radars sont une atteinte à la liberté individuelle, la liberté de rouler à la vitesse souhaitée, la liberté de mettre la vie des autres en danger (j'allais dire dans son gros 4X4 mais là ça devriendrait un brin moqueur...). Pour compléter les propos de cette présentatrice, je dirai qu'une autre partie est dûe... aux alcootests !  Si on n'a plus le droit de rouler bourré, à fond, c'est signe que l'on est dans un état policier ultra répressif.  Liberté chérie...
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Vie en société
commenter cet article
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 13:37
Hier je me suis mis en quête d'une paire de chaussures. Je suis rentré bredouille. Pourtant je ne suis pas difficile, du moins je n'ai pas l'impression de l'être.
Le problème réside plutôt dans la pointure. Je chausse du 39 ! Et je vous jure que ce n'est pas de ma faute. Pratiquement tout ce que j'ai vu débute au 40 voire au 41.  Chez les enfants pas mieux, le 39 n'est pas très courant et les modèles ne sont pas les mêmes.
En rentrant, qu'entends-je à la radio ? Les Français sont plus grands, les fabricants de textiles vont repenser les tailles... Aïe, aïe, aïe, je suis mal barré ! Pour les pantalons ça va être encore pire... 
Je me permets de suggérer à l'entreprise textile de créer des tailles supplémentaires plutôt que revoir toutes les tailles... Tout le monde ne fais pas 1m85 pour 80 kg !! Je sais bien que beaucoup souhaitent une société uniformisée où l'on s'habillerait tous pareils, on ressemblerait tous à la même chose, on mangerait tous du Mc Merde et on aurait tous les mêmes mensurations... mais ce n'est pas (encore) le cas. En voilà un problème existentiel !
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans La vie de Sebos
commenter cet article
31 janvier 2006 2 31 /01 /janvier /2006 23:07
Les capitalistes français et luxembourgeois sont sous le choc. Une entreprise  indo-anglo-néerlandaise fabriquant de l'acier, Mittal Steel,  qui se dit "plus grande compagnie mondiale" a lancé une OPA sur le groupe hispano-franco-luxembourgeois Acelor se proclamant "numéro un mondial" dans le même secteur.

Breton, notre ministre de l'économie et Dollé, le PDG d'Arcelor sont scandalisés. Ils nous ressortent le fameux patrotisme économique. On y croirait presque,  leur côté humaniste, leur attachement aux salariés, à leur pays (on y reviendra) ...

Le Clémenceau et l'Inde, ça vous dit quelque chose ?


Seulement voilà, Arcelor licencie (1500 suppressions d'emplois prévues en 2006) comme toute entreprise privée qui se respecte, ferme des usines et tente aussi de manger ses concurrents. Il y a quelques semaines elle a en effet pris le contrôle sur Dofasco, aciérie canadienne, suite à une OPA et après un bras de fer avec un groupe allemand qui avait la préférence des Américains.
Patriotisme économique ? oui mais dans un seul sens. Manger des autres c'est bien, c'est le signe du rayonnement de la France et de l'Europe à travers le monde mais se faire manger c'est un scandale ! Surtout par des Indiens (le PDG et son fils qui dirigent Mittal sont indiens mais vivent à Londres). L'Inde, tient, c'est là où notre cher pays envoie le porte-avion Clémenceau se faire désosser, et par la même occasion désamianté, au plus grand mépris des droits de l'homme et du travailleur....

Qui de Mittal ou d'Arcelor est le plus "social et responsable" ?

Mittal paye ses impôts en Hollande, lieu du siège et Arcelor au Luxembourg, bien connu pour sa transparence et son éthique financière !
Mittal possède des usines en France dont une aciérie en Moselle et d'après ce que disait un syndicaliste à la radio ce matin, ce n'est ni mieux ni pire qu'ailleurs.

Le Luxembourg est actionnaire majoritaire d'Arcelor avec ... 5.6% des parts. Son PDG affirme pouvoir conserver 15 à 20% des actions. Le reste ce sont en grande partie ces fameux fonds de pension qui ne sont là que pour gagner de l'argent. Faire une marge nette de 30% en revendant leurs actions les intéresse sans doute plus que faire du "patriotisme économique" à la Breton. Avec ces 15 à 20% on ne va pas aller bien loin car une OPA c'est le rachat de 50% des titres ! Et si Arcelor tentait de répondre par une offre sur Mittal ? Impossible cette dernière contrôle 95% de ses votes.

Déconstruction

Tout cela est décidément absurde. Patriotisme économique ou je ne sais quelle raison débile ça ne veut rien dire. Nos dirigeants (et nous puisque nous les avons élus) construisent ce monde libéral, mondialisé où le chacun pour soi est la règle. Les plus forts gagnent, les plus faibles crêvent. Tout le monde est content, même le bon Français choqué par ce rachat car ça lui permet d'acheter quelques euros de moins sa voiture.
Construisent, j'aurais dû dire déconstruisent puisque le plongeon dans le tout libéral se fait par la casse des protections sociales, de l'éducation, de la santé, etc au profit de la miraculeuse main invisible. A défaut de la voir, beaucoup la prennent en pleine gueule.
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Economie
commenter cet article
30 janvier 2006 1 30 /01 /janvier /2006 22:03
Deux constats par rapport aux déchets  fermentescibles (de table je précise...) :

- ils partent avec la poubelle "normale" et sont incinérés. Pour moi ce n'est pas une destination "durable".

- ma poubelle, que je sors toutes les 2 semaines environ, empeste avec ces déchets qui fermentent au fond.

En conséquence, quoi de plus naturel que le compostage ? Les gens qui ont des jardins le pratiquent couramment. Mais alors si ça marche dans le jardin ça devrait marcher sur le balcon !

Les composteurs du commerce sont très chers et trop gros. Je décide donc de le fabriquer moi-même !
Double problématique : trouver un récipient qui soit aéré et où mes déchets ne vont pas pourrir au  fond. La réponse est dans une poubelle ordinaire de 80L que je parsème de trous pour l'aération et à laquelle j'ajoute un double fond en grillage. Ainsi l'eau ne stagnera pas et l'air pourra également arriver par en dessous. Pour ensemencer mon compost, j'en ai ramené de chez papa et maman.

Au bout d'une semaine, rien ne s'est vraiment passé... Le froid doit ralentir la biologie mais surtout c'est encore un peu tôt. En routine il faut aérer le mélange et le garder humide.

Les questions qui me sont posées :

- que vas-tu faire du compost ? tout simplement pour mes plantes (je n'achèterai plus de terreau et rempoterai plus souvent). s'il en reste eh bien j'en donnerai à des amis ou je l'épandrai n'importe où...

- et les odeurs ? c'est ma grande crainte. S'il y en a, le test s'arrêtera là !

Je ne manquerai pas de vous tenir informés de l'évolution de cette expérience à travers le blog... Si vous avez des questions, des remarques ou des conseils, ils seront les bienvenus !!
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Ecologie au quotidien
commenter cet article
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 00:17
En fin d'après-midi je me suis rendu à une conférence organisée par l'INP Toulouse. Le thème m'intéressait particulièrement : "Energies durables et leurs stockages. Quelles alternatives ?". Points marquants.

Le constat de départ est extrêmement simple. A l'heure où la croissance permet à notre système économique d'exister, les ressources naturelles, elles, décroissent. La situation actuelle ne pourra pas durer éternellement. Il faut donc rapidement modifier notre approche énergétique.
Pour cela trois voies : les économies, l'amélioration de l'efficacité, les énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables sont en majorité transformées en électricité. Pour fabriquer notre électricité, en France, on a clairement choisi le nucléaire , que l'on poussera à la 3° génération prochainement puis la 4° vers 2040. On mise également tout sur ITER (fusion atomique). Mais absolument rien n'est fait puisque la faisabilité n'est pas encore montrée. L'électricité est à 17% d'origine nucléaire dans le monde et à  88% en France ! C'est aussi ce qui explique notre retard très conséquent en matière d'énergies renouvelables.

Les énergies fossiles ont l'énorme avantage d'être stockables facilement et d'avoir un haut pouvoir énergétique. L'enjeu des énergies renouvelables réside donc en partie dans leur stockage.
Il semblerait que l'hydrogène soit une voie d'avenir. Il se fabrique en électrolysant l'eau. Cela nécessite de l'électricité, si possible d'origine renouvelable mais en majorité nucléaire surtout pour la France... C'est donc un moyen de stocker l'électricité. L'hydrogène réagit ensuite avec de l'oxygène pour produire de l'eau (le fameux moteur à eau n'existant pas...) et de l'énergie. C'est la pile à combustible. L'hydrogène à un haut pourvoir énergétique. En revanche il valide la politique nucléaire de la France.

Concernant le rendement énergétique, les moteurs hybrides semblent également intéressants. Ils permettent en effet d'associer un moteur thermique classique, ou pile à combustible dans l'avenir, à des batteries et à un moteur électrique sur le principe du découplage. Le moteur thermique tourne régulièrement à son meilleur rendement et recharge les batteries. Le moteur électrique s'alimente sur les batteries et propulse la voiture. Le moteur essence peut venir en complément du moteur électrique en cas de montée ou de besoin en puissance supplémentaire. D'autre part le moteur thermique se coupe en cas de batteries pleines (descentes par exemple). L'énergie dissipée au freinage est récupérée pour charger les batteries. Ainsi, pour une voiture, le rendement d'um moteur essence est de 15% (85% = chaleur), l'électrique 21% et l'hybride 26%.

Quelques chiffres :

- 30% des énergies fossiles servent à fabriquer de l'électricité qui ne représente que 12% de l'énergie utilisée finale.

- 60% de l'énergie servant à produire de l'électricité part en chaleur.

- Réserves en années (au rythme de consommation actuel) : pétrole 40 ans, charbon 220 ans, gaz naturel 60 ans, uranium 70 ans.

- Un Français consomme 120 kW/jour tandis qu'un Américain du Nord en consomme 350 et la moyenne mondiale est à 72 (tout compris : conso globale pays / nombre d'habitants).

- 25% de l'énergie solaire arrivant sur la Terre y est stockée.

- L'énergie globale consommée sur Terre annuellement est de 140 . Potentiellement l'énergie solaire nous délivre 1200, la photosynthèse 1000, la biomasse 60, l'éolien 50. (le tout X106 GWh).

- La surface de la France en panneaux solaires placés dans le sahara permettrait de fournir toute la Terre en énergie.

- Rejets en g CO2 par kWh: hydroélectricité : 4, nucléaire 6, éolien 3 à 22, photovoltaïque 60 à 150, gaz naturel 427 à 883 et le pétrole 928.

- Scénario officiel doux (2.5% de croissance mondiale par an) : en 2000 l'humanité consommait 12 Gtep (giga tonnes équivalent pétrole) et en 2040 elle sera à 28 Gtep.

Il n'y a pas de solution miracle, l'avenir est certainement dans la diversification des origines énergétiques, le partage. Pour ma part je pense qu'il est primordial de retenir que la sobriété énergétique est la priorité numéro 1. Un produit manufacturé qui fait 3 fois le tour de la Terre avant d'être vendu n'est plus concevable et pourtant c'est une pratique qui se multiplie. Cela implique un virage à 90° voire 180° de nos politiques économiques. Si l'on ne choisit pas de modifier nos  comportements alors on y sera contraint, sans doute dans la douleur.

graphique : négawatt, association de scientifiques et de praticiens pour une réduction de nos besoins en énergie
Repost 0
Published by Sébastien Bosvieux - dans Energie
commenter cet article

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher