Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 08:21

maroc07-375.jpgVoici un article que j'ai publié sur le site web de l'association Toulouse Vélo. Je ferai juste un ajout : munissez-vous d'un marqueur, laissez libre court à votre imagination, votre humour...  la zone blanche sous la pub attend vos jeux de mots et autres protestations anti-pub !!

Toulouse a franchi le pas du vélo en libre service. Pour ne ne pas rester ringarde face à Paris ou Lyon elle s'est donc équipée d'un système de location entièrement automatique. Les VélôToulouse gris et rouges ont envahi la ville rose depuis le 16 novembre et cela va s'accentuer puisque le système va s'étoffer pour atteindre à terme 2400 bicyclettes réparties sur 253 stations. Que du bonheur... ou presque.

On ne pourra que se réjouir que ces stations soient installées à la place de stationnements automobiles, tout un symbole, comme une espèce de passation de pouvoir. La voiture a vécu, elle aura épuisé tout notre pétrole en moins de 200 ans. Finalement le vélo précédait la voiture, il lui succèdera !
Principal avantage, l'envolée du nombre de vélos augmentera automatiquement la part modale du vélo (dans l'hypercentre) et contribuera à modifier le rapport de force vélo-auto. En effet, l'expérience montre que plus il y a de vélos, meilleure est la cohabitation, les uns ayant l'habitude des autres. Et puis les cultures changent petit à petit, le vélo appelle le vélo !
D'autre part, le partage des vélos  est une idée intéressante. Le monde de rareté dans lequel nous rentrons par l'épuisement des ressources naturelles nous obligera à moins posséder et à davantage partager. Ainsi, lors des premiers jours de fonctionnement du système, un VélôToulouse était emprunté en moyenne 4 fois par jour. En rythme de croisière, ce chiffre se monte à près de 6 pour un Vélib' parisien et même plus de 7 pour un VéloV' lyonnais.

VélôToulouse, idyllique ?
 

Vélo est évidemment synonyme de liberté et d'écologie. Et là, le tableau s'assombrit. Cyclocity, nom de ce système de location, est exploité par JCDecaux, multinationale leader mondial de l'affichage publicitaire. Or la publicité est bien l'antithèse de la liberté. Elle provoque l'asservissement mental des consommateurs, les manipule plus ou moins subtilement pour leur voler leur liberté de consomm'acteurs et leur créer des besoins afin  de les faire consommer toujours plus, cette surconsommation qui fait que 20% des habitants de la planète consomment 80% de ses ressources. Bref, à la pollution écologique des sucettes éclairées toute la nuit avec défilement des pubs s'ajoute la pollution mentale des pubs elles-mêmes.

La publicité est en effet le fond de commerce de la dynastie Decaux qui ne souhaite absolument pas diversifier son activité vers le cycle mais utilise les vélos partagés pour imposer toujours plus de publicité ; à la fois directement en insérant de la publicité à chaque vélostation et, une première à Toulouse, sur chaque vélo mais aussi indirectement en proposant son service quasi gratuitement à la collectivité, en contrepartie du très juteux marché du mobilier urbain et de l'affichage publicitaire qui va avec (comme à Paris ou à Lyon). Toulouse a pour sa part  décidé de séparer les marchés de vélos en libre service et mobilier urbain. 

Les deux leaders mondiaux de l'affichage publicitaire, JC Decaux et l'Américain Clear Channel se tirent la bourre sur tous les marchés de mobilier urbain et par conséquence sur les marchés de vélos en livre service. A Toulouse, l'appel d'offre initial passé en 2006 a été annulé pour "motif d'intérêt général" puis relancé en 2007 à l'issue duquel JCDecaux a été choisi en juin. Si les deux leaders ne pouvaient proposer contractuellement ce service gratuitement en échange du marché mobilier urbain, ce dernier trône en arrière plab des discussions. L'exploitation des 630 abribus (mot propriété de... JCDecaux) et autres 490 panneaux d'affichage est en attente d'attribution depuis près de 3 ans suite à la guerre féroce quvelib.JPGe se livrent ces deux là. Rappelons que JCDecaux est installé depuis 1973 à Toulouse et ne souhaite pas en bouger... Il n'est donc pas étonnant qu'il se soit appliqué à mettre une main sur les vélos pour essayer de garder l'autre sur l'affichage publicitaire.

La mairie paye à l'afficheur publicitaire la coquette somme de 4.188.300 € HT par an pendant 15 ans, plus une redevance proportionnelle au taux de rotation journalier des vélos. En échange elle reçoit les recettes des locations. JC Decaux se rémunère également sur les recettes de l'abonnement (qui est élevé : 25€/an et 5€/semaine contre 5€/an et 1€/semaine à Marseille ou Lyon, même système même opérateur... sans publicité sur le vélo). Le service coûte donc environ 1745€/vélo/an à la mairie. 

A qui profite la publicité sur les stations et les vélos ?

Pas à l'utilisateur car le prix d'accès au service est relativement élevé comparé à un service similaire dans d'autres villes (Lyon, Marseille, Orléans, Rennes...). A la mairie ? Elle touche en tout et pour tout une redevance de 100€ par an pour chaque sucette (une par station) soit 25300 €/an... soir 0.6% de ce qu'elle paye à JCDecaux. Il ne reste donc que JCDecaux lui-même. Les contrats qu'il passe avec ses clients sont bien évidemment secrets, en particulier celui qui le lie pendant un an avec la banque chinoise qui s'affiche sur chaque vélo. Les VélôToulouse sont en effet les seuls vélos du genre avec de la publicité. La délibération du conseil municipal qui établit les rémunérations ne prévoit pas cette forme de publicité et donc pas les redevances logiques qui vont avec . Manquerait plus que ces publicités fassent la promotion de bagnoles !

Le marché toulousain du vélo en libre service avait une autre particularité. Parmi les 4 sociétés ayant répondu à l'appel d'offre, une avait pour "coeur de métier" la location de vélo. Il s'agit de la coopérative de production (SCOP) toulousaine Movimento. En charge actuellement de la gestion de locations "humaines" au Capitole et au Port St Sauveur, elle a développé un système de location automatisée "LISA" qui n' a rien à envier à Cyclocity. Basée sur les principes de l'économie sociale et solidaire, elle ne travaille qu'avec des PME locales (ses vélos son fabriqués à St Gaudens par exemple) dans un but d'insertion professionnelle. Sur un plan financier, il est évident qu'elle ne peut résister au mastodonte qui tire ses recettes de la publicité et dont les actionnaires court-termistes n'ont sans doute pas les mêmes logiques qu'une coopérative toulousaine. Il est regrettable que le choix se soit fait sur des critères uniquement financiers.

Business, publicité, multinationale, le cycliste urbain peut-il se retrouver longtemps dans cette conception du vélo ? La réponse semble évidente... Et encore faudrait-il parler de tous les cyclistes toulousains... Les vélos stations se font en effet rares passés les boulevards. Une fois encore, si l'hypercentre est suréquipé, les quartiers sont laissés en proie à la jungle automobile.

Dessin : Cabu dans Le Canard Enchaîné

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien - dans Transport
commenter cet article

commentaires

d'Ornellas 19/01/2008 17:46

Bonjour,

Je suis étudiante à l'Ecole de journalisme de Toulouse. Je dois réaliser une enqûete sur Vélô toulouse.
Serait-il possible de me mettre en contact avec vous, peut-être vous rencontrer pour vous poser quelques questions. Je vous remercie.
Cordialement,
Marie
mariedornellas@hotmail.com

Le Petit Grognard 02/01/2008 22:25

merci :-)
on attend encore pour la salle, ça patine un peu

Thucydide 30/12/2007 17:37

http://cerclesliberaux.com/la_lettre_des_liberaux/27_10_2006/

Thucydide 29/12/2007 23:57

Décidément, les sales gôôôchistes ont pas fini de nous intoxiquer avec leur propagande ultravioolente puant le marxisme à plein nez ! y en a marre de la sale vermines rouge qui monopilise les médias de masse, fait chier !



A MORT LE COMMUNISME !

La République des blogs 29/12/2007 17:13

tu seras pile poil dans le débat à la république des blogs. Un petit coup de pub serait le bienvenue pour inviter tes amis blogueurs et lecteurs à s'inscrire :-)

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher