Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 21:49

undefinedAvant le débat public sur le grand contournement autoroutier de Toulouse, il y avait eu un autre grand débat, en 2003, c'était celui du barrage réservoir de Charlas
Charlas est une commune située au sud-ouest de Toulouse et au pied de laquelle coule un tout petit cours d'eau. Elle pourrait toutefois voir se dresser un barrage digue de 50 m de haut et retenant 110 millions de m3 sur plus de 600 ha, afin de gonfler les débits de la Garonne et des rivières gasconnes en été.

Le principe est d'aller dévier une partie des eaux de la Garonne (15 m3/S en hiver et au printemps) via une galerie souterraine de 15 km. De là, l'eau est redistribuée, à peu près à débit égal (15 m3/S), entre : 

- la partie gasconne au nord, nord-est par une galerie d'adduction d'une trentaine de kilomètres qui vient alimenter les rivières du Gers en se branchant sur le système Neste existant (réseau qui dévie déjà les eaux de la Garonne par la canal de le Neste et vient réalimenter les rivières gasconnes)

- la Garonne via le ruisseau Nère qui se jette dans la Louge puis dans la Garonne à Muret (amont de Toulouse). Une moitié de ces eaux rejoint le fleuve directement, l'autre est envoyée vers le canal de St Martory. Ce canal dévie l'eau de la Garonne dans la commune du même nom pour servir à l'adduction d'eau potable à l'irrigation à l'ouest de Toulouse.

Vous êtes déjà perdu ? mais non, tout est expliqué ici, c'est un dossier pédagogique pour les lycéens. Bref une retenue grande comme presque 2 fois le barrage de Cap de Long pour les Pyrénéens même s'il est 2 fois plus petit que Tignes ou 12 fois plus petit que Serre-Ponçon pour les Alpins ou encore 360 plus petit que les Trois Gorges pour les Chinois mais là on est hors concours !!! Le plus grand réservoir d'eau du sud-ouest de la France aurait pour objectif le soutien d'étiage et par voie de conséquence l'alimentation en eau potable, en eau industrielle et surtout l'irrigation agricole.

Une nouvelle étude négative

Ce projet, qui trotte dans les esprits depuis plus de 30 ans est aujourd'hui dans un état quasi-léthargique. Reposant sur le dogme de la fuite en avant et du toujours plus, ce barrage ne fait qu'encourager toujours plus de croissance du maïs irrigué, plante exotique pourtant peu adaptée à nos contrées car ayant une croissance estivale. Ce maïs sert à nourrir les canards gras et à l'élevage d'une manière générale afin de satisfaire  notre orgie carnivore. Les porteurs du projet, le SMEAG et la CACG, (le Maître d'Ouvrage n'est pas définitivement connu aujourd'hui, c'est le flou politico-artistique...) sont partis du principe que ce projet était la solution et ont construit tous leurs arguments et leurs études autour de ce préalable. Le débat public a d'ailleurs conclu à la nécessité de mener une étude complémentaire "des résultats et de la faisabilité d’un plan de diminution des consommations en eau pour l’irrigation à l’échelle du bassin de la Garonne ou de toute autre étude de même nature" à la charge des porteurs de projet. 

Cette étude n'a pas été réalisée, ce qui n'a pas empêché Nelly Ollin à l'été 2006, alors ministre de l'environnement, d'indiquer que l'Etat donnait son feu vert, ainsi qu'un financement à hauteur de 25%. Précisons que 50% de ce projet seraient financés par l'Agence de l'eau Adour-Garonne (dont le budget provient à   80% des usagers domestiques). Cela représenterait 165 M€ soit environ 80% des subventions qu'elle attribue sur une année !!! On peut comparer également cette subvention aux  4 M€ qu'elle consacre en 2007 à la gestion quantitative de la ressource ou aux 5 M€ que lui rapportent annuellement les redevances prélèvement payées par les agriculteurs irrigants (1/4 seulement des irrigants sont redevables...).
Depuis cette annonce de l'Etat, le calme plat est revenu jusqu'à ce que le nouveau préfet de la région Midi-Pyrénées se dise favorable à l'automne 2007 à ce projet qu'il juge nécessaire sans toutefois parler argent. Pendant ce temps-là, le Conseil Général de la Haute-Garonne (PS) recevait les résultats d'une expertise qu'il a commandée afin de palier à la fameuse étude toujours absente. 

undefinedA ce stade, il convient de préciser que la Haute-Garonne (plutôt contre le projet) est membre du SMEAG. Cet établissement public, qui rassemble les régions et départements traversés par la Garonne et qui a en charge son aménagement est porteur du peojet et serait le Maître d'Ouvrage préssenti. Vous suivez ?
Bizarrement les médias sont restés muets sur cette étude et les nouveaux éléments importants qu'elle apporte en novembre. Il convient là encore d'expliquer que la Dépêche du Midi, journal local incontournable, est dirigé par la famille Baylet qui dirige également le parti des Radicaux de Gauche. Mme Baylet a été récemment (à l'époque du débat public) présidente du SMEAG. Le journal est donc une tribune pour le projet, il est donc "normal" que les éléments de cette étude n'y aient pas leur place car ils sont plutôt négatifs...

Des chiffres incohérents et aberrants

L'expertise en effet met en évidence que les données des PGE Gascogne et Garonne (Plan de gestion des Etiages qui est une série de mesures permettant de garantir un débit minimum en période d'étiage) sont aberrantes et incohérentes. Elles ont pourtant servi de base à l'élaboration du projet de réservoir. De même les risques sismiques importants dans la région n'ont pas suffisamment été pris en compte tout tel l'impact d'une vidange d'urgence dans les ruisseaux en aval. L'étude critique fortement l'argument touristique ainsi que les effets sur le Canal de St Martory ou le fait que 18% du volume du barrage soit non mobilisable. Enfin, elle réévalue à la hausse le coût du projet : 325 m€ au lieu des 256 initialement avancés, ainsi que le calcul du coût d'exploitation.

En contrepartie, des alternatives plus raisonnables sont proposées et possibles. D'une part par des économies réelles, jamais vraiment envisagées, par une optimisation des ouvrages existants (curage, étanchéification, rehausse des digues...) et enfin par la création de retenues nouvelles mais plus petites et associées à d'autres usages (hydroélectricité, lutte contre les crues, navigation...). Ceci permettrait également un partage financier entre plusieurs parties prenantes.

La conclusion est simple, le Conseil Général a délibéré à une large majorité contre ce projet. On pourra toujours soupçonner une tambouille politicienne du CG31 et de son singulier Président Pierre Izard, n'empêche, voilà qui devrait mettre un peu de plomb dans l'aile de ce gros projet. La riposte de l'Etat et du SMEAG est à attendre dans les mois à venir, à moins que le Grenelle calme ses ardeurs.

Photos : la vallée qui serait inondée - la Nère à l'aval immédiat sd'où serait la digue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien - dans Biosphère
commenter cet article

commentaires

Philippe 12/11/2008 22:37

Je recherche une photo de la Nère
Merci
Cordialement
Philippe

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher