Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2007 6 18 /08 /août /2007 22:19

Il y a déjà pas mal de temps, je me posais la question de savoir si les personnes qui travaillent dans le secteur public de l'environnement sont réellement écolos...

Et bien j'ai eu en partie la réponse récemment. Mon employeur, un établissement public sous tutelle du ministère de l'environnement, a organisé une consultation de son personnel (environ 250 personnes) dans le cadre du management et de la qualité (c'est le dada des chefs avec la communication). Sous forme d'un questionnaire, étaient passés en revue pas mal de domaines. Et en question 20, il nous était demandé :  "Pouvez-vous évaluer vos facteurs de motivation au travail ?". Je vous livre les résultats à cette question tels qu'ils nous ont été fournis, de manière transparente c'est à souligner, et sans susciter de réactions pariculières ni de commentaires, c'est aussi à souligner.

Il faut savoir tout d'abord à quoi correspondent les catégories :

- 5 = agents tout en bas de l'échelle
- 4 = techniciens, comme moi
- 3 = jeunes ingénieurs ou techniciens avec expérience et ayant évolué
- 2 = le grade de chef commence là. Ingénieurs avec expérience
- 1 = grands chefs, le comité de direction...

Le tableau ci-dessous est la somme des 3 réponses possibles (donc total > 100%)  alors que la courbe semble reprendre la part relative de chaque motivation (j'ai pas bien compris les chiffres). Pour ma part, il me semble avoir répondu 1- Conviction environnementale 2-Relationnel 3- Besoin d'être utile à la société. (Je confirmerai ça lundi).

motivation.JPG
53-jeune.JPG

On remarque de prime abord que  les "petits" travaillent pour bouffer et pour avoir une reconnaisance sociale principalement. Le travail en lui même ne les intéresse pas et je les comprends. Les chefs, c'est l'inverse. Ils disent se foutre de l'argent (il est vrai que les salaires ne sont pas du même ordre que dans le privé pour eux) et ne recherchent pas la sociabilisation par le travail. En revanche, ils recherchent les responsabilités c'est-à-dire que les chefs veulent diriger, manager, commander, être encore plus chefs quoi !

Pour revenir au sujet initial, les convictions environnementales, les résultats me surprennent peu. Les dirigeants n'en ont presque pas. Peu importe le domaine, ils veulent diriger.
Les convictions concernent les plus techniques, ingénieurs ou techniciens qui sont en même temps la frange la plus jeune de l'établissement. Elles représentent presque 42% de leur motivation principale ! C'est tout de même encourageant.

La notion d'utilité à la société renvoie à une valeur noble. Le sens du service public, de l'intérêt général, elle fait quelque part appel à nos idées de changement du monde. Et il est vrai que protéger l'environnement c'est rajouter une pierre à l'édifice. Les catégories 3 mettent cette motivation en tête de leurs choix. Cette catégorie est aussi souvent en contact avec les élus, les acteurs du secteur, monte les dossiers, fait évoluer et se concrétiser des projets. La catégorie 4, qui a répondu un peu moins fortement, a une mission moins "politique" et sa moyenne d'âge est un peu plus élevée.

On remarquera également que le désir de prise de responsabilité, que l'on pourrait croire une priorité pour les jeunes, n'est pas très élevée chez eux. Cela est plutôt de bonne augure et montre que mes collègues ne sont pas des requins aux dents longues !!

Finalement, ces chiffres sont plutôt rassurants. Il y a pas mal de personnel de l'environnement qui a des convictions écologistes ou environnementalistes (terme préféré dans l'établissement) et donc est dans son élément au travail. En même temps, ceux qui ont le pouvoir, qui définissent les orientations stratégiques, sont plus là pour la forme que pour le fond !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Sébastien - dans Social
commenter cet article

commentaires

A visiter

Citoyenneté


Association Vélo
La voix des cyclistes de l'agglomération toulousaine

Vélo à St-Go
Pour que Saint-Gaudens soit cyclable !

Collectif citoyen Portes de Gascogne
Contre un nouveau centre commercial proche de Toulouse

Manicore.com (J.M. Jancovici)
Les réponses à (presque) toutes les questions sur l'énergie et le réchauffement climatique

Le Magret diplomatique
L'actualité éclairée par l'histoire

Mon Toulouse
Une autre vision de l'actualité toulousaine

Toulouse décroissance

Il y a une vie après Colomiers
Association de défense de la ligne SNCF Toulouse - Auch

L'air de rien
Groupe Toulousain de musique impitoyable

Amis
Entre noir et blanc, je suis jaune
Danyung, entre Asie Afrique et Europe

Les bons plans de la Vir
Virginie, sa vie, son oeuvre !

Arctic 2007
Nico et Jean, 2 frères qui traversent Canada et Alaska à vélo

Autres
Pataphysique
L'agrégateur des blogs toulousains

Le webzine alternatif sur le cyclisme

Vélo coqué
Roulez couverts !

Avenir Cycliste Rabastinois

Autres liens intéressants


Freemen est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que 1) le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique, mais aussi politique et économique 2) s'attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles économiques et, particulièrement, de la notion de «croissance». Au delà, comme le nom “Freemen“ l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle «chaîne», un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout.

146 Freemen au 02/12/2007


2 plus n
A l'évidence
A tous les hommes libres
Activart (Intelliblug)
Adam Kesher
Adamantane.orgue
Appel de Raspail
Aquafiesta
Ardente
Argent facile
Avenir climat
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
C'est quand le bonheur ?
Cap21 Normandie
Carnets de Nuit
Chambre avec vue
ChampG
Chaouinerie
Chroniques Martiennes
Citoyenne du monde... libre
Crise dans les medias
D'Steckelburjer
Dernières nouvelles de l'homme
Des alpes aux rocheuses
Des bulles
Des mondes en lutte
Dialogue citoyen
Duplex
Débords
Déconstruire Babylone
Décryptages
Démocratie sans frontière
Dérapages
Développement durable
Développement durable et communication
Eco-echos
Ecocitoyen
Ecolodujour
Economie en campagne
Effraie@Blog
Emile Bonjour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Europeus
Exdisciplesleblog
Exeworld
FAQ hommes libres
Farid Taha
Fragola
Francesco : l'objectif dans l'oeil
Fred de Mai
Freya Finker
Fsens
Ghosts of Weimar
Gouvernance
Grande Question
Géoclic
Imagine 2012
Imagine 2050
Isegoria, (re)prenons la parole
Javafred
Juliette Robert
La Danse du Temps
La Faim d'un monde
La fin du capitalisme
La grande confusion
La liste à suivre
La politique du chacal
La rage du peuple
Le Barrablog
Le Blog de Guyom
Le Blog à Rythme
Le Mague
Le Monde citoyen
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Le grand ménage
Le site de la pauvreté intérieure
Les méditations du sauvage
Lespacearcenciel
Lucie de l'île
Lune de Neptune
Lux
Maison, sucrée maison
Malisan
Marionnettes en prison
Melanchalys
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Michalon
Mimiland
Miss Ecolo and Cie
Mitsu Girlz
Mon Paysage
Moneinonline
Mr Moon
Muad'ib Ginkgo
Muji
Mythologie(s)
Nathalie NGK
Nicolas Marandon
Noolithic
Nous devons etre le changement ...
Nues _ news blog
Objectif planète
Olivox
Ombres et Lumières
On refait le blog
Ostende
Ouvertures
Penser paysage
Pile freemen 2.0
Piquouse de rappel
PoliTIK_show
Pticrom
Quotidien Durable
Regard Sur
Remises en cause
Réseau Citoyens Libres
SDF
Sab et l'autre
Samuel Desgane
Sator
Sebos31
Skazat
Skyblogscope
Slovar les nouvelles
Source de la vie
Thierry Crouzet
This is the end
Toucher Rectal
Toujours aussi pareil ?
Tout allant vert
Tout autour de la terre
Un oeil sur la planète
Une bibliothèque...
Utopie possible
Vampyr sentimental
Vert chez moi
VideoBlog Ecoabita
Vie de Baptiste…
Vitriol
Welcome To The Brave New World
Zara-ecolo
_002
dieu des chats

Rédacteur Agoravox
TV5
Rédacteur Naturavox
Creative Commons License
Wikio - Top des blogs - Politique
  
blogCloud
PageRank Actuel
Technorati

Rechercher